Facebook: Les descendants génétiques d’un réseau social de l’âge de Bronze parlent de plagiat

1 Publié le 23/05/2012 par La Rédaction

Semaine sombre pour le réseau social Facebook et son créateur. Outre une entrée en bourse ratée, un mariage qui n’a pas dépassé les 450 000 likes, voilà qu’on apprend à  la faveur d’une étude que Mark Zuckerberg se serait inspiré d’un réseau social de l’âge de Bronze, découvert en Finlande et en Russie. Aujourd’hui les descendants génétiques identifiés veulent réparation et partager une part du gâteau.

 

La découverte en Finlande et Russie montre deux endroits recouverts de peintures de chasses, les deux endroits sont reliés par une voie navigable très fréquentée. Or cet endroit est connu des chercheurs depuis plus de 20 ans mais la découverte n’a été confirmée qu’il y a quelques jours. Plus surprenant, plusieurs chercheurs se sont souvenus de la présence de Mark Zuckerberg parmi un groupe d’étudiants venus en voyage scolaire il y a 10 ans.

« Il a clairement entièrement plagié les analyses que nous avions faites à l’époque, pour créer son réseau social« . Les chercheurs sont furieux de voir leur travail volé. Mais plus grave, les descendants génétiques des auteurs de ces peintures veulent aussi réparation.

Des descendants en colère

Boris Gurssik, habitant proche de  Zalavruga en Russie où se trouve l’un des sites de l’âge du Bronze, a été identifié grâce à son ADN comparé à ceux trouvés sur place comme étant « le plus proche parent génétique« . Il estime donc être légitime devant la loi pour attaquer Mark Zuckerberg. « Je ne laisserai pas l’héritage intellectuel de mes ancêtres ainsi volé et plagié« .

Il n’est pas le seul dans ce cas, les recherches génétiques menées en début d’année ont révélé une dizaine de personnes en Suède et en Russie comme les potentiels descendants génétiques. « Nous allons nous fédérer et réfléchir aux actions à venir« . Avec au bout une possible action en justice pour faire valoir leurs droits. L’avenir de Mark Zuckerberg s’assombrit un peu plus.

Contactée, la direction de Facebook n’a pas souhaité répondre à nos questions.

Pour le Service Préhistoire

Le Gorafi

Publicité
Publicité