Le Pentagone s’inquiète de plusieurs désertions de drones en Afghanistan

4 Publié le 24/05/2012 par La Rédaction
An MQ-1 Predator unmanned aircraft prepares for takeoff in support of operations in Southwest Asia.
An MQ-1 Predator unmanned aircraft prepares for takeoff in support of operations in Southwest Asia.

C’est un rapport embarrassant pour le Pentagone. Depuis le début de l’année, au moins cinq drones ont déserté en Afghanistan. Si trois d’entre eux ont été vite retrouvés et renvoyés aux États Unis où ils seront jugés par une cour spéciale, l’armée s’inquiète du cas d’un autre qui pourrait selon certaines informations avoir rejoint les rangs des Talibans.

 

L’OTAN est déjà sous les feux de critiques nourries sur les « dommages collatéraux » liés aux frappes chirurgicales des drones. Officiels Pakistanais et Afghans protestent contre ces opérations ciblées. Mais c’est la première fois que des drones échappent à tout contrôle et désertent.

« C’est une situation très gênante pour l’état-major » selon un spécialiste. « Que des soldats désertent, c’est arrivé, l’armée est préparée à cela. Qu’un drone fasse de même, c’est tout à fait nouveau et c’est signe que la situation se dégrade un peu plus sur place« . Une affaire d’autant plus gênante qu’elle tombe à l’heure où l’OTAN se pose la question de maintenir ou non des troupes sur place.

Recrutés par les Talibans?

Toujours selon ce rapport, au moins un drone déserteur pourrait avoir rejoint les rangs des combattants Talibans, une situation qui donne des sueurs froides aux responsables de l’OTAN. « Plusieurs rapports sont affirmatifs, au moins un drone a été aperçu parmi les rangs des combattants talibans dans les zones tribales. »

Le leader local le Mollah Mouarssa n’a pas hésité la semaine dernière à diffuser une vidéo où on peut voir le drone « XF-784b-78 » appeler à « la guerre sainte » et « demandant le retrait des soldats des zones tribales ». A ce jour, cette vidéo n’a pas été authentifiée par le Pentagone. « XF-784b-78 était un bon soldat, le meilleur, je ne comprends pas ce qui s’est passé, ça été un choc pour la compagnie » explique un officiel sous l’anonymat.

Contactés, ni l’OTAN ni le Pentagone n’ont souhaité commenter ces informations.

Pour le Service Inter Armées

Le Gorafi

Publicité

4 avis éclairés

104

Gazeld 22/10/2012

On me dit dans l’oreillette que le drone passé à l’ennemi serait facilement reconnaissable, il aurait un voile sur sa partie avant.

99

Térieur Alex 22/10/2012

j’trouve pas çà très drone …

85

Joseph 06/09/2012

Rassurons-nou… on les retrouvera tous à la Foire du Drône.

    91

    Pill Bill bientôt deux ans de retard 19/03/2014

    À moins qu’on les retrouve en Drône provençale…

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *