En Direct: Prise d’otage dans une poste, des minitels impliqués

2 Publié le 02/07/2012 par La Rédaction

cet article est mis à jour régulièrement, n’hésitez pas à rafraichir la page. 15h25 Plusieurs policiers viennent de sortir du bureau de Poste, tenant dans les bras les minitels qui s’y étaient retranchés. France Télécom assure qu’il s’agit ici d’un évènement isolé et que toutes les mesures de sécurité ont été prises en amont depuis […]

cet article est mis à jour régulièrement, n’hésitez pas à rafraichir la page.

15h25 Plusieurs policiers viennent de sortir du bureau de Poste, tenant dans les bras les minitels qui s’y étaient retranchés. France Télécom assure qu’il s’agit ici d’un évènement isolé et que toutes les mesures de sécurité ont été prises en amont depuis des mois pour éviter une telle issue.

15h20 Après plusieurs minutes d’incertitude, la police annonce officiellement la fin de la prise d’otage du bureau de Poste de Perigny (Val de Marne) où des minitels s’étaient retranchés en milieu de journée. Après une série de revendications et une tentative d’assaut de la part d’un autre groupe de minitels, la police a donné l’assaut à 15h17.

Tous les otages ont été libérés et sont sains et saufs, les minitels ont été neutralisés et saisis. le ministère de l’Intérieur a salué le « travail et le sang froid des policiers face à une menace inédite« .

15h13 Courant coupé, la police pourrait commencer son intervention dans les minutes qui viennent, badauds et journalistes ont été repoussés au delà des limites du périmètre de sécurité.

15h06 « Ils nous ont obligé à utiliser à plusieurs reprises un minitel » témoigne un otage tout juste libéré et fortement choqué. Moins de 3 personnes seraient toujours dans le bureau de poste où sont retranchés les minitels.

14h55 Un ou plusieurs otages auraient été relâchés il y a quelques minute. La police a renforcé sa présence aux abords du périmètre et étudie plusieurs options dont l’assaut, notamment couper le courant pour neutraliser les minitels.

14h34 France Télécom annonce dans un communiqué officiel qu’elle ne « cèdera pas aux revendications des minitels preneurs d’otage à Perigny concernant la réouverture du service minitel et audiotel« .

14h21 Une nouvelle prise d’otage par des minitels aurait été déjouée à Toulouse. « Compte tenu des différentes prises d’otage à Toulouse ces dernières semaines, le personnel a su réagir de manière appropriée, les minitels concernés ont été désarmés et déconnectés du réseau » selon un responsable départemental. La situation demeure inchangée à Périgny dans le Val de Marne.

Le point de la situation à 14h00 Plusieurs minitels sont toujours retranchés dans le bureau de Poste de Périgny (val de Marne). Ils refusent la fin du service de France Telecom et demandent son redémarrage immédiat. En outre ils souhaitent un hélicoptère pour prendre la fuite. Vers 13h50 un véhicule a tenté de franchir le périmètre de sécurité de la police. Il s’agirait de minitels venus prêter main forte aux forcenés. Après une importante fusillade, les minitels se sont rendus. La Poste et France Télécom annoncent des efforts conjoints pour renforcer la sécurité dans les stocks de minitels restants. Les minitels retranchés n’ont plus communiqué depuis plus de vingt minutes.

13h58 La Poste annonce un renforcement des mesures de sécurité autour et dans les bureaux de Postes en France ainsi qu’une vérification des stocks de minitels en transit vers le rebut. « Nous ne pouvons laisser se reproduire le drame de Perigny »

13h48 Importante fusillade aux abords de la Poste, un ou plusieurs véhicules impliqués. Selon nos informations, un véhicule conduit par un autre groupe de minitels aurait tenté de forcer le passage pour rejoindre les minitels déjà retranchés dans le bureau de Poste de Perigny, la police a fait usage de ses armes. On ne sait pas s’il y a des blessés.

13h34 France Télécom refuse de commenter la prise d’otage de Périgny mais suit l’évolution de la situation. Certains spécialistes estiment que ce genre d’évènement peut être amené à se reproduire: « On parle ici de plusieurs centaines de minitels qui pourraient prendre les armes demain »

13h25 Premières revendications reçues par la police de la part des minitels toujours retranchés dans le bureau de Poste de Périgny (Val de Marne):  une reprise immédiate du service Minitel et audiotel par France Télécom et un hélicoptère pour prendre la fuite. Dans l’immédiat la police refuse tout commentaire.

13h15   Selon la police moins d’une dizaine de personne serait encore dans le bureau de poste de Perigny, prisonniers d’une bande de minitels opposés à l’arrêt du service. « Depuis plusieurs minutes, ils les obligent même à passer leurs communications personnelles sur un minitel, c’est un traitement particulièrement dégradant, cela montre qu’ils sont prêts à tout » selon la police.

12h55 La police confirme « une situation » à la Poste de Perigny (Val de Marne), plusieurs unités sont sur place, aucun contact avec les preneurs d’otages. Un employé qui a réussi à prendre la fuite dans les premières minutes explique que les minitels se seraient cachés parmi d’autres minitels qui allaient être envoyés au rebut: « Ils se sont probablement cachés à la fermeture samedi midi et ont attendu l’ouverture. Ils sont plusieurs et très agressifs »

12h50 Plusieurs véhicules de police viennent d’arriver à proximité de la Poste de Perigny (Val de Marne)

12h47 Un ou plusieurs minitels aperçus aux fenêtres du bureau de poste, menaçant les passants.

12h40 Un employé qui a pu prendre la fuite appelle la police « Plusieurs minitels ont pris en otage la poste de Perigny, plusieurs employés et clients sont encore sur place »

12h30 Alors que des employés des PTT sont en train de ranger un stock de minitels sur le point d’être envoyés au rebut pour destructions, plusieurs minitels surgissent, armés et prennent en otage les personnes présentes dans le bureau de poste de Perigny (Val de Marne)

Publicité
Publicité