Paris: Les cambrioleurs mettent en place des récépissés

6 Publié le 11/07/2012 par La Rédaction

Alors que le ministère de l’Intérieur est en train d’enterrer l’idée de récépissés pour les contrôles d’identité, la police a eu la surprise au cours de ces derniers jours de constater que plusieurs cambrioleurs avaient laissé sur les lieux de leur méfait des récépissés justificatifs. Justificatifs pour l’assurance? Si l’idée d’un récépissé pour les contrôles […]

Alors que le ministère de l’Intérieur est en train d’enterrer l’idée de récépissés pour les contrôles d’identité, la police a eu la surprise au cours de ces derniers jours de constater que plusieurs cambrioleurs avaient laissé sur les lieux de leur méfait des récépissés justificatifs.

Justificatifs pour l’assurance?

Si l’idée d’un récépissé pour les contrôles d’identité a été proposée puis abandonnée, elle  a été reprise par plusieurs groupes de cambrioleurs d’Île de France. Alors que l’été voit très souvent le nombre de cambriolages exploser, plusieurs victimes ont déclaré avoir trouvé à leur domicile visité un « récépissé justificatif de cambriolage« .

Une des victimes, Michel C. témoigne « Je suis rentré d’un long week-end et j’ai trouvé mon appartement sans dessus dessous. Et posé sur une étagère il y avait ce récépissé« . Selon les premières constatations, le récépissé servirait de justificatif à la bonne foi des victimes dans le cadre d’une déclaration de vol pour les assurances ou les services de police.

Portant le nom et le prénom des malfaiteurs, le papier est dûment signé et liste les objets volés ainsi que leur valeur. La police n’a eu aucun mal à remonter la piste des voleurs, grâce à leur identité. « Ce n’est pas la première fois que nous constatons une pareille chose, mais il semblerait que désormais, plusieurs bandes de cambrioleurs aient adopté une ligne de conduite.« .

Le Milieu Parisien à la recherche d’une éthique

Pour certains spécialistes, le « Milieu parisien » du petit et grand banditisme tente de se trouver une nouvelle éthique. « Ils estiment que souvent les personnes cambriolées ont beaucoup de mal à faire valoir leurs droits auprès des assurances, c’est une forme de double peine« . Une grande majorité des récépissés est  signée, ce qui conduit à l’arrestation quasi immédiate des auteurs.

Si certains regrettent l’énormité de leur geste, d’autres pointent du doigt  le zèle de la police. « Ce n’est pas très fair-play, on tente de rendre service auprès des personnes volées » explique ce jeune cambrioleur qui a signé le récépissé trouvé au domicile de Mr Michel C. Reste à savoir si ce système va se pérenniser malgré l’action de la police.

Cambriolage

Le récépissé de cambriolage trouvé au domicile de Michel C.

Mots clés : , ,
Publicité
Publicité