Jeux Olympiques: les athlètes pourront twitter en pleine épreuve

1 Publié le 17/07/2012 par La Rédaction

Revirement étonnant à dix jours de l’ouverture des Jeux Olympiques de Londres 2012, le Comité Olympique vient en effet d’annoncer qu’il autorisait les athlètes qui en feraient la demande à utiliser les réseaux sociaux pour poster leurs impressions et commentaires et cela en pleine épreuve. Dans un premier temps, le comité organisateur avait souhaité encadrer […]

Revirement étonnant à dix jours de l’ouverture des Jeux Olympiques de Londres 2012, le Comité Olympique vient en effet d’annoncer qu’il autorisait les athlètes qui en feraient la demande à utiliser les réseaux sociaux pour poster leurs impressions et commentaires et cela en pleine épreuve. Dans un premier temps, le comité organisateur avait souhaité encadrer tous les échanges sur les réseaux sociaux, sportifs et simples spectateurs, afin de préserver l’exclusivité des contrats médias. Il souhaite désormais replacer l’athlète au cœur de la manifestation sportive. Enquête.

Des réseaux sociaux enfin reconnus

Lire les commentaires sur Twitter d’un sprinter du 100m dans les derniers mètres de course en Finale aux Jeux Olympiques sera désormais possible grâce à un  aménagement spécial autorisé par le Comité Olympique. Les athlètes auront donc la possibilité de poster sur les réseaux sociaux de leur choix (Facebook, Twitter pour les plus connus, des photos sur Instagram), leurs sensations et impressions et ce durant le déroulement même de l’épreuve.

« Nous avons hâte de tester le dispositif en direct » commente un des responsables des sites qui vont accueillir les Jeux dans quelques jours. « Nous souhaitons replacer les athlètes au cœur de l’épreuve et de même que les spectateurs. Imaginez si Carl Lewis avait pu twitter ses impressions au moment de franchir la ligne d’arrivée? « . Le système qui a été testé pendant plusieurs jours par des sportifs dans les conditions du direct a montré des résultats satisfaisants. « Il y a quelques points à régler, notamment en escrime où il est assez difficile de twitter et de parer les attaques de son adversaire en même temps mais tout devrait être opérationnel pour l’ouverture des Jeux. »

La plupart des athlètes ont plutôt bien accueilli la nouvelle, à quelques exceptions notables, concernant le fait que cette nouvelle option pourrait devenir obligatoire pour les sportifs présents aux JO, le comité organisateur souhaitant renforcer son exclusivité de partenariat avec les réseaux sociaux.

Le Gorafi

 

Publicité
Publicité