Pressé par la crise, François Hollande ajourne sa prestation chez Madame Tussauds

2 Publié le 28/08/2012 par La Rédaction

Alors que François Hollande s’exposait depuis une semaine à Londres au musée de Madame Tussauds le Président Français a décidé de rentrer précipitamment sur Paris afin de prendre en charge les dossiers les plus chauds

Brouhaha sur le nucléaire, montée des prix de l’essence, Roms, dégradation de la côte de popularité… Rarement une rentrée politique aura été aussi chargée. Alors que François Hollande s’exposait depuis une semaine à Londres au musée de Madame Tussauds pour le bonheur de plusieurs centaines de touristes, en remplacement de l’ancienne statue de cire de Nicolas Sarkozy, le Président Français a décidé de rentrer précipitamment sur Paris afin de prendre en charge les dossiers les plus chauds.

« Plus vrai que nature »

Exposé depuis une semaine dans le  célèbre musée de cire de la capitale anglaise, François Hollande était devenu rapidement la nouvelle attraction du musée. « Il semble plus vrai que sa statue de cire » expliquait un touriste, heureux de se faire photographier avec le nouveau président Français. « François Hollande était enthousiaste pour cette collaboration inédite, nous sommes navrés qu’il choisisse de rentrer en France mais nous savons que c’était nécessaire » ont dit pour leur part les représentants du musée anglais, un des plus fameux au monde.

François Hollande avait fait son entrée au musée la semaine dernière, en remplacement de l’ancien président Nicolas Sarkozy, relégué en arrière plan avec des valises à ses pieds. Outre l’afflux de visiteurs, le musée s’était retrouvé face à des contraintes inédites et jamais vues : une humidité persistante, causant l’apparition de gouttelettes en suspension, semblables à une bruine. « Le Président Français n’a pas démérité à sa réputation de faiseur de pluie, nous pensions qu’il s’agissait d’une plaisanterie« .

François Hollande promet de revenir « très vite »

Avant de rentrer en France pour le conseil des ministres de mercredi, François Hollande a fait la promesse de revenir « très vite« :  « J’ai beaucoup appris de nos amis anglais durant ces quelques jours, j’espère revenir dès que les conditions le permettront« . Le musée s’inquiète néanmoins d’un léger manque à gagner, de l’ordre de 15 à 20% de visiteurs en moins. « Nous avons remis en place la statue de cire du Président Français mais l’effet de surprise n’est plus le même. Mais cela reste un excellent souvenir » explique un des responsables du musée.

Publicité
Publicité