Bernard Arnault annonce qu’il rachète « Libération » pour en faire un journal

16 Publié le 11/09/2012 par La Rédaction

Nouvel épisode dans la polémique qui oppose Bernard Arnault et « Libération ». Après sa plainte, l’homme d’affaires a décidé d’aller plus loin en rachetant « Libération », avec pour objectif d’en faire un journal.

Nouvel épisode dans la polémique qui oppose Bernard Arnault et « Libération ». Après la plainte de l’homme d’affaires « pour injures » à propos de la Une « casse-toi riche con« , il a décidé d’aller plus loin en rachetant « Libération », avec pour objectif d’en faire un journal. Un big bang en prévision pour la presse française nationale, en crise, et sans doute peu préparée à l’arrivée d’un nouveau concurrent.

Un nouveau quotidien

Bernard Arnault a créé la surprise ce soir en annonçant outre sa plainte, le rachat de Libération. « J’ai toujours voulu diriger un journal, le temps est venu pour moi de tenter l’aventure » a-t-il commenté. « Bien sûr nous débutons, il y aura des couacs » a-t-il rajouté. Alors que la polémique sur la récente Une agite tous les commentateurs, cette annonce a pris tout le monde de court, analystes comme salariés. « Lancer un quotidien aujourd’hui, dans le contexte de la crise, n’est clairement pas une chose facile, Bernard Arnault a beaucoup de courage » a relevé un patron d’un quotidien concurrent. « La France est-elle prête pour accueillir un nouveau titre, on a bien vu ce qui est arrivé à France-Soir » s’étonne un autre.

Mais Bernard Arnault semble confiant dans son projet.  Il souhaite aller vite et veut que le nouveau titre soit disponible au plus tard dès ce mercredi. « Il y aura toutes les rubriques que les gens attendent, car je sais qu’il y a une attente » a-t-il insisté. Les salariés ont accueilli la nouvelle dans une relative indifférence. « L’important est que les emplois soient sauvegardés » a insisté un syndicaliste.

Pour le service Presse

Le Gorafi

Publicité
Publicité