David Guetta avoue être sourd depuis l’âge de 20 ans

207 Publié le 13/09/2012 par La Rédaction
La star de la musique électro David Guetta a annoncé être sourd depuis l'âge de 20 ans.

Révélation de taille dans le monde de la musique électro. David Guetta, 44 ans, est atteint de surdité chronique. Un handicap qui s’est étrangement développé alors que le DJ préféré des français commençait à produire sa propre musique.

Il aura fallu 24 ans à David Guetta, David Guetta de son vrai nom, pour rompre le silence. Celui d’une surdité de 95% (aux deux oreilles). Une surdité qu’il a portée tel un  fardeau et dont il souhaite se débarrasser désormais : « J’ai vécu avec ça pendant des années en ayant l’impression de cacher une tare. Mais j’ai décidé d’en parler aujourd’hui ne serait-ce que par honnêteté envers mon public. Après tout, ce handicap a eu et continue à avoir un impact énorme sur ma musique ».

Un impact énorme sur sa musique mais l’inverse est tout aussi vrai. Car de nombreuses associations mettent en garde contre les ravages auditifs du DJ star à grands coups de hits électro. C’est le cas de Samy, vice-président de l’APTA (Association de Prévention des Traumatismes Auditifs) : « Ce que nous mettons en cause avec M. Guetta et bien d’autres disc-jockeys, ce n’est pas tant le volume sonore, le nombre de décibels, mais plutôt le contenu même de ces chansons ». Et le militant associatif de continuer : « De nombreuses études montrent que même à un volume sonore très bas, les morceaux de M. Guetta peuvent provoquer des lésions irréversibles de l’appareil auditif. »

Traitement

Même s’il ne recouvrera probablement jamais toute son ouïe, David Guetta a malgré tout décidé de prendre les choses en main. Au programme : perfusions hebdomadaires de cortisone et d’OHB, un puissant vasodilatateur, repos forcé et régime musical stricte : « J’ai totalement arrêté d’écouter ma propre musique et plus largement toute musique électro. Cela fait à peine 3 semaines que j’ai attaqué ce traitement et j’ai déjà l’impression d’avoir retrouvé mes oreilles d’avant».

Le Gorafi

Publicité
Publicité