Réalisateurs et scénaristes manifestent à leur tour contre un « bon gros film de merde »

10 Publié le 18/09/2012 par La Rédaction

Après les manifestations qui ont eu lieu dans le monde arabe et en Europe, scénaristes et réalisateurs de tout bord se sont joints au mouvement, contre un film qui selon eux « caricature le cinéma ».

Nouveau tournant dans l’agitation dramatique causée par la diffusion sur Youtube du  film anti-Islam. Après les manifestations qui ont eu lieu dans le monde arabe et en Europe, scénaristes et réalisateurs de tous bords se sont joints au mouvement, contre un film qui selon eux « caricature le cinéma » . Analyse.

Un film qui caricature le cinéma

Nouvel épisode dans la fronde contre le film anti-Islam avec une manifestation spontanée devant l’Ambassade Américaine hier à Paris de réalisateurs et de scénaristes qui ont tenu à protester contre ce qu’ils appellent « un bon gros film de merde ». « Ce film est une honte, outre le caractère haineux qu’il véhicule, il est réalisé par un incapable et écrit par un crétin, produit par une bande de cons, c’est scandaleux qu’on donne de l’argent à des gens ainsi » a commenté Martin*, scénariste au chômage. « Ce genre de film va faire du tort à toute la profession » rajoute Julien*, 28 ans, réalisateur de clips et publicités.

De l’avis général, le film est une sombre bouse d’idéologie merdique et puante, réalisée de manière approximative et calamiteuse. « De ma vie je n’ai jamais vu des fonds verts aussi moches et ridicules et je suis dans le métier depuis 45 ans, j’avais envie de pleurer » explique Samuel*, technicien. « Outre des acteurs de merde, j’ai repéré pas moins de 78 erreurs de scripts et des erreurs grossières dans l’utilisation du champ /  contre-champ, j’étais atterré » . Les manifestants ont défilé dans le calme avant de se disperser mais n’entendent pas baisser les bras. « Il y en a plus qu’assez que de sombres débiles utilisent le cinéma pour faire passer des messages de merde, un Roland Emmerich suffit » .

*les prénoms ont été modifiés

Le Gorafi

Publicité
Publicité