Football: Les clubs de Ligue 2 découvrent l’existence de la Ligue 1

8 Publié le 21/09/2012 par La Rédaction

Ébullition dans le milieu du foot ! Les clubs de Ligue 2 ont officiellement appris ce matin qu’il existait une Ligue 1. Une révélation qui devrait redistribuer les cartes dans les différents championnats français.

Ébullition dans le milieu du foot ! Alors qu’on pensait qu’il s’agissait d’un secret de polichinelle, les clubs de Ligue 2 ont officiellement appris ce matin qu’il existait une Ligue 1, le jour anniversaire des quatre vingts ans du football professionnel. L’annonce a été faite aujourd’hui au siège de la Ligue de Football Professionnel à Paris. Une révélation qui devrait redistribuer les cartes dans les différents championnats français.

1492 version ballon rond

Frédéric Thiriez, le président de la ligue, célèbre pour sa moustache, était tout souriant ce matin. C’est à huit heures pile qu’il a annoncé cette mini-révolution footballistique : « Depuis hier soir minuit, tous les clubs de Ligue 2 ont officiellement été mis au courant de l’existence de la Ligue 1 » . Un jour qui n’était choisi par hasard, le football français fêtant ses quatre vingt printemps. Alors que les journalistes présents dans la salle de conférence s’agitent, F. Thiriez enchaîne : « Si nous ne l’avons pas fait plus tôt c’était pour ne pas frustrer les clubs de L2. Pour ne pas saper le moral de formations comme Sedan ou Tours. Mais nous les pensons aujourd’hui suffisamment grands pour affronter cette nouvelle réalité ».

Parmi les clubs qui ont vécu ce bouleversement, le FC Istres (actuellement 5e de L2) a été le premier à prendre la parole par la voix de son entraîneur José Pasqualetti : « Sûr, ça fait un sacré choc d’apprendre ça. Mais une fois la surprise passée, avec les gars on s’est dit qu’on allait s’entraîner encore mieux pour tâter de cette mystérieuse Ligue 1. Cela nous a redonné du baume au cœur. On a l’impression de découvrir un nouveau monde, un peu comme Christophe Colomb ».

Quid de l’Europe ?
Si la motivation est là chez les footballeurs de L2, il est peut-être encore trop tôt pour fêter quoi que ce soit. En effet, la route jusqu’à la L1 est longue et difficile pour ces clubs de tailles moyennes. C’est ce qu’a tenu a souligner Frédéric Thiriez ce matin en indiquant : « Chaque chose en son temps. Aujourd’hui c’est la Ligue 1 mais ne brusquons rien. Ici nous pensons qu’ils font de véritables progrès mais qu’ils ne seront psychologiquement prêts à découvrir la Ligue des Champions que d’ici 15 à 20 ans ».

Le Gorafi

Publicité
Publicité