En se privant de Bruno Le Maire, l’UMP a probablement perdu la prochaine présidentielle

5 Publié le 24/09/2012 par La Rédaction
Dans la lutte des chefs au sein de l'UMP. peu on noté cette façon inélégante et cruelle dont Bruno Le Maire a été évincé du scrutin final. Ce faisant, le parti a vraisemblablement déjà perdu la prochaine échéance électorale de 2017. Une analyse de Jean-François Buissière, éditorialiste au Gorafi.

Dans la lutte des chefs au sein de l’UMP. peu on noté cette façon inélégante et cruelle dont Bruno Le Maire a été évincé du scrutin final. Ce faisant, le parti a vraisemblablement déjà perdu la prochaine échéance électorale de 2017. Une analyse de Jean-François Buissière, éditorialiste au Gorafi.

Nous avons tous été très attentifs cette semaine à cette fantastique lutte des chefs au sein de l’UMP. Mais peu on noté cette façon inélégante et cruelle dont Bruno Le Maire a été évincé du scrutin final pour la présidence du parti. Et ainsi, sans le vouloir, le parti a vraisemblablement déjà perdu la prochaine échéance électorale de 2017. Point de vue.

Un Homme Providentiel

Je connais très bien Bruno Le Maire. C’est un homme au courant de ses dossiers et très à cheval sur ses principes. Il a toujours su prendre les bonnes décisions, même dans les situations conflictuelles. Pourquoi n’a-t-il jamais donné son avis sur la crise économique ou la guerre en Syrie me direz-vous ? Il l’a fait, à plusieurs reprises. Mais les médias bien pensants ont préféré taire ses propos. De manière générale, on aime peu les gens qui disent haut et fort une vérité gênante, on préfère rester dans la terrible ignorance mère de tous les vices progressistes.

Ce qui s’est déroulé la semaine dernière au sein de l’UMP est là aussi le reflet de cette volonté de masquer, de camoufler. On a volontairement fait pression pour que Mr Le Maire n’obtienne pas ses parrainages. Une enquête indépendante et sérieuse démontrera rapidement la terrible cabale qui a couvé en coulisse, comment on a volontairement voulu nuire à un homme providentiel.

Bruno Le Maire était à même de rassembler, de proposer un projet global pour relever la France de l’ornière où le gouvernement socialiste et ses alliés se sont enlisés depuis cet été. La Chine et l’Iran avaient envoyé un émissaire pour s’entretenir avec Bruno Le Maire. La Russie rappelait encore il y a quelques jours que le plan avancé par Bruno le Maire pour solutionner à plus ou moins long terme le Proche Orient était un plan « réaliste et clair, une approche globale d’un problème aux enjeux multiples » .  Les propositions de Bruno Le Maire sur le réchauffement climatique sont restées lettres mortes. Ses travaux dans le cadre de la création d’un plan décennal anti cancer n’ont pas été pris en compte. Il sera inutile de rappeler les biographies qu’il a consacrées à des figures de grande importance de l’Histoire de France, elles sont aujourd’hui étudiées et commentées dans la plupart des grandes écoles.

Pourquoi cet homme providentiel fait-il donc aussi peur, pourquoi l’UMP a-t-elle fait le choix de se priver d’un talent aussi vital ? L’avenir nous répondra mais il faut espérer que le parti reviendra sur sa décision et entendra enfin la voix de Bruno Le Maire. La France mérite mieux.

Jean-François Buissière

Jean- François Buissière est Président du Directoire du Gorafi.
Publicité
Publicité