Pour sa 6e édition, la Nuit Blanche passe en journée

14 Publié le 05/10/2012 par La Rédaction

Bertrand Delanoë n’a pas froid aux yeux. En six ans il a réussi à transformer la Nuit Blanche en rendez-vous incontournable pour les parisiens. Mais la nouveauté de taille est venue de l’horaire elle-même. Le maire socialiste a en effet pris la décision de décaler l’évènement en journée. Un pari audacieux.

Bertrand Delanoë n’a pas froid aux yeux. En six ans il a réussi à transformer la Nuit Blanche en rendez-vous incontournable pour les parisiens. A l’occasion de cette dernière édition qui se déroulera samedi, il a décidé de mettre les petits plats dans les grands. Au programme : installations pyrotechniques, performances artistiques en tous genres et projections diverses. Mais la nouveauté de taille est venue de l’horaire elle-même. Le maire socialiste a en effet pris la décision de décaler l’évènement en journée. Un pari audacieux.

Un bouleversement pratique

Cette dernière innovation devrait quelque peu déconcerter les habitués. Mais à la mairie de Paris on est convaincu que le test sera concluant. Bruno Julliard est l’adjoint au maire chargé de la culture. Il revient sur les raisons d’un tel bouleversement : « Lors des précédentes éditions, on avait certains Parisiens qui travaillaient le lendemain et qui donc faisaient l’impasse sur l’évènement. C’est pourquoi cette année nous avons déplacé la Nuit Blanche en journée. De plus, cela devrait régler tous les problèmes de nuisances sonores qui ont pu arriver par le passé. Les quelques tapages nocturnes provoqués par la Nuit Blanche vont parfaitement s’harmoniser avec le bruit déjà existant la journée ».

Côté public on devrait apprécier cette initiative de la mairie. C’est le cas de Fred, Parisien et coutumier de l’évènement : « Je suis content parce que le lendemain j’ai un déjeuner de famille et je pense que j’aurais été obligé de faire une croix sur la Nuit Blanche si elle était restée en pleine nuit. Mais là je vais vraiment pouvoir profiter de toute la programmation. Et en particulier une performance basée sur les jeux de lumière qui va se dérouler le midi place du Trocadéro ».

La patte Delanoë

Avec cette mesure, Bertrand Delanoë veut sans doute imprimer sa patte. Son passage à la tête de la mairie de Paris aura été particulièrement marqué par une série de coups d’éclat culturels. Il pourrait même être tenté de laisser une dernière fois son empreinte. Certaines sources proches de lui affirment qu’à l’instar de cette Nuit Blanche en journée, le maire socialiste veut regler, une bonne fois pour toutes, la question des nuisances sonores nocturnes dans Paris. Un problème que les Parisiens connaissent de longue date et que Bertrand Delanoë pourrait bien résoudre en instaurant la fermeture des bars et des boîtes de nuit  dès 20H.

 

Le Gorafi

Publicité
Publicité