Quand, jusqu’en 2011, le CSA ignorait l’existence de Direct 8

6 Publié le 08/10/2012 par La Rédaction

L’heure est venue de faire le bilan de 7 ans d’antenne de Direct 8 au travers d’anecdotes que peu de gens connaissent et qui jettent un jour nouveau sur les grandes heures de Direct 8. Amusantes, parfois dérangeantes, ces histoires nous rappellent à quel point il y a de l’humain derrière notre poste de télévision.

Avec la fin de Direct 8 et les débuts de D8, la nouvelle chaîne du groupe Canal, l’heure est venue de faire le bilan de 7 ans d’antenne au travers d’anecdotes que peu de gens connaissent et qui jettent  un jour nouveau sur les grandes heures de Direct 8. Amusantes, parfois dérangeantes, ces histoires nous rappellent à quel point il y a de l’humain derrière notre poste de télévision. Récit en quelques points.

1) Tuih-Tuih la mascotte de la chaîne était interprétée à tour de rôle par Vincent Bolloré et Philippe Labro. L’homme d’affaire et le journaliste, grands amis et grands enfants ont ainsi endossé le costume imposant de ce poulet sous hormones pour le plus grand bonheur des plus petits. « C’était épuisant, passer près de deux heures dans ce costume puis enchaîner avec mon émission Blog Note, ce n’est pas quelque chose que je referais tous les jours » raconte celui qui fut aussi Président de RTL.

2) Au début de la chaîne, certaines émissions en direct ne commençaient pas toutes à l’heure. Faire des émissions en direct nécessite beaucoup de préparation. Si certaines émissions ne demandaient pas beaucoup de décor, d’autres étaient plus complexes. Il n’était pas rare que les émissions débutent en retard. Le plus long retard enregistré fut de 72h entre deux émissions. A ce jour, ce record n’a pas été battu.

3) Plusieurs animateurs tentèrent de s’échapper durant 7 ans. Selon des spécialistes, les premières années de Direct 8 peuvent être apparentées à une expérience de Milgram géante, la première réalisée à l’échelle nationale et sur plusieurs années. Certains animateurs ont néanmoins tenté de s’échapper. Tous furent repris, un seul semble-t-il aurait réussi mais son corps n’a jamais été retrouvé.

4) Les participants mais aussi les spectateurs de l’émission « Boîte de n’Huit » ont obtenu gain de cause pour préjudice moral important. Cette émission diffusée au début de la chaîne a débouché sur plusieurs procès intentés par les participants et des téléspectateurs, une première dans le monde audiovisuel. L’émission se déroulant le soir dans une boite de nuit, certains ont affirmé qu’ils n’avaient jamais été mis au courant qu’ils étaient filmés, ruinant ainsi leur alibi pour refuser de sortir en famille le soir. D’autres se sont plaint qu’on les forçait à danser et à boire. « Je ne sais pas ce qu’ils ont mis dans mon verre mais j’ai vu une rediffusion de l’émission : j’étais sur la piste en train de danser sur une musique que je déteste profondément d’ordinaire. Je veux des réponses » confiait un jeune homme effondré quelques jours avant le procès.

5) Le passage télévisé de Passe-Partout n’a sans doute jamais existé. Tout le monde pense se souvenir du passage télévisé du co-animateur de « Fort Boyard » Passe-Partout. Un évènement qui n’a vraisemblablement jamais eu lieu. « Je ne sais pas où et comment c’est arrivé mais je puis vous affirmer que ce n’est pas moi que l’on peut voir dans cette vidéo »  témoignait Passe-Partout en 2009. Pour les spécialistes il pourrait aussi s’agir d’un phénomène d’hallucination collective rare.

6) Le CSA n’a appris l’existence de la chaîne qu’en 2011. Comment est-ce possible?  Au CSA, personne n’est en mesure d’apporter de réponse. « Quand nous allumions la télévision la chaîne était là. Quand nous appelions les bureaux de la chaîne à Puteaux, ils nous certifiaient qu’ils n’émettaient pas, qu’ils étaient en phase de tests. Nous n’avions aucune raison de mettre en doute leur parole » estime un ancien cadre du CSA. Finalement, en 2011, une équipe d’experts a pu démontrer que la chaîne émettait bien sur un canal de la TNT, vraisemblablement depuis 2005. « La direction de Direct 8 s’est retranchée derrière un problème technique. Selon eux, ils ignoraient totalement qu’ils étaient à l’antenne depuis tout ce temps » .

7) Jusqu’en 2010, les animateurs étaient persuadés qu’ils n’étaient diffusés que dans l’enceinte de la tour Bolloré. Les animateurs aujourd’hui à D8 sont formels, ils n’ont jamais été mis au courant que la chaîne était diffusée sur la TNT lors de leur embauche. « On pensait qu’il s’agissait d’une petite télé associative d’entreprise, rien de plus, On ne nous a jamais rien dit. C’est ma nièce qui un soir m’a appelé pour me dire qu’elle m’avait vu à la télévision. Ce jour là j’ai commencé à avoir des doutes » raconte un animateur.

8) Une des lectrices de « Voyage au Bout de La Nuit » a accidentellement lu les codes secrets de l’arme atomique. L’émission, souvent moquée pour ses jeunes comédiennes en petite tenue en train de lire des classiques, a bien failli provoquer un incident grave quand une des animatrices a lu par inadvertance les codes de l’arme nucléaire française. Jusqu’ici aucune explication rationnelle n’a pu être avancée. Par chance la faible audience de l’émission diffusée en pleine nuit a pu éviter toute fuite.

9) Face au blocage du CSA sur le rachat de direct 8 par le groupe Canal, ce dernier a menacé de maintenir Jean-Marc Morandini à l’antenne. Fin août  – début septembre, lors des dernières discussions entre le CSA et le groupe canal, le CSA a posé plusieurs conditions restrictives. En signe de protestation, le groupe Canal a menacé de rappeler Jean-Marc Morandini et de lui proposer une quotidienne. « Ce sont des méthodes extrémistes, le CSA ne pouvait pas lutter » commente sobrement un spécialiste média.

10) De 2005 à 2010 Vincent Bolloré aurait animé la totalité des émissions. Faux, c’est une légende urbaine colportée par beaucoup de médias et par les réseaux sociaux.  En effet, ce n’est pas durant cinq  ans mais bien durant un an que Vincent Bolloré va animer toutes les émissions de sa chaîne. Ainsi, pendant un an, l’homme d’affaire infatigable a souhaité imprimer sa marque en animant toutes les émissions. Gym, cuisine, émission pour enfants, cinéma, people et même littérature. Il passe d’une émission à l’autre avec une facilité déconcertante. « Il était infatigable, je n’ai jamais vu quelqu’un d’aussi énergique » commente un technicien.

Et vous, quels souvenirs avez vous gardé de Direct 8?

Le Gorafi

Publicité
Publicité

6 avis éclairés

143

Hun Tail 12/02/2013

En fait la chaine devait s’appeler uppercut…

147

policier_moustachu 06/11/2012

Incroyables anecdotes! j’en suis sur les fesses.
En tou ka je rend hommage a cette chaine qui aura marqué les années 2000 et souhaite bonne chance à la nouvelle D8

169

Jean-Marc Morandini 19/10/2012

J’aurais pu conquérir l’univers !

135

Trop nulle 16/10/2012

Trop nulle cette nouvelle chaine, en plus ils ont supprimés la seule émission intéressante qu’était Gym Direct…trop nuls

162

Jean-Père Mont-Dantier 09/10/2012

Feue la chaine Direct8 était aussi financée par un groupuscule salafiste péruvien à hauteur de 0,62%, impact non négligeable sur la ligne éditoriale.

    166

    La fille du 15ème 06/11/2012

    FAUX !
    Le capital est de 1,98 % par les salafistes.
    Vérifiez vos chiffres avant de dire n’importe quoi !

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *