Kamel Ouali sort sa nouvelle comédie musicale adaptée du film « The Human Centipede »

17 Publié le 12/10/2012 par La Rédaction

Mais où s’arrêtera le chorégraphe ? Celui que le grand public a connu grâce à la Star Academy se lance aujourd’hui un nouveau défi. Un opéra rock inspiré du film d’horreur « The Human Centipede ». L’histoire d’un chirurgien fou qui décide de créer un mille-pattes humain en kidnappant trois jeunes touristes. Un pari audacieux.

Mais où s’arrêtera le chorégraphe ? Celui que le grand public a connu grâce à la Star Academy se lance aujourd’hui un nouveau défi. Après avoir mis en scène Le Roi Soleil et Cléopâtre, ce soir il présente sa nouvelle comédie musicale. Un opéra rock inspiré du film d’horreur « The Human Centipede ». L’histoire d’un chirurgien fou qui décide de créer un mille-pattes humain en kidnappant trois jeunes touristes. Un pari audacieux.

Une chorégraphie exigeante

« C’est de loin la chorégraphie la plus dure que j’aie dû mettre sur pattes ». Kamel Ouali le répète à qui veut l’entendre, Human Centipede reste à ce jour son œuvre la plus complète, la plus poussée mais aussi la plus risquée : « Dans le film original, les trois touristes passent la plupart du temps reliés les uns aux autres car Heiter, le chirurgien fou, les a attachés ensemble. La bouche de l’un étant cousue à l’anus de l’autre. Il a donc fallu créer une chorégraphie où les trois acteurs, qui interprètent les victimes, dansent de manière parfaitement synchronisée. Qu’ils ne fassent plus qu’un seul et même corps en quelque sorte ».

Si la danse reste toujours le point fort des comédies musicales de Kamel Ouali, le chant lui ne reste évidemment pas en reste. Human Centipede version Ouali pourrait bien produire quelques hits musicaux. On notera tout particulièrement trois chansons dans le répertoire du spectacle: « Pourquoi ? » ou la terrible plainte des trois touristes kidnappés par le chirurgien démoniaque, « Je ne veux pas être la dernière », un morceau lyrique magistralement interprété par Fanny Touman, l’une des trois victimes du docteur, et enfin « Désolé », une chanson pop-rock portée par Akira Naoto qui joue le rôle du touriste japonais situé contre son gré en tête du mille-pattes humain.

Un nouveau domaine d’exploration

Il faudra attendre quelques semaines de représentation au théâtre Mogador à Paris pour savoir si Kamel Ouali a réussi son pari. En cas de succès, le célèbre chorégraphe pourrait bien être tenté de transformer l’essai en réalisant d’autres adaptations. Dans sa dernière interview à Paris Match, il vend déjà un peu la mèche : « On verra si Human Centipede marche. Si le public vient, alors je pense que j’aurais envie de mettre en scène d’autres histoires tout aussi fortes». Parmi les projets potentiels de l’artiste : Saw, Nuit et Brouillard ou encore Robocop 2.

Le Gorafi

Publicité
Publicité