Discrimination au travail: Mentionner sa pédophilie sur son CV diviserait par 4 les chances d’obtenir un travail

32 Publié le 15/10/2012 par La Rédaction
Computer_keyboard

C’est une étude qui risque de faire parler d’elle. Une équipe de sociologues a suivi pendant plusieurs mois près de 300 pédophiles à la recherche d’un emploi. Le verdict des chercheurs est sans appel. Indiquer ses penchants pédophiles sur un curriculum vitae baisse considérablement les probabilités de décrocher le poste convoité. Décryptage.

Dans le cadre des « Dossier du Gorafi », nous entamons aujourd’hui une enquête exclusive sur la discrimination au travail, un mal qui ne dit pas son nom. Aujourd’hui, de nombreuses personnes qui cherchent du travail en entreprise, sont victimes de discriminations diverses, de brimades. Phénomène de société peu traité, nous allons explorer au travers de 4 volets les différentes formes de discrimination dans le monde du travail et les réponses qui ont été apportées. 

Mentionner sa pédophilie sur son CV diviserait par 4 les chances d’obtenir un travail

C’est une étude qui risque de faire parler d’elle. Une équipe de sociologues a suivi pendant plusieurs mois près de 300 pédophiles à la recherche d’un emploi. Le verdict des chercheurs est sans appel. Indiquer ses penchants pédophiles sur un curriculum vitae baisse considérablement les probabilités de décrocher le poste convoité. Décryptage.

Un constat certain mais une cause inexpliquée

Pascal Tardieu et son équipe de l’Observatoire des discriminations sont formels. Faire allusion à une quelconque tendance pédophile sur un CV revient à se tirer une balle dans le pied. Il aura fallu 3 ans d’enquête et des centaines de pédophiles interrogés pour mettre en lumière cette nouvelle forme de discrimination. Le rapport de l’étude a été rendu public hier en fin de journée. Un rapport dans lequel Pascal Tardieu souligne certaines zones d’ombres : « Quasi 100% des personnes que nous avons interrogées et qui indiquaient leur pédophilie n’ont pu trouver de travail pendant la durée de l’étude. Et ce même lorsque la mention était placée dans une zone qui lui convient comme  un « Centres d’intérêt » par exemple. Si ce constat est édifiant, en revanche nous ne connaissons toujours pas les facteurs qui y conduisent. »

L’association Emploi Zéro Discrimination lutte contres toutes les formes de discrimination à l’embauche qu’il soit. Stéphane Bauer, son président, avance une série de raisons qui expliquerait ce constat : « Il est vrai que de nombreux recruteurs ou DRH bloquent dès qu’ils aperçoivent le mot pédophilie. Les causes d’un tel comportement sont multiples. Premièrement il est vrai que les pédophiles sont des gens en permanence préoccupés par leur passion. Ce qui peut effrayer certains patrons qui interprètent ça comme un défaut d’investissement personnel du salarié dans son entreprise. Deuxièmement, la pratique de la pédophilie reste encore aujourd’hui une activité marginale, à la marge du système de valeurs dominantes. Là encore les personnes qui assurent le recrutement peuvent voir cet élément comme un signe d’individualisme trop marqué, en contradiction avec l’esprit d’entreprise ».

La question du CV anonyme

Avec cette nouvelle étude qui pointe une forme d’inégalité peu reconnue jusque là, c’est un débat qui s’ouvre à nouveau. Bien que le Ministère du Travail n’ait pas encore réagi sur la question, différents acteurs dont Stéphane Bauer fait partie, veulent remettre sur le devant de la scène l’hypothèse du CV anonyme. A l’instar de celui réservé aux français d’origine étrangère, les pédophiles pourraient également profiter de ce système. Un CV sur lequel ils pourraient librement assumer leur passion tout en cachant leur visage et leur nom.

Le Gorafi

Demain second volet de notre enquête « les discriminations au travail: les racistes se sentent exclus »

Publicité

32 avis éclairés

84

golilo 01/07/2014

Tous ce qui se trouve sur ce site est de l’humour ! Une blague ! A ne pad prendre au premier degré

81

Laurent 16/10/2013

Très bon comme d’habitude.

Pour tous ceux qui seraient susceptibles de faire des « écueils » dans ce genre, je vous conseille un petit coup d’oeil sur cet article dans le même esprit « les erreurs à éviter lorsqu’on rédige son CV »

http://blogueotravail.canalblog.com/

99

Roberto 16/10/2013

C’est à n’y rien comprendre.
Préciser aimer le pâté dans un cv, en revanche, ne suscite aucune réaction négative ! Pays des droits de l’homme, permettez-moi d’en douter…

90

Emile Louis 15/10/2013

Ben moi, j’ai rien marqué d’aussi grave sur mon CV, et pourtant plusieurs compagnies m’ont refusé pour un poste de chauffeur de bus. Je comprends pas, surtout que je n’ai pas un patronyme connoté, je vous explique pas les emmerdes si je m’appelais Rachid ou Mohamed…

86

Monsieurjo 15/10/2013

J’ai connu le même genre de problème : j’avais indiqué que j ‘étais « Docteur en physique nucléaire » sur mon CV.

92

George 07/11/2012

Mais ca n’a pas forcément un lien avec les préférences sexuelles. Moi j’avais mis « branlage de nouille » sur mon CV comme hobby, et j’ai jamais pu en tirer quoi que ce soit de ce CV…

85

JP 21/10/2012

J’ai un hobby, je suis mangeur de caca…je ne fais de mal a personne, je souhaite être honnête avec ma futur entreprise et j’aimerais être embauché en connaissance de cause, je l’indique donc dans la partie hobbies…. On m’a toujours dit que l’honnêteté était une valeur profondément reconnue dans le monde du travail… je commence à penser le contraire…faut-il donc que je mente ?

    81

    Perry Clite 26/10/2012

    Vous avez bien raison de l’indiquer, d’autant plus que c’est une pratique saine et originale, qui démontre une certaine forme de courage et de curiosité. Un peu d’avant-gardisme ne fait pas de mal…

    De toute façon, Il faut toujours dire la vérité, même quand elle ne sent pas bon et tache les dents. Après tout, elle sort de la bouche des enfants…

      84

      Pedro 16/10/2013

      Tout a fait d’accord. Si ces valeurs restent marginales et sont un frein à l’embauche, elle sont plutôt un facteur de réussite dans son parcours professionnel. Une limite tout de même dont un gardien de la paix a récemment fait les frais malgré une décoration qu’il avait reçu à ce titre, il semble qu’assumer ses passions soit encore aujourd’hui interprété comme un manque d’implication dans son travail. Très bon article, on attend les causes de ce phénomène. Bravo encore à l’esprit d’investigation qui anime cette rédaction.

90

Beben 19/10/2012

Non mais il faut arrêter un peu.

Une discrimination sexuelle, raciale ou religieuse je suis completement d’accord, il faut les combattre.

Mais sans déconner, un pédophile je ne vois pas pourquoi il aurait droit a de la pitié, vous croyez qu’ils en on eu pour leur victimes? (ou future)

Et puis mettez vous une seconde à la place d’un employeur, vous engageriez vraiment un ex pédophile ou violeur pour travailler avec vous tout les jours? Je pense que c’est très compréhensible. Et puis contrairement à la discrimination raciale, ces mecs la l’on cherché et maintenant il faudrait les aider parce que les pauvres ne trouvent pas d’emploi..

    80

    Térieur Alex 23/10/2012

    Ou alors il faudrait leur réserver des emplois dans les centres de gériatrie. En effet peut être que le contact de personnes ressemblant le plus à des enfants, les ramènerait vers une sexualité plus normale avec des personnes cons sentantes. En plus l’avantage avec les vieux c’est qu’avec Alzheimer ils ne s’en rappelleraient plus le lendemain, donc pas de plaintes possibles …Le beurre, l’argent du beurre, et le cul de la grand-mère !!!

86

Nicolas 17/10/2012

Mouais, exercice de style amusant comme article mais ce n’est quand même pas hyper rigolo non plus. En revanche le commentaire sur la zoophilie, lui, m’a fait beaucoup rire!

83

Thony 17/10/2012

Il y a vraiment des gens qui s’ennuient pour faire ce genre de recherche..

Tous autant que vous etes, du jour au lendemain cessez simplement de faire l’amour ou meme de vous masturber, bref cessez tout ce qui a un rapport de pres ou de loin avec le sexe.. etau bout de 2, 3, 4 ans, vous commencerez a cerner un 10ieme de ce que vit un pedophile, et vous comprendrez alors que ca se soigne pas, mais qu’au contraire un jour ou l’autre.. boum.. dommage.. c’etait votre enfant..

ca m’est arrivé, et je regrette que cette societé soit si tolerante, parce que je n’aurais pas connu le mot sodomie a 4 ans, si au lieu de vouloir les reinserer on les sortait DEFINITIVEMENT de la societe…

Si ca avait ete le cas, je n’aurais donc JAMAIS croisé sa route..

Mais egalement, si la sanction du passage a l’acte etait beaucoup plus forte et que l’annonce d’un « non retour a la normal » etait clairement etablie.. les « presque pedophiles » reflechiraient plus longtemps avant de passer a l’acte, et chaque année de gagnée, c’est des enfants dont la vie n’est pas detruite ou sacrement ecorchée…

Je VOTE CONTRE une quelconque aide sociale ou humanitaire pour la pedophilie..

Tout le monde arrive a comprendre qu’un ancien alcoolique puisse rechuter avec un simple verre d’alcool… et en meme temps pense etre au pays de oui oui et croit que la pedophilie se soigne…

franchement, ca m’ecoeure..

( meme si a la base j’ai bien compris que le sujet c’est le fait de parler d’une tendance sexuelle dans un CV, c’est pas un sujet aussi leger que nous le vend le redacteur de cet article!! )

    87

    Whatthefuck 17/10/2012

    Non mais t’es bon dieu de serieux là ?

    96

    So 22/10/2013

    Je suis tout à fait d’accord ! C’est normal qu’il y a de la discrimination pour ce genre de personne! Quelle société voulons-nous ? Si un homme qui écrit « pédophile » dans son CV c’est qu’il n’en a pas honte, voir qu’il le revendique… Le mieux est encore de ne pas en parler, ça n’a rien à voir avec les compétences professionnelles.

86

Vzo 16/10/2012

C’est toujours désolant de se faire recaler au test « Yves Duteil »

    98

    Adolphe Bergmann 17/10/2012

    Yves, si tu nous regardes …

78

slim 16/10/2012

… ou dans le « X » peut-être …

83

DGO91 16/10/2012

Ha mon vieil ami James … c’est donc pour ça que tu n’as jamais retrouvé du job !

91

Matta 16/10/2012

Çà discrimine aussi quand on note ‘aime le chou-fleur’ dans la rubrique loisirs.

    106

    Adolphe Bergmann 17/10/2012

    Le mieux reste d’indiquer une passion pour le kayak, enfin bref …

104

leduk 16/10/2012

Par contre, ça marche merveilleusement dès que l’on postule à un poste de prêtre.

    80

    xu 16/10/2012

    Ouais troooooooop vrai LOOOOOOOOOOL

    97

    Country 16/10/2012

    Écho, écho, écho, écho.

77

Stéphane 15/10/2012

il leur reste le clergé…

86

Yaumegui 15/10/2012

Les violeurs en général connaissent les mêmes discriminations. Tout comme les tueurs en série aussi.
Imaginez les difficultés pour une personnalité attachante comme Emile Louis pour trouver un emploi.
Et après on se demande pourquoi il y a des récidivistes. L’oisiveté est mère de tous les vices.

87

Faust Commune 15/10/2012

Même dans l’Education Nationale, y’a de la discrimination à l’encontre des pédophiles ?

89

Emoi 15/10/2012

Je pense que toutes tendances sexuelles n’a pas sa place sur un CV.
Même si j’ai bien rigolé à l’époque où j’ai reçu un CV avec la mention « sodomite hétérosexuel », cela n’a malheureusement pas jouer en la faveur du candidat.
Ou alors, on doit passer à la franchise qui relève franchement de l’indiscrétion. Cela donnera souvent des mentions telles que: « branleurs quotidien avec support vidéo », « mateur via webcam », « observateur de voisines » et d’autres trucs parfois un peu dégueulasse, d’ailleurs…
Quitte à choisir entre la franchise exagérée et la non-divulgation, je pense que la dernière offre plus de chances de se faire engager mais que la première permettra de briser quelques tabous et portera les fruits d’une collaboration fructueuse sans compter les rapprochements possibles dans le personnel.
A noter que 100% des candidates comme employée de bureau ayant indiquée la mention « chaudasse » sur leur CV ont trouvé un job dans la semaine.

82

François T 15/10/2012

Bah, suffit d’aller à Marseille et d’ajouter : « merde au PSG » sur le CV.

91

GargamelLeNoir 15/10/2012

D’après mon expérience la zoophilie passe très bien par contre. Deux poids deux mesures, comme d’hab…

    94

    Le Grand PorttNawak 15/10/2013

    Hélas, tu as ô combien raison. Notre société qui se dit tolérante et ouverte d’esprit, n’affiche dans les faits qu’une égalité de façade entre les hommes. On a beau se dire ouvert à l’autre, dès que la personne en face affirme un profil un tant soit peu atypique (pédophile, néo-nazi, braqueur, rom… et j’en passe et des pas mûres), elle est immédiatement jugée, cataloguée, et considérée comme une personne « à risque ». Depuis quand nos hobbies ont-ils une influence sur notre aptitude à exercer une activité professionnelle ? En quoi le fait de me nourrir de personnes décédées remet-il en question ma ponctualité, mon sérieux et mon professionnalisme ? Liberté-égalité-fraternité, tu parles !

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *