Big data : L’intelligence est-elle vraiment bonne pour la santé ?

51 Publié le 19/10/2012 par La Rédaction
800px-Brain_diagram_fr

D’après une récente étude américaine, l’intelligence ne serait pas du tout à considérer comme une qualité, et être trop intelligent aurait des effets nocifs sur la santé et l’entourage. En effet, une équipe de chercheurs du MIT a montré qu’à l’heure où les nouvelles technologies nous permettent de devenir chaque jour plus intelligent, une trop grande intelligence serait a priori « à éviter ».

C’est un problème auquel chacun est confronté à l’heure actuelle, mais l’étude a permis de démontrer la validité scientifique du phénomène : chaque jour, nous apprenons de nouvelles choses, nous nous ouvrons de nouveaux horizons, nous découvrons de nouveaux questionnements qui nous poussent à réfléchir et à remettre en cause ce que nous savions. Cette surcharge d’intelligence, bien connue sous le terme de « big data », est une conséquence directe des progrès exponentiels des sciences et des techniques au cours des dernières décennies.

Un « gène de l’intelligence » ?

Devant la récente recrudescence de ce fléau, plusieurs équipes internationales de chercheurs travaillent aujourd’hui à l’identification du gène de l’intelligence, afin de pouvoir l’isoler et le neutraliser. Les auteurs de l’étude ont en effet démontré que l’intelligence pouvait générer des comportements addictifs – plus une personne est intelligente, plus elle va essayer d’apprendre de nouvelles choses – et ainsi favoriser des tendances dépressives. L’étude montre qu’une trop grande intelligence susciterait chez le patient des traces de lucidité, un comportement qui augmenterait de 78 % les attitudes dépressives chez les sujets à risque, et conduirait à un isolement social dans 43 % des cas.

Des chiffres qui ont de quoi faire froid dans le dos, quand on sait que l’intelligence moyenne ne cesse d’augmenter et que suivant l’effet Flynn, le QI global de l’humanité augmente de 10 points tous les 30 ans. Deviendrons-nous tous trop intelligents pour autant ? Espérons que le développement rapide de la télé-réalité et de la publicité intrusive nous préservera de cette situation pour le moins préoccupante dans les prochaines années.


Publicité

51 avis éclairés

101

Mr Pipeau 14/12/2015

L’intelligence d’un surdoué est-elle transmissible à l’homme ?

116

blacksad 06/10/2013

pas besoin du MIT la réponse est évidente les surdoué ne raisonne pas de la même façon que les autres leur savoir est acquis par leur sens exacerbé d’ou des comportement incompréhensible pour les autres très grande émotivité sens du détail comptage visuel du moindre détail échec scolaire difficulté d’intégration pouvant conduire au suicide et a la dépression mais plus du au fait que l’entourage ne les comprend pas et ne sait pas comment les intégrer !etc il y a de nombreuse étude sur le sujet etc et a tous ceux qui pensent être surdoué c’est a la mode je rappel que le génie et les haut potentiel ( surdoué) c’est deux chose différente ! faite le pré test ici : http://www.mensa-idf.org/?action=tests_exemples faut faire 37 en 1/2 heure amusez vous

124

Homo sapions 07/06/2013

A la guerre 14-18 on a envoyé au casse-pipe tous ceux qui étaient capables. Ne sont resté dans les villages que des hommes simplets,aux incapacités diverses. En 1919, la guerre se termine. Après l’hécatombe d’1,5 millions d’hommes rien que pour la France, Il y avait donc 1,5 millions de femmes seules.Nombres d’entre-elles ne furent pas trop regardantes sur les qualités intellectuelles du mâle.
Ainsi les débiles ont eut un avantage reproductif évident. L’intelligence si elle est génétique a dû régresser par ce processus.

115

Anna Kunedan 22/10/2012

Hou là, je tombe par hasard sur cet article (oui ce soir exceptionnellement j’ai décidé de remettre à demain ma tentative de démonstration de la Conjecture de Hodge, autrement plus complexe que celle de Poincaré, résolue officiellement par Grigori Perelman en 2003 mais que j’avais déjà moi-même démontrée partiellement vers l’âge de 12 ans), donc au lieu de me détendre avec ce bon vieux Hodge, je décide de m’encanailler en surfant sur le net, et je vois cet article qui démontre de manière irréfutable que je suis malade, et même tellement atteinte que je ne pense pas avoir plus d’une semaine à vivre si je ne change radicalement mon mode de vie. Horreur. Comment faire, je n’ai ni télé, ni CD de Justin Bieber, ni DVD de Bruce Willis ! Je suis perdue…
Non, encore un dernier éclair d’intelligence, rien qu’un, le dernier promis… Je dois absolument atteindre le stade ce soir, y’a PSG vs OM.

    124

    NIAN 02/11/2012

    La prise de conscience est déjà un remède en soi ! Je suis persuadé que confinogo ou sofinca vous aura réglé le soucis primordiale de télévision, et qu à l’heure actuelle vous êtes déjà à votre 2 eme saison d Hollywood girl, et que votre nom Anna c est transformé en surnom de type cocotte ou poulette. Allez courage cette maladie est un choc mais vive picon bière et TF1

    112

    Eric D. 02/11/2012

    De quoi vous plaignez-vous ?
    Vous avez internet ! C’est amplement suffisant pour se soigner !

      119

      Dalprod 02/11/2012

      Je trouv ke l 1teligenc c bi1 personelemen jen é pl1 é g pa de problem je s8 1 surdoué lol.

        121

        Eric D. 02/11/2012

        Mé lol, c klr, pa besouain 2 le dir on le savé dégea ! On é lé 2 lumiaire du cite !

122

Térieur Alex 22/10/2012

Heureusement, on trouve toujours plus intelligent que soit. Et comme disait Audiard, si tous les cons volaient, le ciel serait kaki !!!

120

Nian 21/10/2012

J’ai aussi beaucoup travaillé pour ne plus subir cette injustice !! Toute petite j’étais intelligente, je lisais, m’intéressais à tous, posait des questions, défendais des causes humanitaires, aimais le sport … qu’elle enfance brisée … depuis je suis devenu adulte et après de nombreuses heures posée sur mon arrière train dans un canapé devant la TV et l’ordinateur, à commander pizza ou passer au drive au mac do, à ne lire qu’au maximum une nouvelle carte de pizzas et à chantonner les tubes de skyrock et fun radio me voilà enfin vivre !!! Je peux enfin boire à volonté les paroles des médecins qui m’ont fait rentrer dans un monde génialissime qu’est le malade ! Entretenu par mon nouveau mode de vie je peux me plaindre, me laisser porter rassurer par mon pharmacien devant tous mes maux ! je suis heureuse ! merci encore ! merci à tous ceux qui m’ont soutenu devant cette longue thérapie du con ! Je suis une connasse je klaxonne les piétons, prends ma voiture pour 100 m, consomme à outrance et le plus fort et là je suis très fière de moi, j’ai enfanté ! Et transmis ce long savoir acquis à force d’heures, je ne dis pas que j’ai frolé les escarres à plusieurs reprises mais le travail en valait les chandelles j’suis dvenu cque jsuis aujourdui, et deux puits facebook j’excaille …

122

Tulavuh Ki-Monkuh 20/10/2012

Et je connais du monde, croyez-moi. J’ai des relations.

118

Tulavuh Ki-Monkuh 20/10/2012

Chère Mademoiselle Deplanque, je n’ai absolument rien compris à votre article et il est hors de question que je me remette en question à ce sujet. Pourriez-vous avoir l’obligeance de faire des efforts de syntaxe et d’orthographe dans un premier temps, de ne pas noyer le thème principal de votre effort dans une succession de propos idiots qui alimentent votre diatribe. A bon entendeur. Le voisin du dessous.

119

Jamiloy 20/10/2012

Moi j’ai un QI de 14, qu’est-ce que je pourrais faire pour le diminuer même un tout petit peu.

    111

    John Doe 21/10/2012

    Aller assister à un meeting politique de droite ou gauche (selon la proximité géographique) est une bonne solution.

122

Frank Béribéri 20/10/2012

Question intelligence, j’ai pas à me plaindre. Ma femme dit que j’en tiens une couche.
Mieux vaut faire envie que pitié.

116

Juju 20/10/2012

Je ne suis pas vraiment pessimiste quand a l’avenur de la suprematie de l’inintelligence, notre société ayant deja anticiper cette maladie et prévu les garde fous necessaire : n’oublions pas que le principe de Peter et son corrolaire, la loi de Dilbert, nous protegerons encore longtemps. La réponse a ce probleme, bien que d’ordre génétique a la base,trouve sa solution dans notre education. Le conditionnement incessant que nous subissons des notre plus jeune age, a l’ecole notamment, doit etre reformé car inadapté a notre soif d’ignorance.

123

blanik 19/10/2012

L’intelligence est en plus très nocive pour la reproduction, étant donné qu’elle évite de baiser sans capote en étant complètement bourré. Comme l’a dit Christian Vanneste, les intellos sont inférieurs au reste de l’humanité car ils ne permettent pas la reproduction de la race (c’est d’ailleurs pour ça qu’il s’oppose au mariage de ces gens là).
L’intelligence est aussi très gênante pour l’économie, puisqu’elle empêche d’acheter des trucs de merdes qui servent à rien et coutent très chers, et, plus grave, peut faire voter contre la prise en charge par l’état des dettes des banques privées. Tout ça sous des pretextes fallacieux de « vivre mieux », voire de « protection de l’environnement », « respect des droits des travailleurs » ou encore « justice sociale »
Enfin, l’intelligence peut vous empêcher d’exercer certaines professions, telles que consultant en SSII, manager ou responsable RH, ou de vivre dans certaines régions (Sundgau, Nièvre, triangle région PACA,…).
Une calamité dont il devient urgent de se débarasser!

    118

    blanik 19/10/2012

    promis, la prochaine fois, je me relis avant de publier

122

Gilles 19/10/2012

Enfin des commentaires de Blog intelligents !! !
Bravo.
Pour ma part avec un QI de 96, j’ai évité pas mal de problèmes… et tout va bien.

127

Michel Micorniau 19/10/2012

Et c’est reparti la pleurnichade !
Encore une fois on plaide pour favoriser les nantis au détriment de la masse !

Faut il rappeller que les intelligents ont déjà largement les moyens :
– de trouver eux même leurs propre solutions.
– de s’adapter au niveau du groupe (bière, télévision, publicité, presse nationale, facebook… qu’on ne vienne pas nous dire que les moyens manquent!)

Pendant ce temps là on continue à faire bien trop peu pour nos millions de défavorisés du bulbe, nos citoyens en déficit d’intelligence, qui n’ont pas les moyens de survivre dans un monde si injustement réparti.

A bon entendeur !

128

Nina 19/10/2012

Existe-t-il une Fondation pour la recherche contre l’intelligence ? Il me semble qu’il s’agit d’une recherche majeure a effectue pour l’avenir de nos enfants !

Heureusement, je crois que certaines chaines TV et certains medias ont des Fondations mecenes qui contribuent genereusement a aider, au moins a trouver une solution radicale, du moins a reduire les effets de cette tare par trop problematique !

Ce qui me rassure, c’est que mon quotidien me prouve qu’il s’agit d’une maladie rare, nous avons encore de l’espoir !

    126

    John Doe 20/10/2012

    Oui ! Il existe une telle Fondation salvatrice : l’Ecole Nationale de l’Administration (ENA).

123

Polo 19/10/2012

Il est vrai que plus on est intelligent, plus on est sujet à la déprime…
Moi, ca va super ! Moral au top !

123

nanabel 19/10/2012

L’intelligence doit se limiter à la raison pour laisser place à la croyance. « Kant : critique de la raison pure »

Ce râleur de Tolstoï disait : « Il est plus aisé de gouverner un pays par l’émotion que par la raison. »

Parce que l’intelligence est innée, l’homme doit apprendre à l’ignorer pour assouvir son irrésistible besoin de se ridiculiser en public. Ainsi le connard est sympathique, alors que l’érudit est chiant.

126

John Deuffe 19/10/2012

Il est quand même bizarre qu’un pays comme la France ne soit pas capable de prendre ce problème à bras le corps et d’appliquer des mesures déjà en vigueur dans un état voisin… En effet, en Belgique, ce problème a été pris en charge depuis de nombreuses années: une ablation partielle du cerveau (ne laissant que le minimum vital) permet d’éviter tout risque d’intelligence et du phénomène « big data ».

129

ZENIT 19/10/2012

Jeune j’étais con. J’ai grandi, vieilli et je suis devenu un vieux con. Je n’ai jamais été aussi heureux qu’aujourd’hui. Le matin William Leymergie, 13 heures Jean-Pierre Pernault, un coup de Lagaf le soir si ce n’est J.Pierre Foucault et je ne rate jamais un Patrick Sébastien ou un Ruquier.Ainsi je suis sûr de ne jamais dérapé dans le culturel ou l’émission nocive qui force à réfléchir ou pire à raisonner.Comme quoi l’intello est ce qu’il est parce qu’il le veut bien.

116

Samira Tabitte 19/10/2012

Alors là, je me vois dans l’obligation de vous contredire le Gorafi :

L’isolement du gêne à l’origine de l’intelligence, n’en est en aucun au stade expérimental.
L’expérience a démarré aux Etats-Unis dans les années 50, et s’est révélée être un succès inéspéré. Ce succès a été d’ailleurs tel, que les protocoles d’application ont été déployés au niveau mondial, au début des années 2000, sous le nom de Code « Lofteurs up and down, lofteurs move around ».

D’après des études moldaves très sérieuses, une immensité d’individus auraient même développer cette aptitude à isoler le gêne de manière naturelle, dés la naissance.

ST

119

Alain Teligent 19/10/2012

Au lieu d’engloutir des milliards en recherche, pourquoi pas plutôt regarder ce qu’il se fait déjà dans les pays à la pointe en matière de combat contre l’intelligence ?

On devrait s’inspirer de la France par exemple, figure de proue dont les méthodes portent leurs fruits depuis déjà plus de 30 ans.

On s’apercevrait plus que la recherche scientifique, le réponse politique est très efficace !

La racine d’une bonne politique de réduction drastique de l’intelligence, c’est d’abord de s’assurer que personne d’intelligent n’arrivera au pouvoir.
En France nous avons crée une école pour ça, ou on apprend aux futures personnes aux pouvoir à utiliser de moyens colossaux sans porter les responsabilités de leurs actes.
Déresponsabiliser le pouvoir, pour s’assurer qu’au plus haut niveau il n’y ait aucun interêt à agir intelligemment.

A partir de là, le travail se fait pour ainsi dire tout seul !

Etatisme étouffant, enfer fiscal, citoyens réduits à aboyer les uns contre les autres pour avoir leur petite part du gateau et leur petite part du territoire au détriment du voisin.
Inversion des valeurs, découragement de l’intelligence, encouragement de l’idiotie à tous les niveaux, et au besoin importation massive d’idiots et exportation des intelligents.

Je ne veux pas chauvain, mais en 30 ans, nous sommes parvenus à des résultats exemplaires en matière d’abrutissment, le tout sans avoir fait de martyrs qui se regroupent et remettent tout en question.

Si le monde entier suivait nos pas pour une fois, l’intelligence ne serait rapidement plus un problème sur terre !

    117

    Madiba 22/10/2012

    Oui je pense qu’on peut apporter notre expérience aux autres pays, même si la plupart d’entre eux ont leurs propres méthodes de lutte contre l’intelligence qui fonctionnent très bien.

    Il faut néanmoins rester humbles car de nombreuses personnes ne s’intègrent pas correctement dans ce système et arrivent à « attraper » l’intelligence malgré tout. C’est parait-il contagieux d’ailleurs…

    Mais je terminerai avec une certaine fierté nationale en citant Renaud :
    « Et le roi des cons sur son trône, il est français ça j’en suis sûr ».

122

Jem LeFrançois 19/10/2012

Des tribus historiques basées en Europe réglaient ce problème en décapitant les individus trop intelligents, considérés menaçants.
Il existe à présent des « mouvances » (dont je n’ose citer le nom pour ne pas me retrouver sous le coup d’un Fatwa) qui interdisent l’esprit critique et la liberté d’expression. C’est moins laborieux et coûteux que les recherches du MIT et c’est très efficace.

136

denis 19/10/2012

Le pire c’est qu’il est vraiment reconnu que le gens simples d’esprit vivent plus heureux et sont moins sujets à la dépression que les gens plus intelligents.
Et pour une fois je dis pas de co…ries.
Attention au Gorafi à ne pas sombrer dans des articles se rapprochant de la vérité vraie 😀

113

Fredo 19/10/2012

moi aussi j’ai failli sombrer

Rassurez vous, depuis je suis devenu politiquement correct et bien pensant.

Vraiment on se sent mieux sans cerveau!

126

Nini 19/10/2012

Heureusement, la France a pris une grande avance technologique dans la lutte contre ce fléau de santé publique qu’est l’intelligence : les chaînes gratuites de la TNT.

    135

    Arobase 19/10/2012

    Et vous oubliez quelques autres mesures simples, mais efficaces : RTL, la légalisation des paris sportifs, les pictogrammes pour remplacer les mots un peu partout, Endemol, Nadine Morano.
    Comme quoi, quand un gouvernement veut se donner les moyens…

120

l'avion 19/10/2012

@Emoi
Choisir de se soigner est la première étape vers la guérison ! Mais c’est vrai que ton cas paraît déjà trop despéré pour envisager une récupération totale de tes facultées à t’abrutir.

Bon courage à toi, j’espère que tu trouveras la force de prendre ce problème à bras le corps et enfin apprécier Justin Bieber.

Mon conseil reprend par les bases : arpès le big deal, le DVD de la saison 1 de secret story pourrait t’aider à guérir.

(ou comme on dit chez nous « o lol ilèm pa justin bibeur tro mdr koi il vi sur kel planait ? »)

113

Reumi 19/10/2012

Le gène de l’intelligence est en fait… une gêne.

115

Emoi 19/10/2012

Moi, j’ai choisi de me débarrasser de toutes sources de conneries depuis longtemps. Il est vrai que cela isole des autres. Mais bon, je préfère choisir mes amis…
Le problème, c’est que le dialogue peut être rompu quand on tombe sur des gens qui ne parlent que de télé-réalité ou de Justin Bieber. Cela explique pourquoi je ne vais plus dans les réunions de ma belle-famille.
Mais bon, le fait de renoncer à rentrer dans le moule équivaut à se tirer une balle dans le pied: un choix très limité de programme radio, plus de télé, la plupart des films qui nous emmerdent, les fringues correctes qui paraissent impossible à trouver (et je ne parle pas des chaussures), les difficultés à comprendre les autres et surtout, à se faire comprendre (une bonne partie du vocabulaire étant inconnue par ses abrutis),…
Bref: oui à l’intelligence mais apprendre à se mettre au niveau du citoyen moyen (cela demande plus de préparation qu’on ne le croit).

    112

    Jem LeFrançois 19/10/2012

    Ah, je ne comprends pas très bien ce que vous dites !

119

Jean Brochefort 19/10/2012

Surtout qu’un intelligent assis va moins loin qu’un con qui marche

    128

    John Doe 20/10/2012

    Mais quand l’intelligent se lèvera, il ira dans la bonne direction…. là est toute la source d’anxiété malsaine liée au gène de l’intelligence.

121

Timekeeper 19/10/2012

Le gène de l’intelligence, vivement qu’on le trouve.
On parle depuis longtemps de pouvoir choisir la couleur des yeux de son enfant, ou de sélectionner une fille ou un garçon.

Mais pouvoir lui retirer le gène de l’intelligence, quel progret encore plus fantastique !
Imaginez qu’on puisse s’assurer que son enfant ne devienne pas la risée de son collège parce qu’il méprise Secret Story, n’ayant plus aucun sujet de conversation à la récréation, ou parce qu’il ne ressent pas le besoin d’avoir un sweat Nike et un bombers Schott comme ses camarades !
Isoler le gène de l’intelligence serait un remède contre l’exclusion à cet âge ! Neutraliser le gène de l’intelligence serait un remède contre la bétise !

Et puis plus tard ça lui assuera une vie plus aisée : fini les soirées à l’Opéra, où il faut en plus monter à la grande ville. Un plateau télé devant Secret Story 26 suffit quand on sait se contenter du nécessaire.

115

GargamelLeNoir 19/10/2012

@Madiba : C’est une très belle histoire, un espoir pour nous tous. Merci.
Bière foot meuf.

123

Madiba 19/10/2012

Ce sujet n’a rien de nouveau, c’est du réchauffé.

Je tiens d’ailleurs à témoigner de ma propre expérience.
Mes premiers symptômes d’intelligence sont apparus à l’école primaire (années 90).
Ca survenait en général après une multiplication ou une dictée, ou même à la maison quand je lisais un livre.

Ca se manifestait de différente manière : phrases construites, raisonnement cohérents, j’ai même commencé à discuter avec des adultes.

Mes parents ont pris le problème au sérieux tout de suite et on a été consulter un spécialiste.
Il m’a prescrit 30 min de TF1 matin, midi et soir.

Mais ça n’a pas suffi, du coup ça s’est développé et j’ai continué mes études jusqu’à 22 ans ! J’ai voyagé aussi. A ce moment là, j’ai eu un électrochoc, j’ai compris que c’était allé trop loin.

Après mes études j’ai trouvé un travail. Ca a commencé à aller mieux progressivement. Ne pas réfléchir, seulement appliquer. Le soir j’étais fatigué, donc je regardais M6 ou j’écoutais Rihanna, ou alors j’allais boire 4-5 bières avec des amis.

Aujourd’hui je me sens de mieux en mieux et je fais des progrès quotidiens. Je me suis même surpris à être un connard de temps en temps : j’ai frappé ma femme et j’ai insulté des arabes dans la rue.

J’ai bon espoir pour le futur de devenir con comme un balai. Le pire est derrière moi j’en suis sûr.

    122

    rey 19/10/2012

    Courage on est avec toi… ne lâche rien…tu es un modèle pour beaucoup…moi même je sent que ça vient petit a petit…en partie grâce aux médias et a un gouvernement a la pointe du problème.

    119

    Citoyen moyen 19/10/2012

    je comprand rien à vos éthudes

    126

    John Doe 20/10/2012

    Courage ! Tu es sur la bonne voie.

    J’ai eu le même problème que toi étant jeune, et ai suivi le même parcours (TF1, série Starsky & Hutch, puis Direct 8, puis les binouses entre potes, suivre les débats politiques à la TV, …).

    Vers mes 20 ans, j’ai eu une grave rechute pour autant, j’ai décidé de m’engager dans des entreprises folles et de vouloir changer les choses autour de moi : syndrome classique de distorsion de la réalité perçue/voulue.

    Après quelques années de réelles galères à trimer et déprimer, j’ai enfin trouvé un remède miracle : j’ai pris ma carte au parti et j’ai voté Hollande aux dernières élections.

    Là, je peux t’assurer que je suis un homme nouveau !
    Chaque jour qui passe, je vois que je suis complètement guéri, et très soulagé – tout comme mon porte feuille à la lecture de ma dernière feuille d’imposition sur le revenu.

    Je suis un homme heureux : je suis socialiste et fier de l’être, avec la joie de savoir que plus de la moitié des gens que je croise dans la rue sont des gens guéris comme moi.

    J’ai même plus besoin d’être un connard ! À la limite je crache parfois sur les riches et suis content d’être pauvre parmi les pauvres, juste moins pauvre que plus pauvre que moi tous de même. D’après mon docteur, c’est une séquelle qui disparait avec l’âge, alors je m’en fais pas trop.
    D’ailleurs, les informations politiques chaque jour me démontrent que ça passe avec l’âge, donc, je suis peinard, je suis heureux, je suis socialiste, je suis français en Hollandie.

      119

      John Doe 20/10/2012

      D’ailleurs, pour ceux qui sont intéressés, il parait qu’il y a également une thérapie alternative à celle que j’ai pratiquée : le militantisme de droite.

      Personnellement, je ne l’ai pas pratiquée : j’en ai pas besoin, je suis socialiste, guéri, français de Hollandie – je peux vieillir tranquille en attendant un emploi d’avenir.

        117

        Katafalk 20/10/2012

        J’ai entendu dire que toute forme de militantisme était en effet un échappatoire à ce poison qu’est l’intelligence… Je devrais peut-être l’essayer, j’en ai marre de me pourrir l’existence à me demander pour qui je vais voter, quel personne correspond le plus à mes opinions politiques et sociales… Prendre l’avis de quelqu’un d’autre est tellement plus simple et pratique.

          120

          John Doe 21/10/2012

          Le militantisme est encore plus abouti : tu n’as même pas à prendre l’avis de quelqu’un d’autre ! Il te suffit de voter pour un parti et beugler à qui peux t’entendre n’importe quelle discours qu’on t’a filé sur un trac – tu n’as pas besoin de croire le discours.

          C’est en effet une méthode parfaitement aboutie pour être un citoyen heureux et pas angoissé.

        119

        Phil 24/10/2012

        Ouh… Grave erreur de diagnostic mon cher! Je peux vous assurer, à la lecture de vos commentaires et de vos clichés bas de gamme sur le militantisme (mais l’ignorance a l’avantage de reposer l’esprit, comme le souligne bien l’étude) que vous n’êtes, en réalité, pas porteur du gêne. En espérant vous avoir rassuré… Bien cordialement.

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *