Ouverture en France du premier parc d’attractions scientologue

40 Publié le 25/10/2012 par La Rédaction

Effervescence dans la scientologie. La secte qui fait polémique ouvre aujourd’hui les portes de son tout 1er parc d’attractions. Après des mois de rudes négociations avec les collectivités locales et les riverains, la sulfureuse organisation a finalement réussi son pari. C’est donc à Cestas, près de Bordeaux, que les fidèles accueillent depuis ce matin leur nouveau public, qu’il soit scientologue ou simple profane.Reportage.

Effervescence dans la scientologie. La secte qui fait polémique ouvre aujourd’hui les portes de son tout 1er parc d’attractions. Après des mois de rudes négociations avec les collectivités locales et les riverains, la sulfureuse organisation a finalement réussi son pari. C’est donc à Cestas, près de Bordeaux, que les fidèles accueillent depuis ce matin leur nouveau public, qu’il soit scientologue ou simple profane. Reportage.

Coup de boost économique

Il aura fallu 7 ans à l’église de scientologie pour convaincre l’ensemble des acteurs de la zone. Sept années pour acquérir le terrain, obtenir le permis de construire et créer une synergie avec les commerçants du département et de la région. Sept années pour faire naître « Dianetricks », premier parc d’attractions confessionnel de l’Hexagone. Michel Comte, cadre de la scientologie en France a été promu directeur de ce parc d’un nouveau genre. Aujourd’hui il savoure cette victoire : « C’est un grand jour pour notre église. On va permettre à nos fidèles mais aussi aux non-initiés de se détendre. Notamment grâce à des attractions comme notre grand  manège « A la poursuite de Xénu », en référence au fameux dictateur galactique. Il y aura aussi des jeux d’adresse comme « Thetans Shooting » ou il faudra tirer à la carabine sur des figurines de méchants thétans » (NDLR : esprits parasites contre lesquels les scientologues luttent).

Pour les quelques 17 000 habitants de Cestas, ce nouveau venu dans la région représente une aubaine économique. Avec un taux d’affluence prévu de 120 000 visiteurs la 1ere année et 100 000 pour les années suivantes, les commerces environnants se frottent déjà les mains. C’est le cas de Didier qui tient un restaurant traditionnel : « A ce que je sache les scientologues mangent de la nourriture tout comme nous. Il n’y a donc aucune raison qu’ils ne viennent pas ici pour se restaurer. On a même déjà établi un menu spécial « Dianétique ». Une série entrée-plat-dessert équilibrée qui les aidera à chasser leurs esprits parasites ».

Une concurrence acharnée

Le nouveau parc « Dianetricks » devrait très certainement connaître un franc succès. En effet, l’église de scientologie est en plein boom démographique ces dernières années. Il faudra cependant qu’il se fasse une place dans un secteur extrêmement concurrentiel. Dans la petite commune de Blagon, à 15 kilomètres à peine, Elohimland, le parc d’attractions de Raël est annoncé. Un aimant à touristes, qui chaque année pourrait attirer des milliers de visiteurs grâce à sa fameuse attraction « Le Chèque Enchanté ».

Le Gorafi

Publicité
Publicité