Le zoo de Londres annonce la première naissance de sushis en captivité

42 Publié le 26/10/2012 par La Rédaction

C’est une grande nouvelle pour les amis et protecteurs des animaux. Le zoo de Londres a annoncé hier la naissance des premiers sushis en captivité après plusieurs essais infructueux. Une nouvelle qui redonne espoir pour la préservation de l’espèce qu’on dit en voie d’extinction du fait de sa sur-pêche en Asie. Reportage.

 

 

C’est le vétérinaire en chef du zoo de Londres qui a annoncé lui-même la nouvelle à la presse. « Les rumeurs sont vraies, nous avons deux petits sushis depuis ce matin. Ils vont bien, la maman aussi ». Prêtés par le Japon depuis trois mois, beaucoup d’espoirs étaient placés dans le couple de sushis, Min-y et Tah-Né. C’est la première naissance recensée en captivité pour une espèce considérée en danger par le Fond Mondial pour la Nature.

« Depuis dix ans nous rêvions de cette naissance, c’est désormais chose faite. Il faut espérer que les petits vont grandir » a commenté un membre de l’organisation. Selon lui, si on ne fait rien, les sushis vont tout simplement disparaître. « Cela paraît incroyable car on les consomme au quotidien, mais leur population est en déclin constant depuis la fin des années 90. La sur-pêche et  la surconsommation sont en train de piller les stocks, l’espèce ne se renouvelle plus ».

Face à cette inquiétude, le gouvernement japonais avait imposé un temps des limitations dans la taille des prises, les sushis jugés trop petits relâchés. « Cela n’a fait que retarder l’échéance, rien de plus. Il faut un moratoire sur la pêche avant qu’il ne soit trop tard. ». La naissance du zoo de Londres laisse entrevoir un fragile espoir de conservation.

Un zoo de Londres qui s’attend à un record de fréquentation dans les jours à venir. Le couple de sushis et sa progéniture sont assurés de devenir la nouvelle coqueluche des médias anglais. Le Sun a lancé dès ce matin une grande campagne pour donner un nom aux deux petits.

Publicité
Publicité