La famille De Gaulle veut toucher ses royalties sur l’aéroport du même nom

15 Publié le 10/11/2012 par La Rédaction

Du rififi à Roissy. Les héritiers du général de Gaulle sont en colère et ils le font savoir. Trois de ses descendants se sont associés pour attaquer en justice l’aéroport francilien qui porte le nom de leur aïeul. Ils réclament l’instauration immédiate d’un système de royalties sur chaque voyageur utilisant les services de l’aéroport. Polémique.

Du rififi à Roissy. Les héritiers du général de Gaulle sont en colère et ils le font savoir. Trois de ses descendants se sont associés pour attaquer en justice l’aéroport francilien qui porte le nom de leur aïeul. Ils réclament l’instauration immédiate d’un système de royalties sur chaque voyageur utilisant les services de l’aéroport. Polémique.

Une manne financière colossale

Ils sont deux arrière petits-fils et une vague petite-cousine éloignée. Ces trois héritiers de Charles de Gaulle ont décidé hier de faire valoir leurs droits. Ils réclament simplement la perception d’un euro symbolique pour chaque personne partant ou arrivant dans l’un des terminaux de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle. Une revendication qui peut sembler excessive mais qu’ils jugent légitime : « Le nom Charles de Gaulle est une marque à part entière qui nous revient à nous, ses héritiers légaux. Nous l’avons donc déposé à l’Institut National de la Propriété Intellectuelle ainsi qu’à la SACEM où notre demande a été validée. Maintenant, tout ce que nous voulons, c’est que la loi française soit appliquée ».

Suite à cette assignation en justice, la réaction de l’aéroport ne s’est pas fait attendre, via la voix de son directeur Franck Goldnadel : « Cette volonté est totalement absurde. Le général de Gaulle est un symbole national. Il fait partie du patrimoine français. Même ses descendants ne peuvent se l’approprier. De plus si la justice leur donnait raison, ce serait tout simplement le naufrage financier de l’aéroport. Non, je pense qu’on a juste là des personnes qui tentent comme elles le peuvent de mettre la main sur une manne financière colossale. Je ne serais pas étonné de les voir très prochainement attaquer des villes de France pour essayer de toucher une commission sur les places ou les ronds-points du même nom

La famille Orly entre en scène

L’idée des héritiers de Gaulle en a visiblement inspiré d’autres. Puisque Jean-Michel Orly, petit-fils de Jacques Orly, a décidé de jouer le coup lui aussi. Contacté par le journal Libération, il déclare dans une interview publiée ce matin : « J’essaie actuellement de réunir d’autres héritiers de mon grand-père pour former l’association de la famille Orly. Si nous sommes suffisamment nombreux et que l’aéroport d’Orly refuse d’entendre raison alors nous songerons peut-être à nous constituer partie civile et à porter plainte contre la direction de l’aéroport » .

Le Gorafi

Publicité
Publicité