L’Edito du 12/11/12 Les archéologues Français ont besoin d’un choc de compétitivité

18 Publié le 12/11/2012 par La Rédaction

Cette semaine Jean-François Buissière s’interroge sur le peu de mammouths français découverts.

La semaine dernière a été découvert un des rares mammouths sur le territoire Français. Une découverte capitale pour les archéologues et historiens qui fait ressurgir une interrogation légitime. Pourquoi la France est-elle si en retard par rapport à son voisin Russe dans la découverte de mammouths?

Les scientifiques russes ont retrouvé il y a quelques mois un mammouth étonnement conservé, et qui pourrait donner lieu à de nombreuses recherches, dont peut-être le clonage. La Russie est le premier producteur de mammouths fossiles, l’Europe et la France sont loin derrière. La France, apparaît même bonne dernière. Un constat effarant :  la plupart des mammouths retrouvés en France  ne sont que des fossiles, des squelettes rendant toute exploitation peu intéressante. Pourquoi un tel retard?

On nous parle de choc de compétitivité. Il faut que ce choc ne soit pas simplement destiné aux entreprises. Nos archéologues doivent retrousser leurs manches. Il n’y a pas de raison que la France n’abrite que deux spécimens de mammouths. A l’ère glaciaire, la France était parcourue de plusieurs milliers de troupeaux. Où sont-ils? Il est impossible qu’ils aient tous migré en Russie, contrée lointaine et froide. Ils sont forcément quelque part enterrés en France.

Doit-on se contenter d’un squelette presque complet là où les Russes ont eux un spécimen entier, peau et viscères incluses? La réputation de nos scientifiques et de nos écoles sont en jeu dans cette course. Les archéologues doivent comprendre les enjeux et se remettre au travail. Je souhaite que le gouvernement mette en place un plan triennal du mammouth. Il faut défendre la production de mammouth français. Monsieur le ministre, le redressement productif ne doit laisser personne sur le bord de la route.

Jean-François Buissière
Jean-François Buissière est le Président du Directoire du Gorafi 

Publicité
Publicité