Duck Face dangereux pour la santé ; les médecins tirent la sonnette d’alarme

47 Publié le 14/11/2012 par La Rédaction

Nouveau danger en vue sur Internet ? Une étude belge révèle que l’abus de duck-face dans les photos peut provoquer de graves séquelles. Une association de médecins met en garde contre son abus dans la vie de tous les jours. Reportage.

 

Longtemps moqué sur Internet le « Duck Face » pourrait se révéler bien plus dangereux qu’un simple écart de comportement juvénile stupide. Selon une étude belge, l’abus de duck face pourrait entraîner de graves séquelles. Le rapport, basé sur le diagnostic de plusieurs centaines de patients, démontre que dans plus de 68% des cas, le duck face à répétition est à l’origine de paralysies en série de la face.

Selon le docteur Philippin qui à corédigé le rapport, il faut informer les plus jeunes. « Tout se joue entre 15 et 20 ans. Les enfants ne se rendent pas compte mais chaque duck face provoque d’importantes lésions dans les lèvres et le bas du visage. Des lésions irréversibles à l’âge adulte » . Dans moins de 10% des cas, la chirurgie a été nécessaire. « Ce sont des cas extrêmes mais cela montre que le danger est là et si nous ne faisons rien ces cas vont se multiplier » précise encore le médecin.

Le rapport Philippin va-t-il provoquer l’électrochoc dans la génération Internet ? Pour Florence  (*) 19 ans, les jeunes n’ont aucune conscience des dangers qu’ils encourent. « On pratique le duck face en soirée entre copines, plusieurs fois. Mais je vais faire plus attention à l’avenir » . Même avis pour Matteo (*), 16 ans. « Jusqu’ici je trouvais le duck face amusant mais maintenant j’ai peur. J’avais entendu des rumeurs, mais un de mes amis est soigné en ce moment, ça fait froid dans le dos » .

Ce n’est pas la première fois qu’un phénomène de la culture Internet est pointé du doigt. Courant 2008, les médecins avaient relevé une corrélation entre l’explosion de scolioses chez les jeunes et les abus du MySpace Angle.

(*) le prénom a été modifié

Publicité
Publicité