Jacques Chirac élu président de l’UMP

24 Publié le 18/11/2012 par La Rédaction

C’est un incroyable retournement de situation. Alors que la campagne a été monopolisée par les deux ténors de l’UMP Jean-François Copé et François Fillon, les premiers résultats laissent entendre que Jacques Chirac arriverait largement en tête dans la plupart des bureaux de vote. Reportage exclusif.

C’est un incroyable retournement de situation. Alors que la campagne a été monopolisée par les deux ténors de l’UMP Jean-François Copé et François Fillon, les premiers résultats laissent entendre que Jacques Chirac arriverait largement en tête dans la plupart des bureaux de vote. Reportage exclusif.

Un signal fort de la part des militants

C’est ce qu’on appelle un coup de théâtre. Selon les premiers résultats qui remontent des fédérations UMP, Jacques Chirac remporterait  l’élection à la présidence de l’UMP, devançant largement François Fillon et Jean-François Copé. Si aucun des deux candidats n’a pour l’instant voulu reconnaître sa défaite, pour beaucoup, c’est le signe que l’UMP veut se renouveler entièrement et cela sonne comme  un jugement très sévère sur l’héritage du sarkozysme.

Les deux candidats n’avaient cessé de se disputer l’héritage de l’ancien président de la République tandis que Jacques Chirac avait opté pour une campagne discrète mais efficace. « Qui peut encore nous faire gagner aujourd’hui? Seul Jacques Chirac peut redresser ce parti » commentent les militants qui voient dans ce vote un retour aux fondamentaux.

L’ancien président de la République, aujourd’hui âgé de 79 ans a accueilli les premiers résultats avec réserve mais satisfaction. « Les militants sont en colère, je veux répondre à cette colère de la manière la plus efficace et concrète possible. Nous avons le besoin et la nécessité de rassembler les militants et de stopper cette guerre interne. Il y a aussi ce besoin de cesser de stigmatiser certains Français pour des motifs religieux. Le chômage n’est pas non plus un choix, c’est une fatalité. C’est cette fatalité qu’il faut combattre, et non les chômeurs » a expliqué le nouveau président  de l’UMP dans sa première déclaration officielle.

Dans l’immédiat le nouveau président élu de l’UMP a annoncé son intention de refonder le parti profondément. Certains pensent que l’UMP pourrait très prochainement changer de dénomination et redevenir le RPR, l’UMP étant pour beaucoup de Français un symbole encore trop lié à l’ancien président Nicolas Sarkozy.

Le Gorafi

illustration: Wikicommons / Eric Pouhier

Publicité
Publicité