Jean-François Copé demande à Manuel Valls d’assurer par intérim la présidence de l’UMP

23 Publié le 21/11/2012 par La Rédaction

Alors que l’UMP se déchire à nouveau sur le nom de son prochain président, les deux camps ont proposé l’idée d’un président par intérim. Si François Fillon soutient Alain Juppé, le clan Copé a jeté son dévolu sur le ministre de l’Intérieur Manuel Valls, “seul à même de rassembler à droite”. Reportage.

Alors que l’UMP se déchire à nouveau sur le nom de son prochain président, les deux camps ont proposé l’idée d’un président par intérim. Si François Fillon soutient Alain Juppé, le clan Copé a jeté son dévolu sur le ministre de l’Intérieur Manuel Valls, “seul à même de rassembler à droite”. Reportage.

Rassembler au delà du psychodrame

Les coups de théâtre se suivent mais ne se ressemblent pas à l’UMP. Moins de 48h après la validation de son élection par la COCOE, Jean-François Copé voit sa victoire à nouveau contestée. Dans l’attente d’un possible recours des fillonnistes, les deux camps ont proposé la création d’un poste de président par intérim. François Fillon propose Alain Juppé. Le clan Copé, quant à lui, suggère que le poste soit confié à Manuel Valls. « Nous avons besoin d’un homme rassembleur à droite, au delà des clivages » a expliqué Nadine Morano.

Si le ministre n’a pour l’instant donné aucune réponse, pour de nombreux éditorialistes, il pourrait être l’homme providentiel, en attendant que l’UMP termine de recompter et de valider les comptes. De nombreux militants appellent eux aussi de leur voix la fin de cette cacophonie à droite. « C’est très douloureux de voir sa propre famille se déchirer de la sorte. Je pense que M.Valls peut nous aider à sortir la tête de l’eau » . Christian Estrosi, lieutenant de François Fillon, a ironisé quant à cette probable nomination. « Qui peut nous assurer qu’une fois que la situation sera redevenue normale, M.Valls laissera sa place? » .

Contacté, le cabinet du ministère de l’Intérieur a refusé de commenter ces informations.

 

Le Gorafi

Publicité
Publicité

23 avis éclairés

136

Rrom 25/11/2012

M. Estrosi est un dangereux nostalgique béni oui oui. Pourquoi donc M. Valls devrait-il laisser sa place, une fois l’intérim assuré? Puisqu’il est le plus à même à rassembler à droite (TOUTE, ajouterais-je), alors qu’il y reste et fasse correctement son job! Il peut même prendre un pseudo pour faire ce job, histoire d’éviter les conneries qui pourraient être dites sur le cumul des mandats et autres inepties du passé imaginaire 🙂

117

jibay 24/11/2012

En cas d’une égalité quasi-parfaite des votes dans le choix du médiateur, a-t-on une petite idée de qui jouera les médiateurs des médiateurs?

128

Des mots, des rateurs 22/11/2012

« Hey, Manu!
Hey tu médiates ?

-Et pourquoi faire ?

-Bah euh… Cay ton destain! »

135

Ferdinand Saintmaloalanagecépasdelatarte 21/11/2012

Je préconise que le re-re-décompte des bulletins se fasse à Fort Boyard avec Nadine Morano en Félindra, Claude Guéant en père Fouras, Jean Pierre Raffarin en Boule et Nicolas Sarkozy en Passe-Partout – je sais elle était facile celle-là.
Et à la fin, s’ils ne sont toujours pas d’accord, je propose que ce soit les tigres qui s’autoproclament Papas de l’UMP après encas des parties respectives !

128

Suzanne BIGONSKI 21/11/2012

on se moque ? Et de qui, de nous autres, le pauvre populo !

126

Ella Vothé et Emma Bhatud 21/11/2012

Moi ce que je dis c’est qu’il faudrait un vote pour savoir qui de Juppé ou de Vals assurera l’intérim.

136

Alice Opéhidémairvaye 21/11/2012

Ha ben voilà! Enfin un vrai mec de droite et pas ces deux tafioles cocos!!! Ca fait bien plaisir!

    116

    Nadina Zion, porte parole de Pas Pute Mais Soumlse 24/11/2012

    Bien dit ! Dommage que Marine ait refusé le poste…

144

ZENIT 21/11/2012

le divorce est consommé entre les deux papas de l’UMP. L’un a tenté de mettre une noix de cocoe dans le fillon de l’autre.

    123

    Arobase 21/11/2012

    Le pire, c’est qu’ils n’en ont vraiment rien à faire du petit !

124

Riri 21/11/2012

Le Gorafi, toujours sur la brèche!

Bravo pour votre rapidité et pour la justesse de vos informations.

A ce train là, bientôt vous sortirez les infos avant que les principaux intéressés soient au courant 😀

Enfin un journal qui a su négocier le virage de la société de l’information!

Dès que je peux télécharger internet, je m’abonne!

139

James Tesgenoux 21/11/2012

Pfff, et pourquoi pas Juppé tant qu’on y est.

126

Gonzague 21/11/2012

Il a de la poigne, Manuel, tandis qu’il a de la matière grise, Intellectuel.

128

jalhou 21/11/2012

Si finalement Manu(militari?) n’est pas libre pourquoi Copé ne ferait pas appel à Gilbert Collard, il sera sûrement encore plus proche que militants-électeurs UMPistes qui ont voté pour JFC.

133

mxp2 21/11/2012

la copé est pleine, c’est la Valls des prétendant ! on a avoir des têtes copé !

124

ZENIT 21/11/2012

Excellent choix proposé par J.F.C. Il se dit dans les milieux autorisés que Manuel Valls serait tenté par le poste et qu’il poserait comme condition le choix des vice-présidents à savoir qu’il viendrait avec F.H qui envisage de démissionner après avoir admis que sa nomination est dûe à un malentendu, J.M.A qui voit l’opportunité de se refaire une virginité politique et S.R qui voudrait se rapprocher de son ex.J.F.C injoignable serait en conclave avec sa garde rapprochée pour entériner les choix de M.V.A suivre…..

      134

      John-Peter El-Kha-Bash 24/11/2012

      Claude-Quentin Farosse-Dentonc ? Le vice-sécrétaire de pêche balltrap et coutumes, que vient-il s’immiscer là dedans ? Déjà qu’il est un transfuge de verts-clairs-et-rose, je la sens mal… Eclairez nous Jean-Père car le MEDEF, EDF et le FLNC ne le laisserons pas en paix à ce poste ?

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *