ARTE va adapter en mini-série la crise de l’UMP avec Kad Merad et François Cluzet

17 Publié le 26/11/2012 par La Rédaction

Alors que la crise à l’UMP ne semble pas se terminer, elle donne en tout cas des idées à certains. ARTE annonce ainsi la mise en chantier pour la rentrée 2013 d’une adaptation de la crise à l’UMP en minisérie. Pour interpréter Jean-François Copé et François Fillon, les deux acteurs Kad Merad et François Cluzet ont donné leur accord.

Alors que la crise à l’UMP ne semble pas se terminer, elle donne en tout cas des idées à certains. ARTE annonce ainsi la mise en chantier pour la rentrée 2013 d’une adaptation du chaos actuel à l’UMP en mini-série. Pour interpréter Jean-François Copé et François Fillon, les deux acteurs Kad Merad et François Cluzet ont donné leur accord.

Dans la foulée du succès de Borgen

Après le succès de « Borgen », série danoise sur le quotidien d’une Premier ministre, ARTE annonce la mise en chantier d’une mini-série sur le psychodrame qui agite la droite depuis plus d’une semaine. « Nous avons tous les éléments d’un feuilleton à rebondissements, nous avons deux personnages rivaux, des luttes de clans, un ancien président dans des basses manœuvres en arrière plan, tout est réuni pour captiver le spectateur » explique le directeur des programmes de la chaîne franco-allemande.

Pour interpréter les deux ténors de l’UMP, la chaîne envisage de faire appel à François Cluzet pour interpréter François Fillon et Kad Merad pour Jean-François Copé. « Nous attendons une réponse de l’agent de M. Merad mais François Cluzet annonce qu’il est impatient de commencer » indique la chaîne dans un communiqué. Ni budget ni date de diffusion n’ont été pour l’instant communiqués.

Mais pour certains, la prolongation de la crise à l’UMP pourrait retarder le début du tournage. « Nous espérions que la crise toucherait à sa fin dès dimanche, mais elle semble se prolonger » explique-t-on pour la chaîne. Les plus optimistes y voient la possibilité de faire durer l’expérience sur une possible « saison 2 » en fonction du succès de la première saison.

Autre facteur, la lassitude des Français face au traitement de la guerre à l’UMP depuis plusieurs jours. Une situation qui, si elle perdure, pourrait fortement compromettre le projet. « Les Français auront-ils envie de revoir dès mars prochain ce qu’ils ont subi pendant plusieurs semaines ? » s’interrogent déjà plusieurs médias.

Le Gorafi

Publicité
Publicité