L’inspection du travail arrête un homme qui organisait 17 réunions par jour

34 Publié le 28/11/2012 par La Rédaction
Board-Meeting

Le quartier de la Défense respire enfin après l’arrestation hier d’un homme soupçonné d’organiser jusqu’à 17 réunions par jour. Alertée par les plaintes de plusieurs employés de la société, l’inspection du travail est intervenue pour mettre fin à cette situation inédite.

Le quartier de la Défense respire enfin après l’arrestation hier d’un homme soupçonné d’organiser jusqu’à 17 réunions par jour. Alertée par les plaintes de plusieurs employés de la société, l’inspection du travail est intervenue pour mettre fin à cette situation inédite.

Un forcené de travail

Julian Michel, jeune avocat fiscaliste, était ce qu’on appelle un « employé modèle », très bien noté par ses supérieurs. Aujourd’hui encore, personne n’est en mesure d’expliquer la spirale qui a emporté le jeune homme. « En quelques mois, il est devenu un forcené de travail », raconte Jean-Pierre, un collègue qui a souhaité rester anonyme. Julian Michel a ainsi multiplié les réunions, jusqu’à plus de 17 en une seule journée.

L’inspection du travail raconte avoir trouvé des employés totalement abattus. « Il interdisait à quiconque de quitter la salle de réunion, confisquait les téléphones. À un moment, il ne s’est pas rendu compte qu’il avait fait trois réunions à la suite sur le même sujet. C’est là que j’ai compris qu’il y avait un problème », explique André. « Nous n’en pouvions plus. À peine sortis, nous en avions une nouvelle. Il fallait que cela cesse, il fallait faire quelque chose », raconte un autre proche.

Pour les spécialistes, le cas Julian Michel est loin d’être isolé. Ces dernières années, l’Inspection du travail a noté une recrudescence de ce qu’elle nomme une forme aiguë de « réunionite ». « C’est un sujet extrêmement tabou, surtout dans les milieux de la finance. Mais on nous signale de plus en plus d’affaires de ce type », explique un responsable départemental. Une recrudescence qui a poussé l’Inspection du travail à mettre en place un Numéro vert pour les victimes de réunions abusives. « Si vous ou un de vos proches êtes victimes ou témoin, agissez, brisez le tabou. »

 

Le Gorafi

 

illustration: wikicommon /  Areyn

Publicité

34 avis éclairés

128

Toto 02/12/2014

Avocat fiscaliste, il retrouvera rapidement son statut de profession libérale, où l’inspection du travail n’aura rien à lui reprocher !

Après être rapidement reconnu pour ses capacités à travailler beaucoup (et surtout facturer en conséquence), il deviendra rapidement associé de son cabinet, et pourra ainsi apprendre les bonnes manières aux jeunes collaborateurs qu’il aura à son service. Si ceux-ci n’arrivent pas à suivre son rythme, ce n’est pas bien grave, il en changera très rapidement, le contrat de collaboration libéral n’est pas un contrat de travail où l’inspection du travail pourrait lui rappeler à de mauvais souvenirs passés. Et le barreau le félicitera certainement très rapidement pour les résultats exemplaires de son cabinet !

113

ChN1 01/05/2014

Personne n’a le temps de faire autant de reunion…

c’est vrai, sinon où caserait on les brainstormings, les comités, les commissions, les workshops les team buildings, les briefings les debriefings, les points projets , les go/nogo, les revues stratégiques et les entretiens d’equipe?
Je vous le demande….

    120

    DD 01/05/2014

    Hey ! On bosse dans la même boîte ?!!!

116

Monnomestpersonnecommeulyssequiacouillonnélecyclope. 28/11/2013

Je suis plus morte de rire en lisant certains commentaires qu’en lisant l’article, c’est dire.
Pour moi, le prix du commentaire le plus crade revient sans contestation à UnLucideDu59, bien graisseux comme un kébab qui aurait moisi six heures sur un comptoir.

Merci au Gorafi pour ces articles tordants (mais qui parfois soulèvent à travers l’humour des problèmes de société bien rééls comme la réunionite aigüe)!
Pour ceux qui prennent tout ça au premier degré, j’avoue rester sans voix. Je ne pensais pas qu’on pouvait encore tomber les deux pieds joints dans un gros poisson d’Avril avec et ne pas s’en relever , même quand on explique par A+B+C que c’est une parodie et de l’HUMOUR. A ceux là, je conseille vivement de demander un Larousse à Noël pour regarder la définition de ces deux mots là …

119

palimar 11/12/2012

j’ai vu que certains d’entre vous pronent pour le « travailler plus pour gagner plus »,mon entreprise a recemment etait rachetée par un groupe étranger.Nous travaillons jusqu’à présent 39h par semaines .Avec eux nous allons passer à 35h par semaines payées 35h bien évidemment sans l’accord des salariés .Après on dira que les alariés français veulent pas travailler ,dites au employeurs de nous laisser bosser.

99

Jean-Michel Redoublet 02/12/2012

Un homme qui organise 17 réunions par jour, ça a un nom: un branleur!

Pour ma part je n’ai qu’une seule réunion par semaine, ce qui est bien ennuyeux parce que le reste du temps, je dois travailler.

124

Jo la Truite 30/11/2012

Faut être vachement doué pour aller 17 fois à la Réunion en une journée. Il devait avoir plein de Miles.

132

UnLucideDu59 29/11/2012

Bonjour,

l’inspection du travail est une véritable mafia soviétique (et ce n’est pas être de droite que de dire cela) dont les chiens enragés ont été lâchés en pleine bergerie depuis que M. François Hollande a récupéré les clés du chenil.
Ah, pour aller faire la guerre au travail, tout le monde part en chantant vers Berlin, mais quand il s’agit d’aller contrôler un snack qui prétend vendre de la nourriture rapide grecque, tandis qu’elle est plus souvent BERBÈRE, alors là c’est la course vers Dunkerque !

    130

    Trololo 28/11/2013

    C’est vrai, c’est une honte ! Des fois y en a qui vendent des kebabs en parlant de sandwichs grecs, un truc de fou je vous dis pas ! Nan parce que c’est vrai qu’il y a une différence dingue entre les deux hein… Quelle imposture !

    Et sinon un ptit tour par la FAQ pour apprendre que vous êtes sur un site parodique vous évitera peut être d’attribuer à ce pauvre François tous les méfaits de l’inspection du travail qui « oh quelle horreur ! » laisse vendre des kebabs sous le nom de sandwich grec.

120

Fredo 29/11/2012

ce que l’article ne dit pas, c’est que les réunions démarraient toutes à 18 heures

129

Zenqam 29/11/2012

Cet homme était à surveiller dès le départ. En effet, choisissant le métier d’avocat « fiscaliste » dans un cabinet situé à la Défense, ce type de dérapage était à prévoir.

137

commodore 29/11/2012

c’est scandaleux. bon je retourne a mes 44 reunions journalieres

114

Chuck Youfarlie 29/11/2012

Encore une victime des 35 heures,brise dans sa liberté de travailler plus pour gagner plus,en butte à la jalousie d’une petite caste de privilégiés accroches à leurs avantages sociaux.
Il ne faudra pas s’étonner par après que ce pays aille de charybde en scylla…D’après l’OCDE, chaque réunion d’entreprise fait gagner 0,0001 point ce croissance par semestre. Faites le compte!
Il serait grand temps de se retrousser les manches et de
retourner la table!

    121

    Trololo 28/11/2013

    C’est bien vrai, les 35 heures nous ont tous brisés… A cause d’elle je suis obligé d’avoir une vie de famille, vous vous rendez compte ?! Alors qu’avant je pouvais dire à ma femme que je bossais, là elle se douterait que quelque chose cloche !

    Et sérieusement vous connaissez le principe du Gorafi ? Ca fait appel à une notion de journal parodique, quelque chose comme ça…

128

Leocadie 28/11/2012

Moi je dis qu’il en faut . Tant qu’il y en aura des comme ça, he bien nous on sera préservé ! Mais si on nous les enlève, hein, c’est qui qui va devoir les faire les réunions ? hein ? c’est bibi !

127

ZENIT 28/11/2012

hi!hi!hi! anonyme travaille le vendredi après midi.Faut pas rester anonyme car vous êtes le dernier dans ce cas de figure.Et les rtt, qui les prend?

113

Julien 28/11/2012

Cette maladie touche-t-elle toutes les générations ? 😉

140

ZENIT 28/11/2012

Pouvez-vous me donner le numéro vert à appeller car je veux dénoncer un cas de réunionite grave qui se déroule en ce moment publiquement et où personne n’intervient. Monsieur J.F. Coppé et ses acolytes ainsi que Monsieur F.Fillon et ses lieutenants passent leurs journées en réunion bloquant l’ensemble des médias qui ne couvre plus le reste de l’actualité ( le chien de Belmondo touché par l’arthrose). Il faut que ces réunions cessent immédiatement.

    125

    Romain Danslesac 28/11/2012

    Comme quoi l’info est mal ralayée, c’est Belmondo lui-même qui est atteint d’arthrose…

      119

      Alain Delon 28/11/2013

      Tant que c’est pas le chien qui est atteint par Belmondo…

115

Riri 28/11/2012

Je suis un peu « mitigé » sur ce dossier. Certes, il est préférable de ne pas surcharger les cadres à haut potentiel et autres « forces vives » avec des réunions souvent complexes et nécessitant une concentration de tous les instants.

Néanmoins, à l’heure où le « choc de compétitivité » tant préconisé est sur toutes les lèvres, j’estime que cela ne ferait pas de mal à notre économie de mettre les « bouchées doubles », quitte à faire des heures supplémentaires. Mais ça, travailler plus pour gagner plus, j’imagine que Monsieur « Normal Premier » ne veut pas en entendre parler. Non, ça lui ferait trop mal au derrière de reconnaître que les bonnes idées peuvent aussi venir du camp d’en face!

Après, il est bien évident que le stakhanovisme « pur et dur » est souvent stérile, et que trois réunions sur le même sujet semblent un nombre un peu excessif. Deux auraient certainement suffi, au moins dans un premier temps. Ensuite, une simple circulaire par courriel aurait vraisemblabmement suffi pour faire le « point » des travaux en cours.

J’adresse toute ma sympathie à ce monsieur Julian Michel, qui a malencontreusement succombé au mirroir aux alouettes de la fuite en avant professionnelle, avec pour résultat le burnout que l’on sait, et probablement une grave détérioration de son capital relationnel avec ses « proches ».

Merci au Gorafi de nous avoir « éclairés » sur les enjeux réels qui existent de nos jours dans le « monde » de l’entreprise.

    129

    Jean-Denis 12/12/2012

    Je prends bonne note de vos avis sur la vie des entreprises françaises et de leur cadres.
    D’ailleurs je cherche un consultant pour réorganiser les réunions pour les cadres+ de mon entreprise, afin d’améliorer la cooridnation entre les services. Etant proprement ébloui par votre vision concise et novatrice de la communication interne professionnelle, je pensais vous proposer le poste.
    Merci aux commentateurs du Gorafi de nous avoir fait rire sur leur vision « éclairée » de l’entreprise dans le « monde » .

      124

      ChN1 01/05/2014

      Méfiez vous quand même, un type qui utilise le mot « courriel » ça cache probablement des déviances comportementales ou des troubles psychologiques.

128

sosump 28/11/2012

je suis intéressée par le numéro vert : je connais des victimes de réunions abusives, répétées et en contradiction les unes avec les autres depuis 10 jours. En plus, ces réunions ont lieu même en pleine nuit ou les participants sont prévenus quelques minutes avant seulement. Il y a des chantages, du harcèlement moral et journalistique et même des menaces de recourir à la justice, c’est dire!
Bien sûr je souhaite garder les noms des membres de cette famille anonymes mais il y a urgence!!

104

Konrad 28/11/2012

Je sais ce que c’est, mon supérieur est aussi sujet à ce genre de compulsion.
Mais d’un autre côté cela m’offre du temps pour aller sur votre magnifique site d’information.

    129

    Legorafi-Awards 28/11/2012

    Bonjour!
    Votre contribution vient de se voir décerné le prix de « meilleur commentaire du mois ».
    Bien à vous.
    Bisous!

    125

    brainstorming 28/11/2012

    Tout à fait.
    Et ça commence avec des .doc que l’on parcourt innocemment en arrivant dans l’entreprise pour mieux connaître la boite.
    Puis on se met à passer au pallier au-dessus, des tableaux excel…
    On commence à en faire soi même pour les dealer aux collègues…
    Et là on se fait entraîner par un chef qui trouve vos excel phénoménaux dans la spirale de l’escalade : les powerpoint !
    L’esprit de gang des réunions, puis celles, grisantes, des premiers points marketings illégaux à 19h, ou les conf audio le week-end pour les membres les plus accros…
    Il faut annuler la légalisation de ces logiciels au plus vite ou les cadres (espèce moins résistante à cette drogue que le quidam qui a déjà le foot) seront bientôt du ressort de la WWF au même titre que le panda !

      120

      Adobe 28/11/2013

      Le point culminant de cette crise sera atteint quand la direction vous demandera de tout convertir en PDF.

122

anonyme 28/11/2012

je peux témoigner parce que j’ai été moi même victime de ce malade il y a deux semaines : Il avait organisé une réunion un vendredi à 15h … vous vous rendez compte ! à 15h … deux heures avant le week end !

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *