Ce qu’il fallait retenir des voeux de François Hollande pour la Fin du Monde

4 Publié le 21/12/2012 par La Rédaction
Par TouN — Travail personnelPhoto personnelle - libre de droit, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=387013

C’était une intervention extrêmement attendue. Comme prévu, François Hollande s’est exprimé à 20H précises pour présenter ses voeux aux Français à l’occasion de la Fin du Monde. Une allocution télévisée de courte durée (1 minute) que le président de la République a tenu à axer autour de deux thèmes : sérénité et confidence

C’était une intervention extrêmement attendue. Comme prévu, François Hollande s’est exprimé à 20H précises pour présenter ses voeux aux Français à l’occasion de la Fin du Monde. Une allocution télévisée de courte durée (1 minute) que le président de la République a tenu à axer autour de deux thèmes : sérénité et confidence

Dans un premier temps, le chef de l’Etat a apporté un nouvel éclairage sur sa politique mise en place depuis sa prise de pouvoir : “Depuis que vous m’avez élu en mai dernier, certains d’entre vous ont été déçus par mon action et trouvent que je suis un président moyen. Et ils ont raison ! Je n’ai pas été à la hauteur de mon poste. Mais j’ai une excuse : depuis qu’une commission scientifique a confirmé l’arrivée de la Fin du Monde, j’ai perdu toute volonté. Cette perspective d’une Apocalypse inévitable m’a détruit intérieurement et m’a ôté toute envie de faire quoi que ce soit politiquement.”

François Hollande s’est ensuite voulu rassurant à l’instar de la Première ministre australienne qui était apparue pleine de compassion lors d’un discours enregistré retransmis sur Youtube. Il a ainsi tenté de réduire l’angoisse des Français : “On va tous mourir. Certes. Mais cela risque de se passer très vite. Pour la plupart d’entre vous en tout cas. Allez…Salut.”

Le Gorafi

Illustration : TouN, wikicommon

Publicité
Publicité