Marseille : La photocopieuse du deuxième étage est toujours en panne

26 Publié le 03/01/2013 par La Rédaction

Marseille – Alors que de nombreuses personnes ont repris le travail partout en France, une société marseillaise traverse de graves difficultés, sa photocopieuse étant toujours en panne, et ce pour la troisième semaine consécutive. Reportage.

« Raymondin Carton SA » est une paisible entreprise familiale de Marseille. Mais ce début d’année est loin de se passer comme prévu. En effet, la photocopieuse du deuxième étage – située à gauche après la machine à café – est toujours en panne. Les employés se posent des questions et l’employeur craint pour la suite de ses affaires. « Nous ne savons pas quoi faire. Nous avons appelé les services concernés mais ils disent être débordés » a expliqué Jean-Louis Raymondin, patron de Raymondin Carton SA lors d’une conférence de presse. Les employés aussi s’inquiètent et doivent agir en conséquence. Une adaptation très difficile pour certains.

« Nous devons maintenant aller au troisième étage » explique Julien, un jeune embauché de 25 ans. « Mais je n’aime pas le troisième étage, parfois on a droit à des réflexions de certains, c’est très vexant ». Pour d’autres, c’est une sorte de prise d’otage, à répétition. « Ce n’est pas la première fois que cela arrive » raconte François, responsable CGT chez Raymondin Carton SA. « Nous avons déjà subi une panne l’an dernier. Et à la rentrée, le café est passé à 45 centimes, soit une augmentation de plus de dix centimes ».

Pour l’entreprise de cartonnage marseillais il s’agit de trouver une solution au plus vite avant que la situation ne s’envenime. Mais selon nos informations, l’affaire ne devrait avoir aucun impact sur la vie économique marseillaise et ses environs. « Peu ou pas de conséquences » note la préfecture, pour qui cela reste clairement un non-évènement. « Nous souhaitons bien évidemment que Raymondin Carton arrive à résoudre cet épineux problème ». Beaucoup de Marseillais espéraient aussi une résolution prochaine, tout en concédant leur peu d’intérêt pour l’affaire.

Le Gorafi

Illustration :  iStockphoto / michellegibson

Publicité
Publicité