Coming-Out : Anne Roumanoff avoue avoir arrêté l’humour depuis 2006

18 Publié le 10/01/2013 par La Rédaction

Bientôt 7 ans qu’elle se taisait. Anne Roumanoff, humoriste, a enfin décidé d’avouer un secret qu’elle gardait depuis longtemps. Ce matin sur Europe 1, où elle officie régulièrement, la comédienne a fait son coming-out et a reconnu avoir arrêté toute forme d’humour depuis 2006. Une révélation qui fait suite à l’arrêt de son émission «Roumanoff et les garçons» sur France 2. Choc pour les uns, soulagement pour les autres. Quoi qu’il en soit, la star semble bien décidée à assumer sa vie et ses choix.

Bientôt 7 ans qu’elle se taisait. Anne Roumanoff, humoriste, a enfin décidé d’avouer un secret qu’elle gardait depuis longtemps. Ce matin sur Europe 1, où elle officie régulièrement, la comédienne a fait son coming-out et a reconnu avoir arrêté toute forme d’humour depuis 2006. Une révélation qui fait suite à l’arrêt de son émission «Roumanoff et les garçons» sur France 2. Choc pour les uns, soulagement pour les autres. Quoi qu’il en soit, la star semble bien décidée à assumer sa vie et ses choix.

« L’humour drôle, c’était fini depuis longtemps déjà »

La voix posée et le ton serein, Anne Roumanoff était déterminée ce matin face à Bruce Toussaint, dans la matinale d’Europe 1 : « En 2006, j’en étais à quasi 20 ans de carrière en tant qu’humoriste et je sentais que j’en avais largement fait le tour. Alors, petit à petit, j’ai arrêté d’être drôle.»

Mais sa carrière continue pourtant malgré ce tournant psychologique. En 2007, Michel Drucker lui ouvrait les portes de son émission. Puis il y a eu Europe 1. Un engrenage qu’elle commente avec sincérité : « Alors j’ai continué, peut-être par inertie ou par manque de courage. J’ai continué jusqu’à ma dernière émission sur France 2. C’était le projet de trop ».

L’ex-humoriste de 47 ans, célèbre pour sa tenue rouge, explique alors la difficulté pour elle à persévérer dans le métier : « C’était dur de faire semblant d’être drôle alors que je ne l’étais plus depuis des années. Je faisais de l’humour, mais l’humour drôle c’était fini depuis bien longtemps déjà. Maintenant que j’ai publiquement dit ce qu’il en était, je vais pouvoir passer à autre chose, tourner la page et faire quelque chose que j’aime vraiment

Pour ses fans, l’annonce de la fin de sa carrière suscite surprise et déception : « Je me sens trahi. Cela fait des années que je soutiens Anne et là j’apprends qu’elle nous a bernés depuis 7 ans. Personnellement je lui en voudrai toujours. » commente ce fan désappointé.

Pour d’autres, cela sonne davantage comme un soulagement, comme le précise Didier, 47 ans : « Enfin ! Je suis content pour elle. Ça faisait des années qu’on voyait que c’était plus vraiment ça. On sentait qu’elle n’avait plus envie, qu’elle était en situation de souffrance. Nous, Anne, on l’aime. Et tout ce qu’on veut, c’est qu’elle soit heureuse, peu importe ce qu’elle décide de faire».

Une nouvelle carrière de boulangère

Les viennoiseries et les pâtisseries, voilà la véritable passion dans laquelle Anne Roumanoff désire se lancer pleinement aujourd’hui : « J’ai toujours aimé faire des croissants. Depuis toute petite. Il y a 2 ans,  j’ai passé un CAP Boulangerie qui m’a permis d’apprendre mon futur métier dans les règles de l’art. Maintenant que j’ai fait mon coming-out professionnel, je vais pouvoir devenir boulangère et faire des croissants toute la journée. Enfin ! »

Le Gorafi

Illustration: Georges Biard / Wiki Commons

Publicité
Publicité