Il se dit prêt à affronter le vide de son existence en cas de panne Internet

13 Publié le 11/01/2013 par La Rédaction

Montpellier – C’est le récit d’un homme serein. Celui de Cyril, 28 ans, habitant à Montpellier. Contrôleur de gestion dans la vie, il passe la quasi totalité de son temps libre sur Internet. Il tchate, regarde des vidéos, commente, lit des articles. Tout un tas d’activités qui ont petit à petit amené le jeune homme à passer à côté de sa vie, qu’il tente de remplir avec du contenu numérique. Mais cela n’empêche pas Cyril de se tenir prêt à faire face à ce vide existentiel si sa connexion Internet venait à flancher. Portrait.

« Mon existence est assez misérable en fait. Je fais un métier que je déteste, humainement, je suis très médiocre et je me laisse porter par les décisions des autres ». Ce Montpelliérain, largement passé à côté de la personne exceptionnelle qu’il aurait pu être, fait pourtant preuve d’une clairvoyance toute particulière le concernant. Il reconnaît également le rôle que joue Internet dans sa pauvre vie : « Je suis bien conscient que, quand je rentre du travail, je cherche à cacher toute cette misère humaine en me gavant de navigation sur Internet jusqu’à ce que je n’en puisse plus et que je m’endorme le soir. Et le lendemain, ça recommence. »

Mais Cyril n’est pas dans une posture de victime. Il anticipe. Aujourd’hui, il reconnaît qu’en cas de panne Internet, il devra faire face à lui-même et cette perspective de devoir gérer ce vide existentiel ne l’effraie pourtant pas : « Cela risque d’être dur au début. Je veux dire, en dehors de mon travail et d’Internet, je n’ai vraiment rien. Pas de loisir, pas de passion, encore moins d’amis qui pourraient m’aider à remplir ma vie. Alors, si Internet se mettait à planter, je pense que je pourrais gérer la situation. Je ne sais pas exactement ce que je ferais dans un tel cas. Peut-être une thérapie ou alors tout claquer et faire un tour du monde à vélo. Je ne sais pas mais je crois que je m’en sortirais, ça c’est sûr.»

Alors, en attendant qu’une telle panne de réseau survienne, ou pire, un crash de son PC, Cyril entretient sa routine. Il tchate, il like, il partage, il publie des statuts sur la dernière émission d’M6. Bref, il rate sa vie mais il est serein.

Le Gorafi

Illustration :   Ridofranz /  iStock

Publicité
Publicité