Devenu trop grand public le magazine Canard PC annonce se saborder dans les plus brefs délais

37 Publié le 16/01/2013 par La Rédaction

Paris – Encore un coup dur pour la presse de jeux vidéo violents. Après plusieurs faillites de titres très connus, c’est au tour du bi-hebdomadaire Canard PC et son supplément Canard Console d’annoncer la fin de ses activités. Non pour des raisons économiques, mais plutôt suite à un trop grand succès et une récente notoriété. Le journal est devenu ainsi “mainstream”, une situation en contradiction avec sa ligne éditoriale.

Paris – Encore un coup dur pour la presse de jeux vidéo violents. Après plusieurs faillites de titres très connus, c’est au tour du bi-mensuel Canard PC et son supplément Canard Console d’annoncer la fin de ses activités. Non pour des raisons économiques, mais plutôt suite à un trop grand succès et une récente notoriété. Le journal est devenu ainsi “mainstream”,  une situation en contradiction avec sa ligne éditoriale.

Devenu une référence contre son gré

Les mines étaient grises ce matin lors d’un comité de rédaction exceptionnel au siège de Canard PC. L’ordre du jour a été rapidement voté. À l’unanimité, la rédaction a décidé de mettre fin au journal. En cause, une trop grande notoriété qui a hissé le bi-hebdomadaire au rang de référence. « Nous sommes devenus un incontournable contre notre gré, on ne peut pas continuer de la sorte » explique un des jeunes journalistes.

Créé en 2003 par des anciens du magazine Joystick, Canard PC est effectivement devenu en quelques années une référence du fait de son indépendance  et de sa politique économique. Récemment, dans le débat concernant les jeux vidéo violents, plusieurs de ses journalistes ont été mis à contribution ou ont été interrogés. Tout comme sur le blocage des publicités de Free. A plusieurs reprises, leur avis s’est retrouvé cité dans la presse, accompagné du nom du magazine. Une situation rapidement intenable pour toute la rédaction. Comment en est-on arrivé là ? La Rédaction cherche à comprendre mais a plusieurs pistes.

Un journaliste explique : « Nous avons identifié plusieurs causes. Comme beaucoup, nous avons été victimes des réseaux sociaux qui ont propagé nos articles. On pense aussi que certains membres de la famille de nos journalistes ont fait circuler le magazine, cela a, hélas, contribué à nous faire connaître »

Mais l’équipe ne baisse pas les bras et réfléchit déjà à son futur. Un nouveau magazine? Moins connu ? Moins mainstream ? « Nous avons des pistes. Oui, nous allons sans doute créer un autre magazine mais nous ne voulons communiquer ni le nom ni le rythme de publication. Nous ne voulons pas refaire deux fois la même erreur » . Plusieurs sources concordantes indiquent qu’il s’agirait aussi d’un magazine sur les jeux vidéo – une information que la rédaction de Canard PC a refusé de confirmer ou d’infirmer.

Le Gorafi

Illustration :  Canard PC

Publicité
Publicité