Des mathématiciens découvrent la combinaison pour saisir la lettre « É » sur clavier AZERTY

141 Publié le 23/01/2013 par La Rédaction

CAMBRIDGE – Il aura fallu presque 150 ans de recherches pour mettre fin à cette absurdité. Hier, trois mathématiciens du très renommé M.I.T (Massachusetts Institute of Technology) de Cambridge ont mis fin à quasi un siècle et demi de doute en découvrant la fameuse combinaison mystère qui permet de taper la lettre « É » sur des claviers de type AZERTY. Explication.

Ils sont deux américains, Andrew Bridges et Victoria Keys ainsi qu’un français Bernard Quintret. A eux trois, ils ont réussi en 5 années à mettre à jour ce que le milieu scientifique considère comme « la combinaison d’or » des mathématiques. Depuis la création du système AZERTY 1865, l’impossible saisie du « É » a été le problème majeur des mathématiciens et autres informaticiens du monde entier. A l’époque, le clavier AZERTY est exclusivement réservé aux machines à écrire et on tente déjà, tant bien que mal, de trouver la combinaison des touches qui permettrait d’activer la fameuse lettre. Sans succès jusqu’à aujourd’hui.

Bridges, Keys et Quintret se sont donc attelés à l’ouvrage depuis 2008 pour réaliser ce que personne n’avait réussi jusque là. Interrogés ce matin lors d’une conférence organisée pour l’occasion, ils reviennent sur ces années d’essais : « On a tout essayé. On a démonté des ordinateurs, des claviers. On a créé un algorithme capable de faire une hypothèse plus ou moins juste de la bonne combinaison. On est même entré en contact avec les descendants de Malcolm Azerty, le créateur du dit clavier, pour voir s’il avait laissé une notice d’utilisation ou quoi que ce soit qui puisse nous aider. Mais rien. »

Les chercheurs se heurtent donc à un mur infranchissable pendant des années. Pourtant ils ne désespèrent pas. Jusqu’à la semaine dernière où tout s’est débloqué, comme le raconte Andrew Bridges : «  On ne savait plus quoi faire. On était complètement perdu. Puis Bernard (Quintret) a eu l’idée d’aller regardé sur Internet. Il a tapé dans Google « é en majuscule » et là, sur un forum où il va souvent, la réponse était affichée noir sur blanc. Quand il nous a appelé pour nous montrer ça, on n’y croyait pas. C’était si simple ! »

Ils découvrent alors que pour saisir la lettre « É » il suffit d’entrer l’une des deux combinaisons suivantes : « Alt + 0201» ou « Alt + 144 » à l’aide du pavé numérique. Un subtil mélange de complexité et de vice. Les 3 mathématiciens procèdent alors à une série de reproductions de l’expérience pour vérifier la validité de leur découverte. Après quelques semaines de tests, leur découverte est validée et ils décident de la rendre publique.

La voie ouverte à d’autres découvertes  

La fin de ce mystère pourrait bien permettre d’en terminer d’autres. Dans la foulée de cette découverte, l’équipe du M.I.T a également mis à jour la procédure particulière (Ctrl + 4 + « e ») à suivre pour saisir « É » depuis un ordinateur portable sans pavé numérique. Un bel espoir qui pourrait bien aider à faire tomber d’ici peu l’énigme du « Ç ».

Le Gorafi

Illustration : iStock / robertmandel

Publicité
Publicité