Les proches d’Henri Guaino ne supportent plus de l’entendre parler comme André Malraux

7 Publié le 07/02/2013 par La Rédaction

Neuf jours qu’ils n’en peuvent plus. Eux, ce sont la famille, les amis et les collègues d’Henri Guaino. La semaine dernière, à l’Assemblée Nationale, dans le cadre du débat sur le Mariage Pour Tous, le député des Yvelines et ancien conseiller de Nicolas Sarkozy est monté au créneau pour critiquer ce projet porté par Christiane Taubira. Une allocution devant les autres députés durant laquelle Henri Guaino avait visiblement décidé de s’exprimer comme Malraux, l’un de ses modèles. Mais depuis cet instant, l’homme semble s’être enfermé dans son imitation qu’il ne quitte plus. Ses proches se disent « à bout ». Reportage.

Les premières personnes à pâtir de l’attitude de Guaino, ce sont bien les autres parlementaires de droite. Philippe Cochet est député UMP du Rhône : « C’est énervant. Je suis juste devant lui sur les bancs de l’Assemblée et je l’entends tout le temps parler comme ça derrière moi. Résultat, je n’arrive pas à me concentrer sur ce qui se passe en séance. » Gérard Cherpion, député des Vosges, pense aussi qu’Henri Guaino est allé trop loin : « C’était une bonne idée à la base. Il voulait imiter Malraux et son ton très solennel. Ça a eu son petit effet et donné du poids à son discours. Mais là, ça devient un peu lourd. »

Côté famille, on atteint ses limites là aussi. Magali, sa fille, témoigne du calvaire qu’elle subit au quotidien : « Y a pas un seul dîner, pas une seule discussion-même futile-où il ne se met pas à parler avec des grands airs et un ton hyper lugubre. Même quand il me demande simplement de lui passer le sel à table, j’ai l’impression qu’il est en train de dénoncer les ravages de la guerre. Pour déconner ça va, mais là c’est juste insupportable ! »

Sortir doucement du personnage

Joël Bui est professeur de théâtre spécialisé dans la méthode dite de l’Actor’s Studio, connue pour l’intense implication de ses acteurs dans leurs personnages. Pour lui, ce qui arrive à Henri Guaino est un passage obligé pour tous les grands comédiens qui se laissent pleinement envahir par leur rôle : « Daniel Day-Lewis, De Niro, Joaquin Phoenix, ils sont tous passés par là. Ce qu’il lui faut, c’est maintenant sortir du personnage petit à petit. Pour qu’il ne se sente pas perdu une fois revenu à la vie normale. Pour certains acteurs, cela peut prendre des mois. »

Illustration :  Wikicommon / Cheep88

Publicité
Publicité