Des chirurgiens qui s’ennuient réussissent la 1ère greffe de souris sur visage humain

17 Publié le 08/02/2013 par La Rédaction

L’ennui est source de créativité parait-il. Et bien voilà une histoire qui devrait faire office de preuve. Une équipe de médecins de l’hôpital Henri Mondor vient d’annoncer la première greffe totale de souris sur le visage d’un homme. Une première dans le monde de la santé mais pour une fois totalement dénuée d’un quelconque intérêt médical puisque les chirurgiens en question se sont lancés dans ce pari fou pour une seule raison : vaincre l’ennui.

C’est l’équipe du professeur Lancry qui est à l’origine de cette prouesse chirurgicale. Joint par téléphone, le professeur revient sur les raisons qui l’ont poussé à relever ce défi : « On a beau être la plupart du temps sur des grosses opérations (transplantation, ablation, chirurgie réparatrice etc..) qui nécessitent un investissement total, le fait que ce soit devenu quasi quotidien a transformé ces interventions à hauts risques en une terrible routine. ». Et le professeur de renchérir : « Alors il a fallu trouver un truc pour nous redonner la flamme. Et cette greffe de souris sur un visage a été pour nous un genre de second souffle. »

Une opération ludique donc qui ne présente absolument aucun intérêt scientifique. Et c’est un jeune homme de 23 ans qui a bien voulu servir de cobaye pour l’expérience. Thomas Hermann, c’est son nom, habite Maisons-Alfort. Venu pour une simple entorse au genou, il a eu la chance, après une discrète anesthésie, de se réveiller avec un joli rongeur de 30 grammes subtilement accroché à sa joue droite. Le jeune homme, sans doute encore sous l’effet de la surprise n’a pas souhaité répondre à la presse.

Ennui et avancées médicales

Par cette opération qui lui a permis de redynamiser son équipe, et même si cela n’apporte pour l’instant rien à la médecine, le professeur Lancry rentre donc dans la lignée des plus illustres scientifiques. La légende veut qu’en 1885, Louis Pasteur ait découvert le vaccin contre rage un jour où il était en proie à l’ennui. Pour s’amuser il aurait mélangé le contenu de deux éprouvettes et aurait alors constaté une réaction chimique étrange, scellant ainsi le début de sa fameuse découverte qui le rendit célèbre dans le monde entier.

Publicité
Publicité

17 avis éclairés

140

vla de l'info père tinente 08/02/2016

J’étais présent lorsque la montagne a accouché d’une souris. C’était autrement plus impressionnant!

137

Piano 22/03/2014

Si on sait que les recherches sont financées par Disneyworld Co et que le but, inavoué est d’engager du personnel à statut animal, les souris ne bénéficiant pas encore de la sécurité sociale, il y a de quoi investir de toute urgence dans les actions Felix & Kitekat réunis.

135

marie 08/02/2014

@ trottinette : ils n’ont dit nulle part que la souris était vivante.

121

Darwin 08/02/2014

Ce pourrait être considéré comme une avancée majeure de l’espèce humaine, si il y avait la moindre chance que le capital génétique humain s’en trouve modifié. Las! ce n’est pas le cas (tout au plus peut on se laisser pousser la moustache et deux incisives!)

en outre, M Hermann a toujours mal au genou.

139

Gonzague 08/02/2014

Soyons sérieux 5 minutes. Une souris, c’est simple à greffer, même mon Mac en a une. Un vautour ou un suricate, voilà un véritable défi à relever.

132

MDR 13/06/2013

Hahahahahaha excellent! En plus y a des attardés sur ce site qui y croient haha! Y a qu’à lire les comms je suis éclaté de rire.

129

fred 16/04/2013

débile ,inutile , cruauté gratuite , condamnable , ils aurais bien travailler avec le Docteur Josef Mengele ! ou son t’ils tous aussi passer entre ces mains et secouer de telle sorte ! quand a Morgane Benito t’est franchement illuminé ou inapte a la vie ?!change de produit quoi qu’on a une belle équipe de drôle qui pourrons te faire une greffe de cerveaux Bulot !

141

trottinette 26/03/2013

J’ai rarement lu de telles inepties ! En tant qu’immunologiste chirurgical, je peux vous affirmer qu’il est IMPOSSIBLE de greffer une souris vivante sur un homme. En effet, très rapidement, la souris sera rejetée. Cela arrive même avec des organes humains, c’est pour vous dire que c’est quand même une sacrée aberration ce que vous racontez ! Pour régler le problème, il faut greffer un cochon, en effet, je ne vous apprends rien en disant que le cochon est l’animal le plus compatible avec l’homme. Et en particulier avec Thomas Herrman (ne niez pas, Thomas, on le sait tous !).Thomas Herrman aurait donc dû bénéficier d’une greffe de porc ! Je suis déçue par l’attitude peu professionnelle du professeur Lancry. D’habitude il me consulte avant de faire ses conneries.

    134

    Piano 22/03/2014

    vous avez probablement raison de signaler qu’il est IMPOSSIBLE de greffer une souris vivante sur un homme mais l’inverse l’est . En effet, il est possible de greffer une souris morte SOUS un homme et on n’observe aucun phénomène de rejet, au contraire de ce que l’on constate pour les poissons d’avril dont l’espérance de vie, en dépit, ou à cause, qui sait, des efforts déployés par les scientifiques les plus éminents, dépasse rarement un jour, voire vingt-quatre heures pour les individus les plus chanceux.

124

Padame 19/02/2013

François T: Il s’agit de sciences pas de science-fiction

136

Morgane Benito 08/02/2013

Thomas Hermann, voilà, patronyme judaïsant, ce qui est bien la preuve que les illuminati cherchent à créer une race de super soldats mi-hommes mi-souris (rien à voir avec l’état américain) afin d’instaurer le nouvel ordre mondial sur terre avec l’aide du diable, des reptiliens et des manifestant du mariage pour tous ! Vous avez la preuve sous les yeux et vous ne voyez rien, bande de moutons qui regardent tf1 !

131

Mr Pipeau 08/02/2013

Accident fâcheux : l’homme à peine sorti de l’hôpital subit une attaque en règle de tous les chats du quartier. Se retrouvant défiguré, il décide alors de retourner au bloc opératoire pour se refaire le portrait avec cette même équipe du professeur Lancry.
S’expliquant quelques temps plus tard dans la presse, le professeur se félicite de cette opération et ajoute même (pas peu fier de son résultat): « C’était prémédité de notre part, on a ainsi pu faire d’une pierre deux coups… »

129

Jean-Kévin 08/02/2013

« illustration : Wikicommons »

PK JE LA VOUA PA

139

Docteur Barnabé 08/02/2013

Cet homme devrait être fier de l’expérience unique qu’il est en train de vivre !! J’espère qu’il ne regrettera jamais de s’être tordu la cheville ce jour-là !!
Dorénavant il souris à la vie !

115

Cyrano 08/02/2013

Il est à souhaiter pour le jeune homme opéré qu’il n’ait pas de chat chez lui, sinon, il risque de passer quelques moments difficiles.

Mais bon, considérons aussi qu’il a de la chance que les praticiens se soient contentés d’une souris : imaginez s’ils avaient choisi un animal plus important en taille, un lion par exemple ? Plus besoin de se mordre la joue, le fauve s’en chargerait fort bien tout seul s’il n’a pas été correctement nourri de ses 30kg de viande quotidienne. Là, un simple oreiller en fromage devrait faire l’affaire. Et s’il est marié, il aura intérêt à éviter le camembert, le temps que la souris le finisse, le parfum nocturne pourrait incommoder madame.

140

Paul Tergeste 08/02/2013

Complètement inepte… pour ne pas dire idiot.
Un chien de défense aurait été bien plus intéressant par les temps qui courent.

128

François T 08/02/2013

Tsk tsk…
Greffez plutôt un cerveau sur les blondes, svp..

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *