Un conseiller de Pôle Emploi se demande s’il ne donne pas de faux espoirs aux candidats

24 Publié le 15/02/2013 par La Rédaction

Reims – À l’issue d’une réunion avec plusieurs candidats, un conseiller du Pôle Emploi de Reims a fait part de ses doutes quant à sa propre prestation. Selon ses dires, il s’inquiète d’avoir peut-être donné de faux espoirs à certains candidats. Reportage.

Reims – À l’issue d’une réunion avec plusieurs candidats, un conseiller du Pôle Emploi de Reims a fait part de ses doutes quant à sa propre prestation. Selon ses dires, il s’inquiète d’avoir peut-être donné de faux espoirs à certains candidats. Reportage.

Une inquiétude et plusieurs interrogations

Julien M. est conseiller au Pôle Emploi de Reims depuis 5 ans. Il organise chaque semaine des réunions avec plusieurs candidats, pour des formations, des recherches d’emploi. Des réunions très formelles. « Je suis là pour tenter de briser leur espoir un peu fou de créer une entreprise en quelques semaines, ou de retrouver du travail en quelques mois. C’est une tâche ingrate mais ça permet à beaucoup de garder la tête froide. Et hier soir, je pense que j’ai échoué ».

Selon plusieurs sources, les candidats seraient ressortis plutôt de bonne humeur. Contacté par la presse, l’un d’eux témoigne « Je me prépare à créer ma propre entreprise de restauration et monsieur le conseiller m’a permis d’y voir plus clair ». Pour Julien, c’est clairement un constat d’échec. « Ils partent avec de faux espoirs, j’ai peur que ça soit encore plus dur pour le futur. Je suis censé les décourager, pas les remotiver. C’est toute ma méthode de travail que je dois revoir » a-t-il commenté lors de la conférence de presse. L’agence Pôle Emploi a annoncé pour sa part réfléchir à des sanctions envers son agent.

Selon certaines sources, ce n’est pas la première fois que ce conseiller est pris en faute par sa hiérarchie. « On parle de plusieurs centaines de candidats à qui on a donné de faux espoirs, et ce depuis des années. Le nombre de victimes est sans doute largement supérieur aux premières estimations » a constaté le responsable de l’agence dans laquelle le conseiller officie. « Nous demandons à ces personnes de prendre contact avec nous, un nouveau suivi leur sera prodigué dans les plus brefs délais ».  

La Rédaction

Photo wikicommon

Publicité
Publicité