Un candidat à la papauté fait appel à une agence d’e-reputation

22 Publié le 22/02/2013 par La Rédaction

Il n’a rien à se reprocher. Et pourtant, son identité numérique tend à prouver le contraire. Quand on cherche le cardinal Roger R., 67 ans, sur Google, on trouve des réactions de paroissiens en colère sur les blogs et les forums. La cause ? Des messes qui ne démarrent pas à l’heure, des erreurs de débutant dans la lecture des textes en latin ou encore un entretien qui laisse parfois à désirer. Pour ne pas perdre une chance dans la course au pontificat qui s’annonce, il souhaite nettoyer sa réputation numérique.

Il n’a rien à se reprocher. Et pourtant, son identité numérique tend à prouver le contraire. Quand on cherche le cardinal Roger R., 67 ans, sur Google, on trouve des réactions de paroissiens en colère sur les blogs et les forums. La cause ? Des messes qui ne démarrent pas à l’heure, des erreurs de débutant dans la lecture des textes en latin ou encore un entretien qui laisse parfois à désirer. Pour ne pas perdre une chance dans la course au pontificat qui s’annonce, il souhaite nettoyer sa réputation numérique.

5 000€ récoltés à la quête

Pour nettoyer sa réputation sur Internet, ce très sérieux candidat au Saint-Siège a fait appel à la Net Escouade, une agence spécialisée en e-réputation. La Net Escouade a pour mission de rétablir la virginité originelle de Mgr R. R. sur le web. Pour financer le travail de l’agence, pas moins de 5 000€ ont été récoltés à la quête d’églises partenaires du projet de Mgr Roger R. « Avec ce budget, nous allons tout simplement annihiler les commentaires désobligeants des paroissiens», explique Jean Grenoulde, le directeur de l’agence. Une méthode radicale, à base de mises en demeure et de lettres recommandées avec accusé de réception. « Hé oui, sourit Jean Grenoulde. Paradoxalement, sur Internet, un mail ça ne suffit pas ! Ni même un coup de téléphone ! Il faut employer les grands moyens. Et parfois, on menace de procès pour que ça fonctionne.»

Pas de rumeur concernant la pédophilie

Débarrassé de ces tâches difficiles, l’aspirant à la papauté peut consacrer son temps à la prière. « Contrairement à un grand nombre de mes concurrents, je n’ai rien à me reprocher ». Les prétendues critiques des paroissiens ? « Des jaloux de villes voisines. Il y a une grande rivalité dans le milieu de la messe, c’est très difficile de faire son chemin, la concurrence est rude » évoque-t-il, énigmatique.

Mais dans l’immédiat, le cardinal ne souhaite pas commenter non plus une vidéo postée par un anonyme, où on le voit danser le Harlem Shake pendant une messe, accompagné de trois femmes déguisées en lapines et généreusement dénudées. « Le résultat d’un montage vidéo astucieux. Je comprends ce penchant très humain à l’humour de façon générale. Mais quand cela se fait au détriment d’une personnalité et dans un contexte si particulier, on ne peut que le blâmer. »

La Rédaction

Publicité
Publicité