Le fils de Joseph Ratzinger demande aux médias de laisser son père en paix

51 Publié le 28/02/2013 par La Rédaction

Alors que le pape Benoît XVI a fait ses adieux hier lors d’une dernière messe au Vatican, les questions se font encore très nombreuses sur ce qu’il fera après avoir abandonné sa charge de pontife. Et les interrogations sur les vraies raisons de sa démission se font aussi plus vives chaque jour. Son fils a tenu à clarifier la situation et demande instamment aux journalistes de respecter la sphère privée.

Alors que le pape Benoît XVI a fait ses adieux hier lors d’une dernière messe au Vatican, les questions se font encore très nombreuses sur ce qu’il fera après avoir abandonné sa charge de pontife. Et les interrogations sur les vraies raisons de sa démission se font aussi plus vives chaque jour. Son fils a tenu à clarifier la situation et demande instamment aux journalistes de respecter la sphère privée.

C’est une des voix qui s’est la moins exprimée ces derniers temps. Mais les récents évènements ont forcé Maximilian Ratzinger, 41 ans, à sortir de sa réserve. Celui qui a soigneusement évité les médias durant des années n’a pas hésité cette fois-ci  à les appeler à davantage de respect pour  le pape, pour l’homme mais aussi pour le père qu’il est. « C’est très dur pour lui en ce moment. Nous en parlons beaucoup. Il a hâte de reprendre une vie normale », a expliqué Maximilian Ratzinger lors d’une conférence de presse hier à Berlin.

« Il y a beaucoup de rumeurs, de faux, on raconte énormément de choses et tout cela dans le seul but de salir mon père. C’est très dur à vivre », a-t-il commenté dans une allusion à peine voilée aux récentes accusations d’un lobby homosexuel qui aurait précipité la démission du pape. « C’est absolument ridicule. Les journalistes qui colportent de telles rumeurs devraient avoir honte. C’est un vieil homme. »

Maximilian Ratzinger, âgé de 41 ans et né d’un second mariage de Joseph Ratzinger, a toujours vécu en Allemagne. Après la nomination de son père comme pape, il est venu parfois le visiter au Vatican, « mais en toute discrétion et pour ne pas gêner son travail ». Marié et père de deux enfants, il parle de la hâte qu’a son père de revenir passer quelques jours dans leur maison familiale avec ses petits enfants. « Ce sera un des premiers moments vraiment intimes depuis des années, j’espère en profiter et que vous saurez respecter cette discrétion », a-t-il répété aux journalistes.

La Rédaction

Photo : DR

Mots clés : , ,
Publicité
Publicité