Polaroïd lance un appareil photo Polaroïd Instagram : y’a-t-il des risques de division par zéro?

36 Publié le 01/03/2013 par La Rédaction

La firme Polaroïd a annoncé son nouveau projet d’appareil photo Polaroïd qui serait à même d’appliquer directement sur la photo les filtres du logiciel de photo pour téléphone. Un projet qui soulève une certaine inquiétude dans la communauté scientifique, d’aucun pensent que l’on pourrait assister à la première division par zéro de l’Humanité. Un évènement qui s’il se produisait, détruirait toute forme de vie dans la galaxie.

La firme Polaroïd a annoncé son nouveau projet d’appareil photo Polaroïd qui serait à même d’appliquer directement sur la photo les filtres du logiciel de photo pour téléphone. Un projet qui soulève une certaine inquiétude dans la communauté scientifique, d’aucun pensent que l’on pourrait assister à la première division par zéro de l’Humanité. Un évènement qui s’il se produisait, détruirait toute forme de vie dans la galaxie.

Science et conscience

La rumeur courait depuis plusieurs jours et elle a été officialisée ce matin : Polaroïd travaille bien sur un projet d’appareil photo de type Polaroïd équipé de filtres Instagram. Une première pour cette firme qui cherche à s’adapter au numérique mais qui suscite des inquiétudes chez les scientifiques. Pour beaucoup, ceci pourrait créer une cataclysme majeur, connu sous le nom de Division par Zéro. « La Division par Zéro n’a jamais pu être prouvée ou recréée en laboratoire. Mais aujourd’hui, pour la première fois, nous nous retrouvons face à un cas pratique qui possède toutes les caractéristiques d’une division par zéro » ont tenté d’expliquer des scientifiques lors d’une conférence de presse.

La division par zéro est souvent utilisée sur les réseaux sociaux comme métaphore pour signifier une absurdité telle ou une redondance si forte qu’elle mettrait en péril l’Univers.
« Hypothèse la plus pessimiste, je vous l’accorde. Le cataclysme pourrait être plus localisé et affecter uniquement notre galaxie. » ont souligné les scientifiques. « Qu’avons nous ici ? Un appareil photo de type Polaroïd qui va appliquer des filtres d’un logiciel de retouches photo qui utilise déjà  des filtres pour donner l’apparence de photos issues de  films Polaroïd. Elle est là, la division par zéro. Polaroïd doit faire machine arrière avant qu’il ne soit trop tard ».

Dans l’immédiat la société n’a pas souhaité commenter davantage les déclarations des scientifiques mais affirme que les travaux iraient à terme. « Nous réfléchissons aussi à un système qui déclencherait la photo dès qu’un duck face est détecté. On pense que cela va faire rire les gens ».

La Rédaction

Publicité
Publicité