Découvrez l’incroyable préparation de Daniel Day-Lewis pour interpréter le rôle d’une fougère

14 Publié le 06/03/2013 par La Rédaction

C’est un rôle qui pourrait bien lui valoir un quatrième Oscar. Alors qu’il vient d’être couronné meilleur acteur pour son interprétation d’Abraham Lincoln, Daniel Day-Lewis travaille ardemment pour rentrer dans son prochain personnage. Un nouveau challenge pour «l’homme-acteur» qui a décidé cette fois de plonger dans la peau d’une fougère dans le prochain film de Terrence Malick intitulé « Behind The Fern ». Pour cela, Day-Lewis, comme à son habitude, a décidé d’entamer une préparation totale, à la limite de la schizophrénie.

Julian Belfrage, l’agent de Daniel Day-Lewis, raconte cette immersion de l’acteur dans la vie d’une fougère : « Daniel essaie de trouver l’émotion juste. Il dit vouloir comprendre les états que traverse une fougère. En l’occurrence, il s’agit d’une vie intérieure en apparence totalement vide et plate, un peu comme le personnage de Ryan Gosling dans Drive, très proche de la fougère lui aussi. »

Pour cela, Day-Lewis, qui se réclame de l’Actor’s Studio,  passerait toutes ses journées en extérieur, le corps entièrement nu et peint en vert, se laissant bouger au gré du vent. « Il refuse qu’on l’appelle. Pas seulement par son nom, mais par toute forme de nom tout court. Il pense que cette perte d’identité est une étape indispensable pour faire sienne la psychologie d’une fougère. »

Cette recherche quasi expérimentale, Daniel Day-Lewis l’enrichit d’un énorme travail d’érudition comme l’a confié au Gorafi, Rebecca Miller, sa femme : « Il lit des dizaines de livres de botanique, visionne des heures et des heures de documentaires. Dans un mois, il part même effectuer un  stage auprès des snipers des Navy Seals américains qui savent se fondre dans la nature grâce au camouflage.»

Une immersion épuisante

Daniel Day-Lewis est connu pour son engagement total dans ses personnages. Un engagement qui lui a valu quelques soucis de santé encore aujourd’hui. Et ce nouveau personnage de fougère pourrait bien laisser quelques séquelles chez le fabuleux acteur. Sa femme, inquiète, a exigé qu’un médecin le suive en permanence lors de cette préparation et sur le tournage du film pour veiller à son état : « Le risque, avec ce genre de rôle, c’est qu’à force de vouloir devenir fougère, Monsieur Day-Lewis pourrait tomber dans un état végétatif irréversible. » confie le médecin chargé de veiller sur l’acteur.

Publicité
Publicité

14 avis éclairés

147

zyclop 31/05/2013

voila qui lui assure une palme d’or!
si Obama ne lui coupe l’herbe sous le pied pour son interprétation de lui-même.

118

Alice bb 02/05/2013

Merci pour votre site, je le découvre par hasard et il est plus interressant que mes cours de psycho !
Néamoins, je trouve cela bien dommage qu’on ne puisse avoir une photo de lui nu et peint en vert !

Des merci, des bisous
Et une consultation gratuite pour vous chez le psy en cadeau !

135

Numaios 24/03/2013

Je préfère encore Day Lewis en fougère que Gabin en … Gabin (mufle imbu de lui-même). Les acteurs n’intéressent pas les Français, ils préfèrent les fortes personnalités, incapables de s’oublier pour entrer dans un personnage – Audiard écrivait des dialogues pour servir l’ego de Gabin.

Ps: on dit « entrer » dans un rôle, pas « rentrer » (ce qui présuppose d’être entré une première fois :))

131

kikadissa 08/03/2013

bravo l artiste….ces acteurs américains..la grande classe…..a l epoque g.w.bush avait reussi a merveille dans son role d oignon…avec un p’tit poix a l intérieur! !!!

128

Tricard 08/03/2013

N’oublions pas Marion Cotillard qui selon toutes vraisemblances devrait jouer le rôle d’un moustique.

130

Nabucho 07/03/2013

Jean réno a également subi de graves dommages depuis sa préparation au rôle sur grand écran de gary, l’escargot dans bob l’éponge, qui l’a laissé dans un état proche de la mort cérébrale.

143

Monsieur Mazure 06/03/2013

Cela me rappelle également la préparation de James Earl Jones, la voix de Dark Vador.

George Lucas lui avait demandé de se mettre à la place d’une cafetière géante de 2 mètres.

119

lutin malin 06/03/2013

Une pensée émue pour Crédito, personnage principal des spots publicitaires Cetelem, qui au départ était pressenti pour l’obtention de ce rôle, taillé sur mesure pour lui.
Son jardinier témoigne : « il se faisait une joie immense à l’idée de passer du petit au grand écran, une carrière internationale lui tendait les bras. Depuis quelques temps, tout lui souriait, il s’était même remit en couple avec Cerise de Groupama »
Mais le destin en a décidé autrement, peu de temps avant le début du tournage, Crédito se trouve victime d’une agression au roundUp à la sortie d’une boite de nuit.
Devenu jaune et plein de trous, il ne pourra tenir le rôle dont il rêvait depuis si longtemps.. Chienne de vie!

    119

    nalaf 06/03/2013

    l’agresseur serait il le même que celui du directeur du Bolchoï ?

      130

      lutin malin 06/03/2013

      Aucune piste n’est à exclure, effectivement les similitudes entre ces deux affaires sont troublantes.

117

nalaf 06/03/2013

J’espère qu’aucun jardinier ne passant près de lui ne sera pris d’une envie irrépressible d’arracher cette mauvaise herbe. Ca doit faire mal de se faire arracher la fougère.

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *