Portrait: Sursis, cet inconnu qui accompagne tant de détenus français

54 Publié le 07/03/2013 par La Rédaction

Tout le monde connaît son nom mais personne n’a jamais vu son visage. A l’exception des prisonniers dont il a la charge. Lui, c’est Joel Sursis, un agent de probation un peu particulier. Depuis bientôt 17 ans, il est chargé d’aider les détenus français dans l’exécution de leur peine. Un suivi psychologique, social mais parfois juste pratique qui lui à valu le surnom de « meilleur ami du prisonnier ». Une mission qu’il tente d’accomplir du mieux possible malgré les problèmes de plus en plus nombreux.

Tout le monde connaît son nom mais personne n’a jamais vu son visage. A l’exception des prisonniers dont il a la charge. Lui, c’est Joel Sursis, un agent de probation un peu particulier. Depuis bientôt 17 ans, il est chargé d’aider les détenus français dans l’exécution de leur peine. Un suivi psychologique, social mais parfois juste pratique qui lui à valu le surnom de « meilleur ami du prisonnier ». Une mission qu’il tente d’accomplir du mieux possible malgré les problèmes de plus en plus nombreux.

Accompagner, écouter, aider

Joel Sursis connaît les prisons françaises comme sa poche. Depuis qu’il a 26 ans, il les parcourt pour porter assistance aux condamnés « avec Sursis » comme on dit dans le milieu juridique. Les aider, leur apporter de l’écoute, un peu d’humanité : il est l’unique agent de probation à fournir ce type de prestation qu’il tente de nous décrire : « Je cherche à donner du sens à la peine qu’ils font pour éviter toute récidive après leur sortie. Mais la base de mon travail, c’est d’alléger la souffrance provoquée par l’enfermement et les difficultés de la vie en maison d’arrêt. »

Pour réduire cette souffrance dont il parle, Sursis devient en quelque sorte un homme à tout faire. Il fait à manger aux prisonniers, assure le ménage de leur cellule, les aide à gérer la paperasse. Mais surtout, il leur fournit un accompagnement psychologique total, que ce soit durant les promenades, à la cantine ou dans les douches.

Pour Jean-Marie Delarue, contrôleur des prisons, l’action de Sursis est plus que vitale : «Sursis est un peu le dernier reste de dignité dans nos prisons. Il est une lueur d’espoir dans ce scandale de la République. C’est pour cela que les condamnés sont généralement soulagés lorsque leur peine comporte de la prison avec Sursis plutôt que de la prison ferme.»

Une peine avec accompagnement donc, qui peut aller de 2 ans pour les contraventions jusqu’à 5 années maximum pour les crimes et délits. Et lorsqu’il fait la connaissance d’un nouveau détenu fraîchement condamné, Joel Sursis doit créer un rapport de confiance pas forcément évident à instaurer : « C’est assez dur de leur faire comprendre qu’on est un ami et non un ennemi parce qu’on fait partie du personnel pénitentiaire. C’est pour cela que je passe généralement des semaines, parfois des mois, des années à vivre avec eux, du matin au soir. Pour créer un rapport d’intimité nécessaire au suivi. »

Une difficulté croissante à remplir sa mission

Cet accompagnement, Joel le vit comme un héritage familial : « Chez les Sursis, on est agent de probation de père en fils depuis 1891 et l’insertion dans le code pénal de ce type de condamnation avec suivi. » Mais depuis quelques années déjà, il constate une difficulté croissante à exercer son métier : « L’administration me fournit de moins en moins les moyens d’accomplir ma tâche. Et là, ça commence à devenir critique. »

Avec parfois un seul lit pour lui et le détenu, des portions de repas à partager également en deux, parfois trois suivant les cellules, l’action d’accompagnement de Sursis devient de plus en plus difficile à être acceptée par les détenus. Yohann est détenu à Fleury-Mérogis depuis 3 ans bientôt : « Il est là, il vient, il squatte notre chambre, notre bouffe. En plus, il parle tout le temps de réinsertion, d’utilité sociale. Il est relou. Il arrête pas de nous casser les couilles à chaque fois qu’on veut regarder la télé. »

Cette situation critique, faute de moyens, Sursis tente de la surmonter tant bien que mal. Parfois même en faisant appel à des proches, peu ou pas expérimentés dans le milieu carcéral : « Il y a deux semaines, j’ai été obligé de demander à mon cousin de me remplacer à la prison marseillaise des Baumettes parce qu’il fallait que j’aille dans une autre maison d’arrêt. Il n’est absolument pas formé à ce type d’intervention mais il y avait trop de détenus qui ne pouvaient attendre plus longtemps pour accomplir leur peine avec Sursis. Je lui fais entièrement confiance. Il a dû largement s’en sortir, même si je n’arrive pas à le joindre depuis pour qu’il me donne son retour. »

La Rédaction

Illustration:

Publicité
Publicité

54 avis éclairés

151

Wasabih 03/06/2013

Quand reconnaîtra-t-on enfin le travail de M. Tact ?

130

C.Jérome 18/05/2013

Attention les gars !!!! Cet article est un fake ça se voit trop. C’est quoi ce site ? Je ne savais pas que les prisonniers devaient partager leur cellule avec un gars et puis regardez bien c’est pas logique parce que comment ce Joël peut-il accompagner les prisonniers comme ils disent ? Y a trop de prisonniers dans trop de prisons et même avec son cousin ça serait trop chaud donc soit il a une très grande famille, mais bon je doute qu’ils soient tous qualifiés et suffisamment compétents, ça me semble bizarre ou soit on vous ment dans cet article et je pencherai plus pour la seconde hypothèse. Faites gaffe à ce que vous lisez ! Beaucoup de mensonges sur le net. Ne soyez pas crédules.

    159

    Bilal 24/07/2013

    Enfin un gars qu’a du deuxieme degré… quand je vois les com de ceux qui y croi on voi quils ont jamais fait de droit de leur vie… Mais pour ton info : Sursis ca veut dire que t’es pas en prison mais que t’es dehors pendant ta peine c’est pas une personne…

154

Guy Fawkes 29/03/2013

Bravo à Mr Sursis qui rend, par son dévouement, nos prisons françaises plus humaines merci au Gorafi de traiter ces sujets ignorés de la presse crypto-communiste (rhaa les gredins !).
Après avoir lu tous ces commentaires je me permet de signaler également le manque de conscience professionnelle de Mr Pertes et de Mr Fracas. En effet, censés être présents dans des situations délicates, ils furent néanmoins considérablement absents alors que je fus expulsé de mon logement avec pertes et fracas. C’est à se demander à quoi servent nos impôts ! Un bien rare exemple que ce Mr Sursis…

149

Lol | Pearltrees 10/03/2013

[…] Vidéo Portrait: Sursis, cet inconnu qui accompagne tant de détenus français Joel Sursis connaît les prisons françaises comme sa poche. Depuis qu’il a 26 ans, il les […]

141

Kalissondex 08/03/2013

Dernièrement, je suis allé à une soirée raclette chez mon neveu avec Grand Plaisir.
Je me demande si ce monsieur qui vous accompagne à des soirées entre amis et des célébrations familiales n’est pas le cousin de ce Sursis ?

151

Barny (l'Uminati) 08/03/2013

En naviguant entre cet article très bien conçu et mes cours de criminologie (moins bien conçu mais bon faut dire que je prends pas note moi-même, mes 14 escla… euh employés s’en chargent), je me suis rendu compte qu’un autre inconnu figurait en bonne place dans beaucoup de procédures pénales, il est sans aucun doute l’ennemi public numéro 1, car il est la personne la plus accusée au niveau national et même au niveau mondial probablement…X Cet être inconnu, (tout ce qu’on sait de lui c’est qu’il fut un producteur de films à grand succès dans certains milieux, films qu’on désigne encore aujourd’hui par son nom de famille) ne fait qu’accumuler les plaintes à son encontre, ouvrez votre télévision et vous verrez, pas une semaine ne se passe sans qu’ une « plainte contre X » soit déposée. Quel voyou! Mais malin le gars, car il n’a jamais été condamné, c’est un maître pour se disculper. Il utilise 2 stratégies: 1) remettre la faute sur un pauvre inconnu, qui, dans ce cas-là prendra la condamnation à sa place ou 2) pour une raison difficilement explicable aujourd’hui, toute plainte à son encontre ne donne pas lieu à de procès…édifiant! X serait-il infiltré dans les plus hautes sphères des états? Je mène mon enquête et vous tiens informé sur ce personnage aussi puissant que mystérieux

    137

    nalaf 08/03/2013

    essaie le jeu de société « scotland yard », on y a l’occasion d’enfin mettre fin aux sombres activités de cet ignoble individu.

    149

    Mouaip! 09/03/2013

    Encore un étranger ce monsieur X!

      148

      nicolasc 10/03/2013

      Étranger et sûrement polygame. On n ose plus compter ses enfants .

        155

        Mouaip! 11/03/2013

        D’où le épouse X sur les formulaires administrafifs!

    155

    Dieu 19/09/2013

    Il parait qu’il se cacherais sous le plafond des maternités… Il prendrais un malain plaisir a voir les femmes enfantés… Dégouté de le voir au moment le plus intime de leurs vies, les femmes abandonneraient leurs progénitures… Un accouchement sous X, c’est un enfant sans famille.. Arretez le !

    111

    Allah Li 13/12/2015

    Je pense que vous vous trompez mon cher, Mulder et Scully prennent très à cœur les dossiers X ou les x-files comme on dit dans le jargon policier. Aussi, il y a beaucoup plus de X que l’on croit, même les supermarchés en ont des rayons.
    Toujours est-il que le paysage politique possède aussi ce genre de personnage mystérieux. Malgré une absence notable de quelconque campagne avant les élections, messieurs Blanc et Nuls obtiennent toujours des suffrages dans jamais élus.. Inamovibles

155

Noméoh 08/03/2013

Et la grande Clémence, la copine à Sursis ?
Mais pas que à Sursis.
Elle couche à tous les râteliers, celle-là. Pardon Sursis, mais faut que je le dise.
Hein, pourquoi on dit « les juges et leur grande Clémence » , hein, pourquoi ?
Y’a plus de moralité.

152

Madame Ours 08/03/2013

Le maton c’est bon : en saucisson. Et encore, si c’est fait avec les mêmes ingrédients que les tartes IquéA = kk

Le gorafi, je peux vous faire un article prodiguant des conseils aux lecteurs sur comment savoir se faire vomir en cas d’ingestion de produits toxiques ou/et comment se forcer à faire caca, même quand il ne vient pas.

Si ça peut désengorger les services d’urgences …

140

François T 07/03/2013

Vous devriez faire un article sur les bonnets Duforme, que l’on porte souvent quand on rédige des contrats.

119

Portrait: Sursis, cet inconnu qui accompagne tant de détenus français | Chronique des Droits de l'Homme | Scoop.it 07/03/2013

[…] Tout le monde connaît son nom mais personne n’a jamais vu son visage. A l’exception des prisonniers dont il a la charge. Lui, c’est Joel Sursis, un agent de probation un peu particulier. Depuis bientôt 17 ans, il est chargé d’aider les détenus français dans l’exécution de leur peine. Un suivi psychologique, social mais parfois juste pratique qui lui à valu le surnom de « meilleur ami du prisonnier ». Une mission qu’il tente d’accomplir du mieux possible malgré les problèmes de plus en plus nombreux…  […]

155

Sygmund 07/03/2013

Cet article c’est vraiment N IMPORTE QUOI. JE suis très ETONNE car je pensais que le GORAFI était un journal SERIEUX. MAIS LA je découvre que vous confondez tout. Il n’existe pas de Monsieur ou Madame SURSIS, et si vous me permettez, ils n’ont pas plus de FILS que de COUSIN. En fait, le SURSIS est un aménagement de peine. Je suis très déçu par ce journal et je commence à me poser de sérieures questions sur vos articles qui m’avaient semblés BIZARRES mais INTERESSANTS!

    141

    Msgr von Shnaps 07/03/2013

    Premier, second degré, troisième degré? Le doute me turlute.

      133

      Monsieur Porc 08/03/2013

      Max,

      Vous êtes tombés dans le panneau du 3e degré.

      Vous n’êtes pas le premier…

        137

        nalaf 08/03/2013

        ou alors max était déjà au 4e degré en faisant semblant de croire que sygmund ne savait pas la vérité sur legorafi et avait donc besoin d’une révélation, auquel cas c’est vous monsieur porc qui vous êtes fait avoir. mais il est possible que vous ayez à votre tour simulé, et je serais donc le dindon de la farce.

          146

          Msgr von Shnaps 08/03/2013

          Ou alors la cuillère n’existe pas et nous vivons tous dans la Matrice. Comment savoir?

          151

          Lerudit 08/03/2013

          Tout ceci m’a tout l’air d’un ouroboros. Tâchons donc de ne plus y penser!

          141

          Lilyh 08/03/2013

          Réponse C : le bâteau.

          154

          Aesus 26/07/2013

          On peux téléphoner à un ami ?

    139

    Jean-Michel Amoitié 08/03/2013

    Merci Captain Obvious!

    168

    nicolasc 10/03/2013

    Laissez vos coordonnées au journal , un dossier sur la famille Flèche est en cours .
    Je serai curieux de savoir quels articles vous ont parus intéressants : la présence de palmier sur mars, ou peut être le « carnet  » sur le tyrannosaure de jurassik parc ?

    133

    Jean Peuplus 12/03/2013

    bizarre, vous avez dit bizarre…comme c’est bizarre

    Ces articles sont pourtant écrits avec brio et il touche pourtant aucun droit d’auteur

      159

      Marcel Patulacci 04/02/2014

      Cet article est écrit avec brio, mais il n’a pourtant pas été cité en bas de page… Le gorafi se laisse t-il aller ?

145

Pixou 07/03/2013

Et on oublie aussi tout ces gens jugés par Contumace !
Ce juge fait vraiment un sacré boulot !

145

Lilyh 07/03/2013

Ce n’était sûrement pas le but (connaissant de mieux en mieux l’esprit Gorafi), mais je trouve cet article très fin !

Enfin, il y avait bien d’autres choses très évidentes à faire pour cacher une vraie satire, ce qui me confirme dans l’idée que ce n’était pas le but, mais c’est une bonne base:p

144

Ollie 07/03/2013

Et que dire du Magistrat Charles-Henri Contumace, le juge le plus incompétent des cinq dernières décennies. Ne souhaitant pas s’embourber dans des procès fleuves, ce dernier usait toujours du même procédé : il condamnait les suspects alors que ces derniers n’étaient même pas appréhendés, voire même, sans que l’on puisse se prononcer avec certitude sur leur existence.

    146

    nalaf 07/03/2013

    en fait ce sont les policiers chargés de les arrêter qui sont incompétents, pas le juge qui instruit l’affaire.

117

Zep 07/03/2013

Sortez couvert et méfiez-vous de cette famille maudite.
Nous voilà tous mort en sursis…

159

bruno des baumettes 07/03/2013

J’ai été détenu aux Baumettes à Marseille au « deuxième nord » – une aile réservée aux détenus isolés : les pointeurs, les violeurs, les détraqués et autres personnes mises dans cette aile parce qu’elles ne peuvent pas, pour des raisons de sécurité, voire de vie ou de mort, être mélangées avec les autres détenus de droit commun. C’est la première fois que je connaissais la détention aux Baumettes…

J’ai tenu un journal que j’ai mis en ligne : brunodesbaumettes.overblog.com , afin de témoigner de la vie d’un détenu. Ce journal n’est ni une ‘confession’, ni une ‘mise en accusation’, c’est seulement la transcription d’un quotidien, dans un quartier particulier d’une prison… particulière.

    150

    Msgr von Shnaps 07/03/2013

    Si même les ex-détenus fraichement libérés se mettent à spammer leur pub sur le moindre site d’actualité, on peut se demander où va le monde ma bonne dame.

147

iznogoud 07/03/2013

cet article oublie de parler des viols qu’a subit Mr Sursis en prison, puisque pas mal de monde a été en Sursis

138

Edmond Lagouge 07/03/2013

Il est à noter que les juges sont désormais secondés par deux repentis : Ange Parcimoni, bien connu des milieux corses, et Grégoire Abonessian, ancien trésorier de l’association « Arménie-Grégoire ».

Tout juge qui condamnant un prisonnier à exécuter une peine avec Sursis devra le faire également avec Parcimoni et Abonessian.

118

Stéphane 07/03/2013

A quand un article sur un autre illustre inconnu qui accompagne pourtant tant d’épouse qui attendent leur mari: Mr Impatience…

    153

    Master B 07/03/2013

    Et quid de M. Modération, ce compagnon de beuverie tant vanté?

      146

      nalaf 07/03/2013

      ou encore Robert Parcimonie, le coach indispensable des cures d’austérité.

133

Greg le comptable 07/03/2013

un témoignage de charles pasque aurait donné encore plus de crédit à l’article!

147

Ciccio 07/03/2013

Enfin un article révélateur, mais je tiens à préciser qu’il existe bien pire.
Ce cher Modération, où en est-il ? La vie n’est pas facile pour lui non plus.

    144

    Cyrano 07/03/2013

    Tout à fait pertinent. C’est vrai, on nous recommande toujours de consommer avec Modération, sauf que pour ce qui me concerne, je suis obligé de picoler tout seul parce que ledit Modération n’est jamais là, peut-être trop sollicité pour pouvoir exercer son ministère ?

    Ceci étant, je le comprends aussi, ce n’est même plus un ministère, c’est un sacerdoce, un chemin de croix. Et puis s’il doit en plus allez s’en jeter un dans tous les coins de France en même temps, je doute qu’il soit en mesure de conduire un quelconque véhicule motorisé ou non, marcher doit déjà être assez laborieux, alors conduire, n’y pensons même pas.

140

nalaf 07/03/2013

D’ailleurs, quand il est avec des détenus au français approximatif et à la prononciation douteuse, le Joël devient souvent un Noël. Et c’est on ne peut plus vrai tant par son altruisme et son désintéressement, son investissement corps et âme, son sacrifice total jusque pendant la nuit et les vacances, et sa capacité à être présent partout au même instant, ce bon vieux Sursis peut être surnommé le père Noël.

153

Guilde 07/03/2013

Ah ouais. Moi je connais un pote dans le même genre qui lui rend beaucoup de monde heureux.

Il s’appelle Jean Passion. Tout le monde fait l’amour avec Passion. Il en a de la chance.

    147

    chdorb 07/03/2013

    Pour l’avoir rencontré, je peux dire c’est un gros con Passion…

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *