Un jeune homme atteint l’apogée de son existence en faisant l’acquisition d’un ukulélé

24 Publié le 18/03/2013 par La Rédaction

Il est des moments dans la vie où tout est parfait. Et pour Julien Vermet, 24 ans, cela semble prendre la forme d’un achat. Mais pas n’importe lequel. Pour ce jeune informaticien de Rennes, c’est en particulier l’acquisition d’un ukulélé qui va marquer l’apogée de sa jeune existence. Un instrument d’origine hawaïenne qui est synonyme pour lui de consécration mais aussi du terrible déclin qui l’attend. Portrait.

Le visage fin et la silhouette longiligne, c’est dans son appartement rennais que ce célibataire amateur de camélias roses a décidé de nous recevoir. Très vite lors de notre entretien, il insiste sur l’importance de ce ukulélé qu’il a acheté récemment et qui joue dans sa vie un rôle charnière : « J’ai réussi quelques trucs dans ma vie, que ce soit par rapport au travail ou à la famille. Mais acheter cet instrument, c’est de loin ce que j’ai fait de mieux jusqu’à présent. Maintenant je suis partagé entre profiter de cette extase et l’angoisse de me dire que tout ce qui est à venir sera forcément moins bien. »

Car même s’il essaie tant bien que mal de maîtriser son ukulélé, Julien Vermet sait parfaitement qu’il sera pour lui extrêmement difficile d’accomplir quelque chose d’aussi  fort, voire de plus excitant et satisfaisant que l’achat d’un instrument de musique aussi atypique. Mais ce passionné de télé-crochets et de restauration collective dit « ne pas désespérer » et compte bien donner son maximum pour ne pas céder au spleen après sa dernière acquisition : « J’vais essayer de me lancer des défis, faire naître l’excitation en me repoussant dans mes retranchements. Peut-être même m’investir plus encore dans la pratique du karaoké, qui reste mon autre passion. »

Des amis soucieux

Dans son entourage, on se dit inquiet : « Est-ce qu’il va réussir à ne pas sombrer ? Je veux dire, quand on connaît sa vie, on se rend compte que l’achat d’un ukulélé ça reste un énorme évènement pour lui. », nous confie ce copain. Pour Audrey, autre proche, la présence et l’écoute de son entourage va jouer un rôle capital : « On va essayer de le motiver, de guetter la moindre rechute. »

La Rédaction

Illustration: Istock/Howard Oates

Publicité
Publicité