Un toast pose encore des problèmes pour sortir du grille-pain

79 Publié le 27/03/2013 par La Rédaction

Il y a des matinées où rien ne va. Et celle de ce mercredi semble bien faire partie de ces dernières à en juger par cet incident qui s’est déroulé à Lille. Comme cela arrive régulièrement, une tranche de pain qui se trouvait à l’intérieur d’un grille-pain a semble t-il posé de terribles problèmes à Laurent Favier, le jeune homme de 25 ans qui l’a placée à l’intérieur de la machine. Le toast aurait refusé de jaillir du toaster en fin de cycle comme le prévoit traditionnellement le mécanisme de l’appareil. Reportage

Lille – Il y a des matinées où rien ne va. Et celle de ce mercredi semble bien faire partie de ces dernières à en juger par cet incident qui s’est déroulé à Lille. Comme cela arrive régulièrement, une tranche de pain qui se trouvait à l’intérieur d’un grille-pain a semble t-il posé de terribles problèmes à Laurent Favier, le jeune homme de 25 ans qui l’a placée à l’intérieur de la machine. Le toast aurait refusé de jaillir du toaster en fin de cycle comme le prévoit traditionnellement le mécanisme de l’appareil. Reportage

Un incident récurrent

« Je commence à en avoir juste raz-le-bol. Tous les matins c’est la même chose. » commente Laurent Favier depuis la cuisine de son appartement du quartier Vauban. Pour cet infographiste, l’incident n’a quasi rien de surprenant : « J’ai mis un morceau de baguette (tradition) dans le grille-pain. L’erreur ça a été de le mettre horizontalement pour qu’il soit bien grillé partout. Résultat il est tout au fond et comme j’ai pas de pince pour aller le récupérer, je peux pas l’atteindre. »

Très vite alertés par le jeune homme, les pompiers se sont immédiatement rendus sur place pour tenter de débloquer la situation : « En arrivant sur les lieux, on a effectivement constaté que le toast était bien bloqué à l’intérieur du grille-pain et qu’il était impossible de le saisir pour le sortir de là sans se brûler les doigts. C’est très très chaud. »

Les soldats du feu décident alors de débrancher l’appareil et de le démonter pour tenter d’en extraire la tartine récalcitrante. Ce qu’ils parviennent finalement à réussir au bout de 30 minutes d’acharnement avant de laisser Laurent Favier seul face à sa tartine grillée : « Ils ont vraiment fait un super job. Ça fait au moins la 3e fois que je les appelle pour ce genre de problèmes et ils répondent toujours présents. Le seul truc que je regrette c’est qu’ils aient mis autant de temps parce que maintenant je me retrouve avec un toast grillé froid et je déteste ça. »

La Rédaction

Illustration: Istock
Publicité
Publicité