Un surdoué a peut-être trouvé un projet de paix pour résoudre tous les conflits du Proche-Orient

43 Publié le 01/04/2013 par La Rédaction

Perpignan – Un jeune homme de 9 ans a peut-être trouvé ce que tout le monde recherchait depuis des années. Ce surdoué a annoncé hier qu’il avait conçu ce qu’il appelle lui-même « un projet de paix global pour résoudre la totalité des crises du Proche-Orient ». Une annonce qui a plongé dans l’expectative nombre de commentateurs et d’analystes. Mythomane ? Vraie solution diplomatique ? Le Gorafi a enquêté.

Julien Parvès a 9 ans. Ce jeune surdoué ne s’attendait certainement pas à se retrouver de la sorte sous les feux de l’actualité  mais sa récente découverte a tout bouleversé et, depuis, il ne cesse d’enchaîner les interviews. Ce garçon affirme le plus simplement du monde avoir trouvé la solution pour résoudre la crise au Proche et Moyen-Orient. Israël, Gaza, Palestine, guerre civile en Syrie, pacification de l’Irak, Iran va-t-en guerre. Julien a résolu l’équation qui permet de mettre fin à tous ces conflits. « Je ne m’y attendais pas. Je ne me suis jamais dit « tiens, je vais pacifier le monde arabo-musulman » », se défend-il.

Toujours est-il qu’après plusieurs jours de médiatisation, la vie du jeune Julien est passée au crible. Mythomane ou réel porteur d’espoir ? « J’ai vu son plan. C’est osé mais volontaire. À partir du moment où un pays s’engagera à le respecter, les autres pays suivront », commente un analyste du Quai d’Orsay.  Autre ton du côté américain, plus dissonant: « C’est un plan osé. Il n’est pas dit que toutes les parties acceptent. »

De son côté le jeune garçon reste philosophe, malgré les nombreuses sollicitations. Dans tous les cas il est prévu qu’il s’exprime à la tribune de l’ONU la semaine prochaine. « J’ai hâte d’expliquer mon plan en détail. D’ici là, je vais réfléchir à ce que je peux trouver sur le chômage ou le trou de la sécu », dit-il avec un brin de malice en conclusion de l’interview.

Edit de 17h20 : Vous l’aurez remarqué, cet article est bien sûr un faux pour le 1er avril écrit avec beaucoup d’humour et de légèreté ! Merci aux lecteurs d’avoir joué le jeu ! 

Publicité
Publicité