Pour aider le lynchage collectif, Twitter autorise les messages d’insultes de plus de 140 caractères contre Cahuzac

14 Publié le 03/04/2013 par La Rédaction

« Nous voulons soutenir la vindicte populaire. » C’est par ces mots que le géant américain a justifié cette mesure sans précédent. En effet, suite aux aveux et à la mise en examen de Jérôme Cahuzac pour fraude fiscale, le célèbre réseau social a annoncé qu’il autorisait de manière « temporaire et tout à fait exceptionnelle » les tweets dépassant la fameuse limite des 140 caractères. Une abrogation qui concerne uniquement les messages d’insultes à destination de l’ancien ministre du Budget. Décryptage

Dan Collins est le porte-parole de Twitter. Ce matin, lors d’une conférence de presse, il a rendu publique cette décision du service à l’oiseau bleu. « Nous avons eu des retours de nombreux utilisateurs de Twitter qui ressentaient une certaine frustration dans l’expression de leur opinion sur l’affaire Cahuzac qui se déroule actuellement en France » et le représentant d’enchaîner : « Nous avons donc choisi, et pour seulement 48H, de rendre illimitée la quantité de caractères utilisés pour les tweets sur cette même affaire. »

Le porte-parole a également précisé, et non sans sévérité, les conditions de cette mesure temporaire : « Les messages seront donc totalement sans limite de caractères mais seulement, et seulement s’ils concernent strictement M.Cahuzac et revêtent un caractère insultant à son égard. Tout autre message de plus de 140 caractères et qui ne répondrait pas à ces critères sera instantanément supprimé par nos soins. »

La direction du site a, dans la foulée, publié un document dans lequel la firme précise son intention : « Chez Twitter, nous avons à cœur de donner le maximum de moyens à nos usagers pour qu’ils puissent partager leurs points de vue et leurs idées. Dans le cas de ce scandale politique, notre désir est donc de vous fournir à vous, twittas, twittos, des outils efficaces et complets pour partager votre colère et votre haine. »

Un test durant l’affaire Depardieu

Pendant la conférence de presse menée par Dan Collins, Twitter a également révélé avoir fait un test précédent lors de l’affaire de l’exil de Gérard Depardieu il y a quelques semaines. Le porte-parole de Twitter commente : « A l’époque, nous avons procédé à quelques essais en supprimant la limitation des tweets d’insultes à destination de l’acteur. Et force est de constater que ces tests ont rencontré un grand succès lors de leur mise en place. Ce qui nous laisse donc penser que nos utilisateurs devraient apprécier notre petit geste d’aujourd’hui quant au scandale Cahuzac. »

Illustration: logo Twitter

Publicité
Publicité

14 avis éclairés

161

Martin 12/04/2013

Que celui qui n’a jamais treiché lui jette la première pierre !….

165

bob 06/04/2013

Ils pourraient aussi nous fournir en oeufs et tomates pourris, boules puantes, fumier, mines antipersonnelles afin de déverser notre haine sur ces menteurs fraudeurs qui mettent à mal notre belle nation qui s’est toujours montrée irréprochable.

114

Fredo 04/04/2013

on pourrait pas aussi étendre le principe au pigeon qui arrête pas de chier sur ma voiture?

Je le lyncherai volontiers moi…

106

GG 03/04/2013

Bravo à Twitter qui a su jouer collectif, tous ensemble contre une personne!
C’est ça l’esprit d’entraide ou l’esprit d’équipe (même si un esprit pour une équipe, c’est peu).
Avec un peu de bol, on peut le faire craquer comme un médecin sous pression de TF1.
Allez les gars, on va le résorber le chômage en France!!!

108

Pour aider le lynchage collectif, Twitter autorise les messages d’insultes de plus de 140 caractères contre Cahuzac | Mnemosia: Graphics, Web, Social Media | Scoop.it 03/04/2013

[…] « Nous voulons soutenir la vindicte populaire. » C’est par ces mots que le géant américain a justifié cette mesure sans précédent. En effet, suite aux aveux et à la mise en examen de Jérôme Cahuzac pour fraude fiscale, le célèbre réseau social a annoncé qu’il autorisait de manière « temporaire et tout à fait exceptionnelle » les tweets dépassant la fameuse limite des 140 caractères. Une abrogation qui concerne uniquement les messages d’insultes à destination de l’ancien ministre du Budget.  […]

118

Eric Perrin 03/04/2013

Trop fort là vraiment le Girafo 😉

Mais bon prenez pas la grosse tête pour autant bande de nazes hein !

123

Lnk 03/04/2013

Pourquoi cette mesure concerne-t-elle uniquement ce #%$£¥*@@&€#%£@ de Cahuzac et pas tous les autres &@#%**£$°#&@&&#%**¥@&@&%##*!!#%, nom d’ un bachi-bouzouk!????

117

ZENIT 03/04/2013

c’est koi le hashtag de Pierre Menes que je me défoule un peu?

172

PMB 03/04/2013

Pourraient-ils créer une même mesure concernant Barton ? Juste pour le fun…

118

Yann 03/04/2013

Une mesure à généraliser à l’ensemble des hommes politiques du monde entier ? voir aux acteurs du secteur bancaire / financier ? aux représentants des forces de l’ordre ? aux femmes enceintes qui nous piquent nos places dans le métro ? aux petites vieilles qui mettent 3h à traverser la rue ? Aux enfants qui posent des questions à la con à tout bout de champ ?

Ce serait super !

134

flo 03/04/2013

Pas besoin de 140 caractères, juste 3:

con

simplicité, sobriété.

    136

    Banc 04/04/2013

    Qui c’est ce Cahuzac dont on parle partout ces derniers jours ?

      121

      nalaf 05/04/2013

      un joueur de foot qui a raté un tir décisif je crois.

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *