Plus de 80 000 signatures contre le panneau en Comic Sans MS de la station Campo Formio

29 Publié le 09/04/2013 par La Rédaction

Paris – Le Comic Sans MS n’est décidément pas une police d’écriture des plus aimées. Dernier avatar en date de ce désamour croissant, l’action conjointe de nombreux usagers du métro pour demander la suppression de l’utilisation du Comic Sans MS sur un panneau de la station de métro Campo Formio sur la ligne 5.

Paris – Le Comic Sans MS n’est décidément pas une police d’écriture des plus aimées. Dernier avatar en date de ce désamour croissant, l’action conjointe de nombreux usagers du métro pour demander la suppression de l’utilisation du Comic Sans MS sur un panneau de la station de métro Campo Formio sur la ligne 5.

80 000 signatures en 15 jours

La blague, s’il s’agit d’une blague, a assez duré. C’est du moins ce que laissent entendre plusieurs associations d’usagers de la RATP qui ont lancé une pétition pour demander la suppression de l’utilisation du Comic Sans MS dans un panneau de la station de métro « Campo Formio ». Cette pétition, lancée début mars, comptabilise désormais plus de 80 000 signatures. « Le métro mérite une meilleure police, plus sérieuse que celle utilisée, on se moque un peu des usagers » estime Jean-Charles Genest, créateur du collectif qui veut la fin du « Comic Sans MS » dans le métro parisien.

Un jeune homme est lui même très surpris par l’ampleur du mouvement et sa coordination. « Nous avons lancé cette pétition d’abord sur une page Facebook. Mais nous n’imaginions pas que cela provoquerait un tel électrochoc. Les gens réagissent, ils se révoltent, quelque chose est en train de se passer » explique-t-il. « Je prends souvent le métro à cette station et j’en ai assez, toutes les autres stations ont des panneaux normaux et très jolis. Pourquoi nous ? Pourquoi devrions-nous subir une telle horreur ? Le temps de transport, les grèves, les rames surchargées. Et en plus ça ? » s’interroge-t-il.

À la RATP, on est très circonspect face à cette opération. « Personne ne s’est jamais plaint de cette inscription. Au contraire, les usagers trouvent cela amusant, cela donne un côté léger ». Au point que la RATP songe à élargir le concept à d’autres stations de métro dans les mois à venir « C’est une police enfantine et drôle, elle donnera un coté ludique aux voyages souterrains. » assure-t-on à la RATP.

Une blague très peu appréciée de certains. Le collectif « FreeCampoFormio » a même lancé un ultimatum à la RATP: si le panneau de la station n’est pas retiré dans les 15 jours, il fait savoir qu’il le fera lui même. « On est à bout, depuis le début on a l’impression qu’on se moque de nous. Et maintenant ils veulent en mettre d’autres ? C’est une déclaration de guerre, on n’écoute pas la voix de la rue, le mouvement va se radicaliser. » conclut Jean-Charles.

La Rédaction
Illustration: Twitpic / Julien Chenat
Publicité
Publicité