Boston : Laurent Wauquiez et Frédéric Lefebvre seront décorés par la Maison-Blanche pour actes de bravoure

30 Publié le 16/04/2013 par La Rédaction

On les appelle déjà les « French Heros ». Eux, ce sont Laurent Wauquiez et Frédéric Lefebvre, ces deux jeunes hommes politiques Français courageux qui ont, dès les premières minutes du drame de Boston, réagi avec rapidité et clairvoyance via Twitter ou dans des déclarations officielles. Un geste qui a profondément touché le gouvernement, le peuple américain et la ville de Boston qui souhaitent décorer les deux Français le plus vite possible.

On les appelle déjà les « French Heros ». Eux, ce sont Laurent Wauquiez et Frédéric Lefebvre, ces deux jeunes hommes politiques Français courageux qui ont, dès les premières minutes du drame de Boston, réagi avec rapidité et clairvoyance via Twitter ou dans des déclarations officielles. Un geste qui a profondément touché le gouvernement, le peuple américain et la ville de Boston qui souhaitent décorer les deux Français le plus vite possible.

« Ce que j’ai fait n’a rien d’exceptionnel »

Boston, 14h50. Deux fortes explosions. Émotions et inquiétudes envahissent les réseaux sociaux et les médias. Mais deux hommes vont courageusement réagir et faire face à l’adversité, montrer un nouveau visage contre une barbarie anonyme et monstrueuse. Il n’est que 21h30 ce soir là quand Frédéric Lefebvre affirme solennellement sur Twitter « se tenir au courant des pertes humaines, minute par minute #Extcirc01 ». Un peu plus tôt, en plein chaos journalistique, il a été le premier homme politique à réagir, toujours sur Twitter « Je suis au côté du peuple américain ».

Un geste immédiatement salué par le gouvernement des États-Unis, alors que les plaies ne sont pas encore pansées. « C’était très dur de twitter dans ces conditions, mes mains tremblaient, j’étais dans l’émotion, il fallait que je me contrôle » raconte l’ancien secrétaire d’Etat encore sous le chocLa Maison-Blanche a annoncé cet après-midi vouloir décorer le jeune homme pour l’extraordinaire courage dont il a fait preuve, tout en étant à des milliers de kilomètres de ce drame horrible. « Qui d’autre aurait pu avoir un tel cran ? » affirme-t-on à la Maison-Blanche.

Autre acte de bravoure salué par la presse américaine ce soir, celui de Laurent Wauquiez qui n’a pas hésité une seule seconde en affirmant au micro de France Info «Aujourd’hui nous sommes tous marathoniens ». Un geste et une attitude qui sont allés droit au cœur des Bostoniens. « Il a vraiment dit ça ? Wow, il fallait le faire. C’est osé, courageux. Chapeau » raconte une passante de Boston, qui se mord la lèvre pour ne pas éclater de rire.

De son côté Laurent Wauquiez le réaffirme. « Ce que j’ai dit ou fait n’avait rien d’exceptionnel, n’importe qui aurait pu réagir comme moi, il suffit de dire le premier truc qui vous passe par la tête, c’est très simple mais il faut faire attention », avant de réaffirmer sa demande que le Parlement repousse la relecture du projet de loi sur le mariage pour tous et fasse un référendum, par respect pour les victimes.« Ce drame ne doit pas nous faire oublier que les enfants ont besoin d’un père et d’une mère et d’ailleurs je… » a réaffirmé l’ancien ministre avant que son micro ne soit coupé.

Une demande de réaménagement parlementaire que les habitants de Boston trouvent parfaitement appropriée à la situation. « Oui c’est vrai, je trouve cela très choquant qu’un autre pays continue de légiférer sur ses propres lois pendant que nous, nous souffrons, c’est injuste, c’est très mal, c’est pas bien » reconnaît un membre du cabinet du maire de Boston très mal à l’aise. « Mr Wauquiez a clairement raison, Boston aime Mr Wauquiez et nous l’attendons de pied ferme la prochaine qu’il passe dans le coin, non mais oh ».

Dans l’immédiat Frédéric Lefebvre et Laurent Wauquiez n’ont pas répondu positivement à l’invitation. « Vous savez, c’est une tragédie il ne faut pas répondre trop vite et se précipiter, cela serait la pire des réponses » ont sagement répondu les deux hommes dans un communiqué.

La Rédaction

Photos: La diag/Wikicommon, AlesclardcJohn from Live in DC, Work in Baltimore, capture d’écran Twitter

Publicité
Publicité