Tout n’est pas perdu, les gens qui prennent des photos dans la rue avec leur iPad font encore rire

20 Publié le 17/04/2013 par La Rédaction

Après les attentats de Boston, beaucoup de Français craignent qu’une énième chape de plomb ne s’abatte sur les mentalités, et redoutent un repli sur soi, une apathie, une baisse de moral. Le Gorafi vous montre, que non, tout n’est pas perdu. La preuve, des gens continuent de prendre des photos dans la rue avec leur iPad, encore aujourd’hui. Signe, que malgré tout, on peut encore rire et se détendre dans la vie de tous les jours.

Après les attentats de Boston, beaucoup de Français craignent qu’une énième chape de plomb ne s’abatte sur les mentalités, et redoutent un repli sur soi, une apathie, une baisse de moral. Le Gorafi vous montre, que non, tout n’est pas perdu. La preuve, des gens continuent de prendre des photos dans la rue avec leur iPad, encore aujourd’hui. Signe, que malgré tout, on peut encore rire et se détendre dans la vie de tous les jours.

Les images des attentats ont tourné sur toutes les chaînes. Le débat sur la multidiffusion et l’impact sur les plus jeunes n’a même pas encore commencé que certains, déjà, redoutent les conséquences de cet événement sur leur moral. Pourtant, d’autres ont réussi à surmonter cette épreuve avec philosophie et humour. Comme l’explique Caroline, 27 ans de Paris. « Je me rendais à mon travail, j’étais très déprimée, ces explosions, le sang partout. Je traversais le pont Alexandre III quand je les ai vus devant moi : un groupe de touristes prenant des photos, avec leur iPad ».

La vue de ces touristes, prenant des photos avec leur iPad à bout de bras va redonner confiance et bonne humeur à Caroline, pendant plusieurs minutes. « Ils étaient ridicules, mais on est tous ridicules dans ce genre de cas. Dans un premier temps, j’ai cru qu’ils ne s’en rendaient pas compte » a-t-elle expliqué lors la conférence de presse. « On se dit parfois que la vie ne vaut pas la peine d’être vécue mais en voyant cela, on reprend un peu confiance, il suffit de peu de choses pour relativiser, en fait, et retrouver le goût du rire» note-t-elle.

La jeune fille raconte ensuite être restée plusieurs minutes à observer la scène. « J’ai réalisé qu’ils étaient eux-mêmes, tout simplement. Ils étaient libérés du poids du regard des autres. Cela m’a rendue plus forte » a-t-elle expliqué aux journalistes. Puis, décidée à immortaliser la scène, elle sort alors son iPad et prend à son tour plusieurs photos du groupe de touristes. « Je les ai montrées à mes collègues. Ils ont eux aussi beaucoup ri. Tout le monde au bureau a été détendu. La vie est faite de plaisirs simples. Il faut juste savoir les saisir, pour oublier cette terrible actualité du moment ».

La rédaction

Photo : iStock/ vovan13

Publicité
Publicité