Exclu : la ballerine raconte : « J’ai été brutalisée par une dizaine de Rangers de CRS »

32 Publié le 19/04/2013 par La Rédaction

Paris – C’est une chaussure traumatisée qui témoigne aujourd’hui. Ce matin face à Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV, la fameuse ballerine interpellée cette nuit par la police a décidé de sortir du silence. Elle est, entre autres, revenue sur la violente arrestation dont elle a été victime hier soir. Elle affirme avoir été “violentée” par un groupe de Rangers appartenant aux forces de l’ordre. Elle en a également profité pour révéler que d’autres chaussures avaient aussi fait les frais d’interpellations « musclées ».

Paris – C’est une chaussure traumatisée qui témoigne aujourd’hui. Ce matin face à Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV, la fameuse ballerine interpellée cette nuit par la police a décidé de sortir du silence. Elle est, entre autres, revenue sur la violente arrestation dont elle a été victime hier soir. Elle affirme avoir été “violentée” par un groupe de Rangers appartenant aux forces de l’ordre. Elle en a également profité pour révéler que d’autres chaussures avaient aussi fait les frais d’interpellations « musclées ».

« Les forces de l’ordre ont perdu la tête »

Ce matin c’est avec un visage grave et des trémolos dans la voix que la chaussure sans talon a fait le récit de sa soirée de la veille : « J’étais aux Invalides. Je manifestais pacifiquement, dans le calme, quand tout d’un coup les CRS ont donné la charge sans aucune raison. » Et la ballerine de continuer : « J’ai reçu de la lacrymo en plein sur la pointe puis j’ai été plaquée au sol très violemment par plusieurs Rangers qui étaient aux pieds de CRS. Je les ai bien vues ! Je suis une ballerine d’accord, mais est-ce que cela est juste d’être traitée comme un animal ? »

Toujours sur BFMTV, celle qui se dit victime d’une « bavure intolérable dans une démocratie » a révélé que plusieurs autres chaussures qui manifestaient hier à ses côtés avaient subi des violences policières hier soir : « J’ai aussi assisté au lynchage d’une paire de Converse qui m’accompagnaient dans la manifestation. Elles étaient juste là, sans chercher à provoquer l’affrontement. Est-ce qu’elles méritaient ce que les policiers leur ont infligés ? Je ne crois pas… M. Hollande vous portez une part de responsabilité dans ce qui s’est passé, M.Valls, expliquez vous ! »

Des lacets déchirés

Toujours selon les propos de la jeune ballerine, les autres chaussures interpellées avec elle auraient subi de lourds dégâts : « J’ai vu des Rangers de CRS déchirer des lacets de militants. À un moment, une basket s’est fait traîner au sol sur 5 mètres par des agents en civil avant d’être rouée de coups de matraque.» Face à de tels actes, elle a souhaité témoigner à l’Assemblée nationale dans la nuit : « Je ne voulais pas que cette injustice soit passée sous silence. C’est pour ça que j’ai accepté d’accompagner le député Philippe Meunier (UMP), pour qu’on n’oublie pas ces millions de ballerines qui sont descendues dans la rue ces dernières semaines et que le gouvernement refuse toujours d’écouter. »

La Rédaction

Photo: capture d’écran LCP/BFMTV

Publicité
Publicité