Paris : un piéton impatient de tester ses meilleures prises de Judo sur des bénévoles d’ONG trop insistants

66 Publié le 25/04/2013 par La Rédaction

Qui n’en jamais eu assez ? Assez des militants d’ONG qui saturent les rues des grandes villes de France à la recherche d’une oreille bienveillante et d’un compte courant prêt à perdre quelques euros. Fabrice Lourot fait partie de ces français fatigués et excédés par ces militants d’ONG « trop nombreux et trop insistants » selon lui et qui ponctuent son trajet quotidien vers son travail. Mais ce matin Fabrice fait preuve d’une excitation toute particulière. En effet, le trentenaire de 30 ans, ceinture noire de Judo, a décidé d’appliquer en situation réelle ses meilleures techniques sur les bénévoles qui se présenteraient sur son chemin. Reportage.

Qui n’en n’a jamais eu assez ? Assez des militants d’ONG qui saturent les rues des grandes villes de France à la recherche d’une oreille bienveillante et d’un compte courant prêt à perdre quelques euros. Fabrice Lourot fait partie de ces français fatigués et excédés par ces militants d’ONG « trop nombreux et trop insistants » selon lui et qui ponctuent son trajet quotidien vers son travail. Mais ce matin Fabrice fait preuve d’une excitation toute particulière. En effet, le trentenaire de 30 ans, ceinture noire de Judo, a décidé d’appliquer en situation réelle ses meilleures techniques sur les bénévoles qui se présenteraient sur son chemin. Reportage.

Dans le respect de l’adversaire

« Je bosse mon Tomoe Nage (planchette japonaise) depuis 1 semaine non-stop et j’ai hâte de voir ce que ça va donner sur un ptit jeune d’Action Contre la Faim. » nous confie Fabrice plein d’entrain. Ce commercial à la vie et amateur de balayage et autres projections spectaculaires dans le privé l’a décidé : ce matin il testera « pour de vrai » les prises de Judo qu’il maîtrise le mieux. Mais toujours « dans le respect de l’adversaire » selon le principal intéressé.

Et pour le parisien, qui est aujourd’hui 3e dan après avoir pratiqué cet art de la souplesse depuis ses 15 ans, tout partenaire de lutte sera le bienvenu : « Croix-Rouge, Unicef, AIDES, je prends tout. Je me sens techniquement prêt et surtout extrêmement motivé. J’suis prêt à combattre avec n’importe quel bénévole qui se trouvera sur ma voie. » et le judoka de préciser : « Je vais respecter les règles de conduite du Judo en évitant au possible le conflit. Mais si je tombe, comme chaque putain de matin, sur un ptit gars qui me demande 5 secondes de mon temps pour m’expliquer que les pandas sont en train de s’éteindre…Là je garantis rien…»

Placer 1 ou 2 ippons*

Fabrice Lourot va donc faire tout son possible pour échapper à la confrontation même s’il sait que les provocations risquent d’être nombreuses ce matin. Mais si le combat s’avère inévitable, il se dit prêt à en découdre et garde son objectif en tête : « Le but c’est d’arriver à placer au moins 1 ou 2 ippons sur ma route. En sachant que j’ai 20 minutes de marche, ça reste jouable. »

La Rédaction

* Prise entraînant la chute sur le dos de l’adversaire, mettant ainsi fin sur le champ à la rencontre.

Illustration: iStock / theprint
Publicité
Publicité

66 avis éclairés

141

Fiona 28/06/2014

votre irrespect et votre jugement n’ont d’égal que votre méchanceté. vous nous haïssez car nous représentons tout ce que vous ne serez jamais capable de faire. nous nous soumettons au pire des gens, en leur donnant tout simplement qui nous sommes. nous sommes le premier maillon de la chaîne humanitaire et grâce à nous plus d’un million de donateurs ont été recrutés et ont permis à des assos de continuer leur travail. vous êtes-vous jamais demandé pourquoi nous sommes payés? car des bénévoles ne tiennent pas quelques heures dans la rue.
Je fais bien mon travail et je trouve en moyenne 4 donateurs par jour, et je leur demande toujours s’il sont contents, personne à ce jour ne m’a répondu non. est-ce un hasard? les gens ne m’agressent pas, et prennent le temps de me sourire et de me souhaiter un bon courage et une bonne journée. sauf les quelques exceptions qui jouent les victimes agressées et saoulées, ayant pour seul motif le fait qu’on leur ait dit bonjour. désolé les gars, mais vos problèmes de riches vous empêchent d’y voir clair : nous avons un travail dont nous sommes fiers, qui nous permets d’être en accord avec nos convictions et qui nous rends fiers de se lever le matin.
aujourd’hui j’ai permis à 300 000 personnes d’avoir accès à un dépistage gratuit de manière totalement anonyme et je ne m’en vanterai jamais. qui aujourd’hui a été plus productif que cela? mr le karatéka en passant des heures à peaufiner ses techniques de « je te fous une gamine de 20ans au tapis parce qu’elle a eu le culot de me saluer et de me demander un instant pour me parler d’une asso qu’elle respecte et qu’elle me proposera ensuite de soutenir »? mr le commercial qui a vendu des assurances?
allez, je vous laisse à votre mépris. des bisous pleins d’amour, et bonne soirée.

    110

    yann 03/07/2014

    Euh… avez-vous conscience qu’il s’agit d’un site parodique?

    147

    Plouf 03/07/2014

    Je pense que malheureusement, la légion d’honneur n’est pas attribué pour commentaires méritants sur site internet. C’est dommage.
    Je respecte les bénévoles. Moins le fait qu’ils se sentent obligés de venir nous poser la question: « Hey, vous avez deux minutes? » . Si les gens ont l’envie ils viendront vous parler. Sinon, vous vous exposez a un mawashi geri bien senti.

    (Quant à moi, j’ai réussi a compter le nombre de trombone de la réserve. Je pense donc avoir atteint des sommets de productivité, et pourtant moi non plus je ne fanfaronne pas)

    8

    Vincent 14/09/2018

    *Coup de téte!*

    Salopard de collaborateur de l’évasion fiscale!

    *Balayette!*

    J’en ai rien a carrer de tes bonnes intention.

    *Sbaf* Arête de *Sbaf* Permettre aux *Sbaf* enculés *Sbaf* de racheter *Sbaf* leur putain de *Sbaf* CONCIENCE!!!!

    *Parpaing et rideau.*

135

Jeanjean la Teigne 23/12/2013

Plutôt que d’utiliser la violence physique, ce jeune judoka pourrait répondre verbalement à l’agacement des recruteurs de donateurs.

« Vous dites que vous bossez pour AIDS ? C’est marrant, je voyais souvent leurs camionnettes devant un bordel à Bangui. » (quiconque a travaillé dans l’humanitaire sait que les professionnels hyper-stressés et éloignés de leurs familles se laissent un peu aller)

« Handicap International ? Ils vont jusqu’à ré-enterrer un peu plus loin des mines qu’ils ont neutralisées afin de toucher plus de subventions de l’ONU. » (véridique)

ou encore ce bon mot d’Oscar Wilde :
« Désolé, mais suite à une chute de cheval, j’ai perdu tout sens moral. »

135

Charly 03/10/2013

Peut on cesser de parler de bénévole! ils sont payés pour le faire et la plus part sont des étudiants, allez sur l’étudiant.fr il y a pléthore d’offre! Je trouve ce système infecte, je suis bénévole dans des associations (c’est à dire qu’on ne me paye pas pour donner de mon temps!) et moi aussi je leur ferais bien une prise pour les faire taire quand ils m’accostent insistant ou pire essaient de me faire culpabiliser de ne pas adhérer à leur cause!

141

Aron M. LUGBY 17/08/2013

J’ai aussi une équipe de racketeurs qui tournent sous l’enseigne Tronçonneuses contre la myopathie. Egalement impatiente.

145

Aron M. LUGBY 17/08/2013

En tant que représentant en France de l’ONG Guns sans frontières, je signale que mes équipes attendent cet enthousiaste judoka avec impatience.

149

emilie 29/05/2013

bonsoir a tous ,

afin de retirer toute vos spéculations je vous explique comment ça fonctionne car je suis recruteur de donateur depuis plus de 5 ans , pour la petite info je ne suis pas une petite étudiante de 20 ans qui fais un petit job , j ai plus de trente ans et 4 enfants , je me suis lancer dans la récolte de fond par choix et par convictions , je n ai a l heure d aujourd hui jamais trouver un travail qui puisse aussi bien allier mes conviction personnelle et ma vie professionnelle ( pour pouvoir vivre correctement ) ; en ce qui concerne les revenus car je vois que ça fabule beaucoup : nous sommes paye dans un premier temps 10 euro de l heure mais prime de précarité inclus car se sont des cdd donc ca reviens seulement a un smic , ensuite nous passons a 12 euros avec l ancienneté , ensuite a 13 euros quand nous devenons responsable d équipe, et toujours en cdd ! vous pouvez vérifier ça sur le site de causse a effet , c est la boite de presta qui nous emploi. de plus nous n avons pas en tout les cas chez causse a effet d objectif chiffre mais il est vrai que nous nous mettons des objectifs personnelle . de plus je peut comprendre que les grandes villes sont sature mais pour la plus part nous ne sommes pas méchants et croyons vraiment a ce que nous plaidons dans la rue ! nous ne sommes ni entraine ni forme a des thecnique de vente ! je peut comprendre votre saturation mais pas votre haine envers nous et que vous ne soyez pas enerve de toute ces enseigne zara , hm , fnac et compagnie qui vous envoi du rêve en vous mettant une grosse quenelle par derrière,! je vous souhaite une bonne soiree

119

coute 24/05/2013

Avec un pote, on croisait toujours des ONG en sortant du métro à Montparnasse, rue de Rennes. Alors avant de sortir de la station on pariait une bière à celui qui trouverait quelle ONG serait là à nous racketter.
Et quand un de nous gagnait, on allait remercier le bénévole de nous avoir fait gagner une bière. Ça leur faisait tout bizarre.

141

Fran6 02/05/2013

Les bénévoles d’ONG peuvent servir à tester d’autres techniques que les arts martiaux et qui de plus ont l’avantage d’être non violentes :
– art de l’esquive : faire semblant de ne pas avoir remarqué le jeune bénévole qui s’apprête à vous harponner et s’engouffrer dans le magasin le plus proche
– art de la dissuasion : faire jouer ses talents d’acteur « c’est bête j’ai rien sur moi, je suis interdit bancaire et de toute façon j’ai déjà donné à action internationale de médecins amnistiés contre la faim sans frontière ».
– pratique de langues vivantes. Anglais « sorry, don’t speak french. Allemand : « Ich spreche kein franzsosich ». Islandais : « Eyjafjöll » etc…
– vitesse de pointe : tenter de battre son propre record au 100 m. si les techniques précédemment utilisées ont échoué…

135

Ildephonse 02/05/2013

Je suis scandalisé par le sérieux des commentaires que je lis ci-après et dessus. Comme si le monde n’avait pas suffisamment de problèmes, des gens, sous prétexte d’être sensibles, se permettent d’être sérieux ! On peut rire de tout mais pas être sérieux ! A bon entendeur salut ! Ça va ?

132

DauphinTriste 30/04/2013

Très bonne initiative, puis pas d’inquiétudes à avoir pour le bénévole, il y aura surement un sdf un peu éméché affalé sur le sol pour faire tatamis et amortir la chute.

128

TLC 30/04/2013

C’est bien jeune. On a besoin de toi maintenant au Louvre.

126

lucien 28/04/2013

Fabrice,
J’ai reçu ceci cet après-midi sur mon compte facebook. Pouvez-vous faire quelque chose ?

From Judo Pologne :
« Bonjour amis judoka, je cherche des kimono d’occasion,peu importe le nombre,ils peuvent ètre á rénover et en bonne état pour la pratique du judo, même á recoudre et de toutes les tailles.
Si vous avez tout autre matériel concernant le fonctionnement d’un club, cela m’intèresse.
Les frais de transport sont á ma charge.
En échange, avec plaisir, je m’engagerai á vous organiser un sèjour, loisirs ou sportif sous forme de stage de judo chez moi, en Pologne.
Et aussi pourquoi pas d’organiser une compétition pour votre venue et faire des échanges par la suite. »

117

Jack 28/04/2013

Arf, je crois que je vais peter la gueule de tous les vendeurs de marrons chauds que je croise, j’les supporte pas !! Ah et puis des vendeurs de chaussures, et des clochards, et des gens aux yeux bleus, ils m’insupportent, terrible !
Hé, redescendez sur Terre, certes ces petits gars qui veulent vous soutirer de l’argent pour de mauvaises causes (je travaille avec de grosses ONG, je peux vous jurer que leur fonctionnement dans leur grande majorité est absolument honteux)sont pénibles mais ils bossent juste, comme tout le monde. On n’a pas tous la possibilité d’avoir un boulot sympa, au chaud, et qui ne fait chier personne !
Je trouve cet article un peu bête.

130

Ben 28/04/2013

Cher Janos,

J’apprécie le ton que vous employez, mais ne méprenez pas ma démarche :

Je travaille 42h la semaine en tant que responsable d’équipe pour ONG conseil, mes collègues et moi nous donnons du mal pour faire avancer de belles causes (car notre métier est difficile) et la plupart des gens nous déteste.

Je n’ai rien contre cet article, mais le discours tenu au fil de tout ces « avis éclairé » est le même que j’entends tout les jours, pétri d’ignorance.

Alors ça va 5 minutes les moqueries, a relire ces avis je suis d’accord avec vous : ils reflètent parfaitement la richesse de notre société, et je vous invite a évaluer la proportions de gens pour et de gens contre.

Donc, peut-être me suis-je mal exprimé, le message que je voulais faire passer était le suivant : Venez toujours essayer de me la faire votre planchette japonaise, même si j’ai conscience d’exercer un métier bien moins utile que celui de commercial, je suis suffisamment bien dans mes pompes pour que ce soit vous que j’envoie valser a 5 mètres.

133

janos 27/04/2013

j’ai lu avec gourmandise les 44 avis sur le sujet, qui me semblent bien refléter la richesse de notre société ! J’ai adoré, je m’en suis même resservi une tranche, l’empressement de notre ami Ben, premier à donner son avis, boss de ONG conseil visiblement, à nous confirmer par le détail à quel point il avait un formidable sens de l’humour quand il s’agissait de son portefeuille. Comme quoi il ne faut jamais plaisanter avec l’humour !!!

153

Ben 27/04/2013

Puisqu’on est partis pour approfondir le sujet du « street fund-raisng » comme on dit, autant apporter quelques précisions. Je suis bien placé pour m’exprimer sur le sujet puisqu’il s’agit de mon métier.

Ainsi donc, pour corriger certaines bêtises qui on été dites :

– Le salaire d’un recruteur de donateur n’est jamais affecté par ses résultats, la rémunération se fait systématiquement sur une base fixe. En début de carrière le salaire est d’environ 1400 euros.Il est possible d’évoluer jusqu’à 1800 euros pour un recruteur confirmé et 2400 euros pour un responsable d’équipe ; mais il faut garder a l’esprit que ces rémunérations sont majorées de 20% car il s’agit de CDD d’une durée de moins de 3 mois, et donc que le salaire net est moindre (ex : 2000 euros pour un responsable).

– La rémunération d’ONG conseil ou des entreprises concurrentes n’est pas directement prélevées sur les dons mais intégrée au budget collecte. Si vous ne voyez pas la différence ça veut dire que vous payerez les services des entreprises sous traitantes que vous donniez dans la rue ou via un autre moyen de collecte, comme le site internet ou les envois postaux.

– Ce point va faire hurler tout le monde mais je tiens a le préciser : tenir un discours culpabilisant dans la rue est considéré comme une faute professionnelle dans mon métier.

Mais en marge de ces petites imprécisions qui ne sont pas très importantes au final, et je suis assez content de pouvoir exprimer mon opinion sur le sujet, votre détresse a tous m’interpelle profondément.

En effet quel monstre pourrait bien lâcher dans les rues ces prédateurs assoiffés de RIB aux trousses de nos petites économies. Mais c’est la crise monsieur !

Au nom de tout mes collègues je tiens a présenter mes plus plates excuses a tout ces « honnêtes citoyens » qui se font « agresser » chaque jour en allant au boulot, juste parce que « les pandas sont en train de s’éteindre ».

Sans rentrer dans un débat sur le bienfondé des ONG car j’encourage la liberté d’opinion, je tiens a saluer votre expertise a tous, qui du haut de votre assurément très très longue expérience a des postes importants dans le monde associatif, a fait de vous tous les éminents experts a l’origine de l’effusion d’ingéniosité qu’on peu lire un peu plus haut.

En effet, qui de mieux placé que vous tous pour savoir quoi faire d’une ONG ?

Pour conclure, je tiens a préciser que je fais 100 kilos, et que je lui fait bouffer son attaché case au petit commercial meurtri par tout ces remords qu’on lui inflige chaque jour.

    125

    Medved 13/05/2013

    La preuve qu’ils sont grassement payés, on en a vu qui font leur 100kg de ces parasites! M’est avis que le judo est trop doux pour ces gens et que la boulangère de Toulouse saurait leur apporter une réponse plus adaptée!

126

PravdaTsar 27/04/2013

Je n’arrive pas à appliquer mes cours particuliers de Curling dans la vie de tout les jours. Aidez moi !

131

Florent 26/04/2013

J’ai beaucoup sourit et même me suis esclaffé lors du passage « placer des ippons ».
Le ton est excellent.

135

Alexandre Benoît Bérurier 25/04/2013

En ce qui me concerne, je ne pratique pas les arts martiaux mais le curling. Alors que faire ?

    135

    Julien Durand 26/04/2013

    Les frotter au balai jusqu’à ce qu’ils se rendent?

126

MeC 25/04/2013

J’adore cet article, j’ai été pris d’un grand fou rire au bureau:)

Cela dit, pourquoi dire: « le trentenaire de 30 ans »

    135

    ZENIT 25/04/2013

    parce qu’il en aura 31 l’année prochaine.

123

Chépatro 25/04/2013

j’ai hâte de pouvoir enfin faire la même chose après mes 20 ans de ball-trap !

    121

    Kemmei 25/04/2013

    Excellent ce court-métrage, merci pour le lien !

128

Tom 25/04/2013

Waaaaaah mais vous êtes sérieux là ?!?
Cet article est honteux, un vrai torchon… Depuis quand un individus va vouloir en agresser un bénévole, qui plus est dans l’humanitaire, juste pour une misérable demande de don.
Faut se regarder dans une glace à un moment ou à un autre, quand le bénévole entend des inepties comme « Non, je ne donnerai pas d’argent. Si ces pauvres enfants veulent manger, ils n’ont qu’à travailler. » Là il est peut être plus légitime pour lui de maitriser le judo pour recadrer un individus qui a franchement dévier..
Sur ce, essayez de réfléchir au delà du petit monde qui entoure le tout à chacun et recentrez vos pensées sur un contexte sociétal, ce sera certainement plus utile.

    120

    La carotte 25/04/2013

    ça se voit que vous n’habitez pas Paris et que vous ne vous faites pas harceler 15 fois par jour pour faire des dons.

    155

    Mo 25/04/2013

    De toute façon, quoi qu’on dise ou quoi qu’on fasse, il y aura toujours quelqu’un pour râler ! Excusez-moi Tom, mais au moins, lui, il cherche des solutions ! C’est facile de râler pour un oui ou pour un non derrière son écran ! Mais quand il faut réfléchir un minimum, ya plus personne !

      145

      Ysabeau 25/04/2013

      Réfléchir c’est fatigant, voyez ! Et au début ça fait mal à la tête, alors forcément.

    140

    nalaf 25/04/2013

    ils ne sont pas bénévoles vous savez, ce sont des salariés d’une entreprise. Tous les jours, ils changent de veste et soutirent des dons pour une asso différente. (véridique)

    132

    snou 25/04/2013

    Je voudrais bien te voir te torcher avec un site web. Pfffff…

    153

    ZENIT 25/04/2013

    A quand les coups de tire-bouchon dans les yeux des joueurs d’accordéon dans le métro?

      140

      Medved 13/05/2013

      c’est donc un tire-boucan… l’idée me plait bien et je m’en vais l’exposer dès demain matin à un accordéoniste métropolite dont la médiocrité n’arrive pas à être vaincue par la pratique quotidienne.

    144

    anne 26/04/2013

    cher tom, ce ne sont pas des bénévoles, ils sont très bien payés et sont très entrainé. Donc cet article blague est loin d’être un torchon honteux.

    131

    creep 26/04/2013

    Faut arrêter d’inverser les rôles ! Le bénévole, rien que par sa présence, il agresse (de canard) ! L’honnête citoyen qui a 20 mn de trajet pour aller au boulot, il veut pas être agressé, ni par un bénévole, ni par un non bénévole. Il a le droit de « pas être emmerdé » sur son trajet parce qu’il doit se concentrer, voir parfois se réveiller, pour aller bosser.
    Alors, si l’honnête citoyen veut faire 2 ou 3 prises de judo à un bénévole qui l’agresse, qu’il le fasse et qu’on arrête de faire croire que c’est lui l’agresseur.

    91

    Gus 01/05/2013

    La plupart ne sont pas bénévoles, c’est un job étudiant, payé environs 11euro de l’heure plus primes en cas de nouveaux abonnements… (pour affirmer cela, j’ai reçu pas mal de ces annonces d’emploi contraire à mon éthique).

    139

    golcha 07/04/2014

    Vous avez parfaitement raison, la solution n’est pas de les agresser mais de les menacer avec des armes de poing afin qu’ils remettent la tirelire. Dans ce cas il s’agit uniquement d’un acte de bravoure pouvant être comparée à ceux de robin des bois. Dans un autre cas on peut simplement récupérer toutes les promesses de voeux afin de les remettre à un sdf, ceci lui permettra de faire un bon feu, utile uniquement en saison froide donc.

128

Raoul Polochon 25/04/2013

« Assez des militants d’ONG qui saturent les rues des grandes villes de France »

Attention, le mot « militant » est ici utilisé à tort. Dans 99% (à la louche) des cas, les jeunes gens hyper-enthousiastes qui sollicitent notre générosité dans les rues ne sont pas militants, ni même bénévoles,
ce sont des salariés. Soit des ONG elles-mêmes, soit d’entreprises sous-traitantes spécialisées dans la récolte de dons.

Bref, vous pouvez les envoyer bouler sans mauvaise conscience, soyez certains que sans les 1 400€ versés en fin de mois, ils ne chercheraient pas à jouer sur votre mauvaise conscience.

Les dons peuvent-êtres néanmoins êtres utiles, il est préférable de se renseigner sur le sérieux de l’ONG avant de donner et de lui adresser directement son don sans passer par aucun intermédiaire.

    136

    Bruno 25/04/2013

    C’est plutôt 1800€ net par mois, en fait.
    Mais le fait qu’ils soient salariés se justifient : on peut demander beaucoup plus de sérieux à un salarié qu’à un bénévole passionné, et il est probable que leur présence serait beaucoup plus oppressante si ils n’étaient motivés que par la justesse de leur cause. Là, ça permet une sélection. Et puis de toute façon, les bénévoles ont autre chose à faire de leur temps de bénévolat.
    Le modèle économique est aussi intéressant, ça permet à pas mal d’ONG de toucher de nouveaux donateurs, de réduire les coûts de relance, d’avoir des budgets prévisionnels, etc.
    Qu’ils puissent être enquiquinant, certes, mais bon, ils sont généralement souriant, parfois joli(e)s à regarder, et puis ça reste un moindre mal, puisque c’est pour la bonne cause !

148

ThoM 25/04/2013

il faut savoir que en plus, ils ne sont pas bénévoles mais salariés de boite dont la spécialité est la levé de dons. Les grande ONG sous traite ces levés de dons a ces entreprises qui embauchent ces jeunes cons qui viennent vous faire la moral. Donc envoyé les chier gaiement !

    148

    Corris 25/04/2013

    Exact! Et peut-on décemment soutenir une ONG qui a recours à ce genre de services?

      143

      Bruno 25/04/2013

      si les ONG ont recours à ça, c’est parce que c’est plus rentable pour elles, et donc pour les causes qu’elles défendent. Pas pour le plaisir de foutre de l’argent par les fenêtres.
      Si c’était pour vous vendre des yaourts, ça vous gênerait moins ?

    161

    Jeanpulcaris 25/04/2013

    Vous êtes marrant, vous, « envoyez-les chier gaiement » ! Et comment fait-on, nous, pour vérifier que justement, ils chient gaiement ? Yaka Fokon, toujours la même rengaine, et pendant ce temps-là, la saison de la pêche ouvre au Québec, impunément comme chaque année…

126

Jules Rutilons 25/04/2013

J’avoue ressentir à la lecture de cet article un certain plaisir.

Ma pratique des arts martiaux n’étant pas assez au point, j’ai une préférence pour la petite phrase cinglante.

Quelle jouissance que de voir le visage d’une jeune bénévole se figer dans l’indignation lorsque qu’on lui explique que :

« Non, je ne donnerai pas d’argent. Si ces pauvres enfants veulent manger, ils n’ont qu’à travailler. »

      146

      musclor92 25/04/2013

      Oui, ras-le-bol de ces assistés bangladais qui réclament 30 euros par mois pour fabriquer des chaussures Nique ou Adiballe à la chaîne. On leur donne déjà un boulot et un toi c’est pas mal, non ? Quoique, pour le toit, il ne tient pas très bien , visiblement…

128

guigue 25/04/2013

Ce sont surtout des étudiants payés au lance-pierre et à la signature je crois. D’où sûrement leur pugnacité il est vrai plutôt déplaisante.

    128

    Bruno 25/04/2013

    Ils ont un salaire fixe et très avantageux, mais des contrats de un à deux mois seulement, renouvelables bien sûr. D’où leur pugnacité 🙂

    134

    olivier 25/04/2013

    Excellent Mireille et attention aux points de Karma !

139

Raymond Calbuth (français moyen) 25/04/2013

Meme qu’ils sont pas bénévoles, ils osnt payés, je sais je l’ai fait en job étudiant quand j’étais en C.A.P. agricole

154

Petrus 25/04/2013

S’il peut y placer un uchi mata ou un arae nage en dédicace de ma part, j’aime bien ces prises!

118

Rutrapio 25/04/2013

Je trouve cet article choquant !
Oui choquant !

Où est le respect? De la diversité? Quid des autres arts-martiaux??? Et des autres demandeurs?

Mon aïkido m’a encore récemment servi face à un jeune commençant sa requête par « Hey M’sieur (baffe), vous avez un truc cont’ les jeunes de banlieues »??

Oui, cet article est partial, on sent le lobby judoïco-politicien derrière.

    131

    Martial Toukour 25/04/2013

    D’ailleurs, un art martial pratiqué à l’exclusion des autres arts martiaux, c’est un art partial.

      123

      creep 26/04/2013

      Bien dit !

      Sinon, il y a aussi le Jute-Lui-Dessus, il paraît ça douche même les plus pugnaces.

138

Ippon-Seoi-Nage 25/04/2013

La qualité baisse, le SR doit être fatigué : « Qui n’en jamais eu assez ? »
Et la « planchette japonaise » s’appelle Tomoe Nage, pas Tomoe Mage…

112

ZENIT 25/04/2013

Le secours populaire mae-géri dans les partis,pour les resto du coeur un bon mawashi-géri dans la tempe, pour la ligue contre le cancer un ura-maswashi géri dans la colonne vertébrale et pour tous les autres uraken sur le crâne. Entraînement gratuit avec des bénévoles de bonne composition pour garder le niveau. Merci aux assos et autres ONG.

139

Melibee 25/04/2013

Il s’agit de Tomoe Nage, pas Tomoe Mage 😉

129

Yaumegui 25/04/2013

Ce ne sont pas des militants d’ONG pour la plupart. Ce sont des salariés payés pour faire rentrer du fric en alpaguant (des jeunes) et leur soutirer un RIB et une autorisation de prélèvement automatique.
A la Kala, il faut les traiter.

    127

    ouimais 25/04/2013

    exact yaumegi, ce sont des salariés d’ong conseil, boite de marketing qui preleve ses appointements sur les dons. Ceux ci ne parviennent veritablement à l’ONG concernée qu’au bout de plusieurs mois voire années de prelevements.
    si vous voulez aider une ong, donnez directement à elle sans passer par ces parasites.
    si vous voulez aider la france, une rafale d’AK47 suffira

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *