Le jury du prix Albert Londres refuse étrangement de récompenser la Rédaction du Gorafi

25 Publié le 01/05/2013 par La Rédaction

Incompréhension ce matin dans les locaux du journal Le Gorafi. Hier le comité du prix Albert Londres, récompensant chaque année le « Grand Reporter de presse écrite », a rendu public le nom des 7 journalistes sélectionnés sur 54 candidats. Force est de constater qu’aucun des membres du Gorafi n’y figure, et ce, malgré un travail d’enquête et d’investigation de qualité. Une partie des Français se dit choquée par un tel oubli. Du côté du jury du prix Albert Londres, on tente de jouer la diplomatie. Décryptage.

« C’est scandaleux ! C’est une négation du principe de méritocratie sur lequel notre République s’est fondée. » commente avec calme Michel, 30 ans, ce lecteur épisodique du Gorafi. Comme lui, beaucoup d’autres citoyens de l’Hexagone se sont réveillés avec la gueule de bois ce matin. Tous ne comprennent pas le choix du jury du prix Albert Londres d’écarter la candidature spontanée de la Rédaction du Gorafi dans la catégorie presse écrite : « On est tous un peu sous le choc. On pensait que c’était évident, que le Gorafi devait, si ce n’est remporter le prix, au moins aller en finale. Là on est comme médusé et on hésite entre abattement et colère. » témoigne cet autre fan occasionnel du site d’information.

Au siège de la SCAM (Société Civile des Auteurs Multimédia) où le prix Albert Londres est hébergé, on tente de calmer le jeu et de justifier une telle erreur. Cissé Tamoura du service Communication, explique confusément : « Il s’agit d’un bug technique survenu sur le fichier Excel où les candidatures sont listées. Celle du Gorafi est malencontreusement passée à la trappe, contre notre volonté. » Et la porte-parole de continuer : « Les résultats des candidats sélectionnés pour la finale du 10 mai, ayant déjà été communiqués sous contrôle d’un huissier, il est impossible pour nous de faire machine arrière. Nous sommes profondément désolés…»

Des enquêtes en panne de reconnaissance

C’est donc toute la Rédaction du Gorafi qui tente de continuer son travail aujourd’hui malgré ce « bug » qui sonne davantage comme un désaveu. Jérôme est rédacteur au journal concerné depuis 2007 : « C’est pas juste ! On devrait largement être aux côtés de Libé, Médiapart ou XXI dans cette affaire. On avait pourtant proposé nos meilleures enquêtes. Il y avait celle de l’homme trop souriant dans le métro, l’enquête sur le meurtre de la chocolatine, l’histoire de la famille bloquée 3 jours sur un tapis roulant ou encore un superbe portrait du doyen des Kevin après sa mort. Après cette décision du comité Albert Londres, on a juste l’impression d’avoir été insultés en tant que journalistes

Illustration: WikiCommons / Unknown 1923
Publicité
Publicité

25 avis éclairés

128

Jacky 06/02/2014

Londres serait Goraphobe?
Encore du french bashing.

123

ZENIT 02/05/2013

Consolez vous Albert Londres lui même ne l’a pas obtenu.

114

pedrito 02/05/2013

Il ne m’appartient pas de juger si vous méritez ce prix londonien.
Néanmoins il me parait approprié de dénoncer à cette occasion la trappe d’Exel où tant de noms illustres et de chiffres importants ont disparu.
Je suis actuellement désireux de monter une class action contre Microsoft et j’aimerais que toute personne ayant subi les foudres de la trappe Exel me suive.

136

Albert (Londres) 01/05/2013

Je me retourne dans ma tombe devant autant d’injustices, mais il ne fallait pas énerver les grands. Et je sais de quoi je parle …

ps : C’est l’enquête sur le chat de la mère Michel qui vous a foutu dedans.

121

Charles-Émile 01/05/2013

Le prix Albert Londres s’est discrédité, et plus jamais je ne lui prêterai attention.
Cette histoire de « bug » pour tenter d’expliquer leur manquement est une pure fourberie!

124

Michel, 30 ans 01/05/2013

C’est une honte! Avons nous banni ainsi deux siècles de progrès en matière de liberté?

116

me 01/05/2013

M’étonne pas! Depuis la mort de Maggy et la grossesse de Kate, Londres c’est devenu n’importe quoi.

118

Le légitimiste 01/05/2013

C’est un scandale, c’est une honte, c’est vraiment très méchant !

109

Tatayoyo 01/05/2013

Encore un coup des toulousains !!! Les fourbes……

119

Ysabeau 01/05/2013

Je compatis, c’est une honte absolue. On ne lit pas plus de conn., je veux d’ane., enfin bref d’inepties ici que dans la plupart des médias. Mais au moins on connait précisément le taux de fiabilité du Gorafi. Et y’a pas beaucoup de titres de presse qui pourraient se vanter d’être aussi fiables.

Soit dit en passant, si des journalistes professionnels vous lisent et qu’ils ont un minimum d’honnêteté, ils devraient se sentir gênés par cet article (surtout quant à la qualité rédactionnelle et au taux de poncifs).

119

julien soral 01/05/2013

le prix Albert Londres est un repaire de bilderberguien, framacs et autre parasites partisans du NWO. reveillez vous Gorafi, jamais de tels mondialistes ne recompenseront la presse libre et antis… qu’est le gorafi

    112

    Zorro 02/05/2013

    Tu vas nous gonfler longtemps avec ton autopromotion ?

      123

      Le Tigre 06/05/2013

      Quand j’ai des réponses comme la tienne, j’ai tendance à répondre oui. « Autopromotion », c’est pour un produit / services marchand. Tu as vu quelque chose à vendre sur le site, à part te proposer des idées de livres à lire ? Vu ton vocabulaire, tu ne sembles pas au cœur de mon lectorat.

121

confluence 01/05/2013

Comme le disait Marx (Groucho), « je refuse d’être membre d’un club qui m’accepterait ».
La noblesse qui vous anime, le refus du compromis, l’élévation spirituelle dénuée de toute ambition mercantile (sinon vous seriez payants comme Médiapart)fait que vous ne pouvez être qu’ailleurs dans l’échiquier médiatique, là où le lecteur, les censeurs ne sauraient vous attendre.
Donc, votre non-élection est une Légion d’Honneur apposée au revers de votre tunique ( car le Gorafi est unique), je suis soulagé que vous n’ayez de merci à dire à personne.
De toutes manière, vous n’avez pas de prix car votre réelle valeur est infinie…

114

Pascal 01/05/2013

C’est vrai que je me suis réveillé avec comme une gueule de bois ce matin, mais j’avais bêtement mis ça sur le dos des quantités irresponsables d’alcool bues hier soir.
Me voilà rassuré, c’était à cause du prix Albert Londres.
Merci le Gorafi pour cette précision !

    113

    Ysabeau 01/05/2013

    Mais demain, si vous vous réveillez avec la gueule de bois, ça ne sera pas à cause du prix Albert Londres, faut pas pousser non plus.

      120

      Pascal 02/05/2013

      non, non, aujourd’hui ça va, c’était donc bien lié.

122

Albert Dublin 01/05/2013

C’est vraiment injuste, parce que vous aviez toutes vos chances, du serieux, une information de qualité recoupée avec des sources diverses et variées, une belle maquette, et une folle envie d’en découdre.

Vous auriez pu surpasser aisement des quotidiens de moyenne taille tels que le Figaro, Libération (qui pourtant avait lui aussi de l’information ultra serieuse et survérifiée, on se souviendra par exemple de l’excellente couverture de l’histoire de Piano Man, qui me fait encore beaucoup rire aujourd’hui http://www.liberation.fr/monde/0101539494-les-fausses-notes-du-mystere-piano-man ).

C’est un complot pour vous faire taire !

120

rom 01/05/2013

Ce sont toujours les meilleurs qu’on tente de museler… Surtout ne vous découragez pas et continuez à mettre en lumière de nouveaux scandales !
PS : je n’ai toujours pas retrouvé le sommeil depuis l’affaire du Père Fouras mais bon, au moins la vérité à éclaté…

120

Modeste 01/05/2013

C’est une honte mais d’un autre côté si vous aviez présenté les commentaires au lieux des articles , la huissier ou pas, on l’avais le prix! Enfin j’dit ça, j’dit rien…

    108

    Konrad 01/05/2013

    Non, les commentaires du Gorafi sont « prizeless »

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *