Suite au soutien de Nadine Morano, Claude Guéant annonce reconnaître totalement les charges retenues contre lui

25 Publié le 03/05/2013 par La Rédaction

Dramatique retournement de situation dans l’affaire Claude Guéant. Alors que l’ancien ministre se débat face aux accusations suite à la découverte de cinq cent mille euros à son domicile, un nouvel élément est venu changer la donne. Ainsi, après l’annonce du soutien de Nadine Morano, Claude Guéant souhaite désormais assumer totalement et immédiatement les charges retenues contre lui. Reportage.

Dramatique retournement de situation dans l’affaire Claude Guéant. Alors que l’ancien ministre se débat face aux accusations suite à la découverte de cinq cent mille euros à son domicile, un nouvel élément est venu changer la donne. Ainsi, après l’annonce du soutien de Nadine Morano, Claude Guéant souhaite désormais assumer totalement et immédiatement les charges retenues contre lui. Reportage.

Après Jérôme Cahuzac, un nouvel homme politique s’apprête à reconnaître ses torts. Après plusieurs jours de polémiques, Claude Guéant dit maintenant vouloir avouer la totalité des faits qui lui sont reprochés après la découverte de cinq cent mille euros à son domicile. Un changement de tactique motivé par le récent soutien de Nadine Morano. «À cet instant j’ai senti qu’une ligne avait été franchie, je ne pouvais plus continuer ainsi » raconte l’ancien ministre de l’Intérieur de Nicolas Sarkozy. « Il arrive un moment où il faut regarder les choses en face, j’étais en train de salir mon parti. Et il y a bien une chose que nous avons intégré, c’est que quand Nadine Morano intervient pour vous défendre, c’est que vous êtes en train de sérieusement merder» a-t-il assuré lors d’une conférence de presse ce matin.

Et l’ancien ministre d’approfondir. « Nadine est une sorte de lanceur d’alerte, elle vous dit que vous allez trop loin. Quand elle a annoncé qu’elle me défendait, à plusieurs reprises dans diverses interviews, j’ai compris qu’il était trop tard ». Et de rappeler l’affaire Jérôme Cahuzac, estimant que si Nadine Morano avait soutenu Jérôme Cahuzac, celui-ci aurait immédiatement avoué, sans délais. « C’est important d’avoir ces signaux dans un parti, ça vous remet les idées en place ».

L’ancien ministre a reconnu que les choses s’étaient précipitées ces dernières heures. « J’allais même faire une conférence de presse pour prétendre que c’était moi qui avait peint ces tableaux. Mais la déclaration de Nadine Morano a tout bouleversé, j’ai compris que je ne pouvais pas nier plus longtemps. Maintenant je vais parler » a-t-il affirmé, se disant prêt à collaborer sur plusieurs dossiers litigieux.

« Il y a tellement de choses sur lesquelles je suis prêt à parler, tellement de choses que vous ignorez, la Libye, le financement de la campagne, les chiffres de la délinquance qu’on a manipulés, les essais nucléaires secrets, les connexions avec la Corée du Nord,  les sondages de l’Élysée, tout ça c’est la partie visible de l’iceberg, je sais tout, j’ai tout organisé, planifié, interrogez moi je veux parler tout de suite à un officier de la police, y’a-t-il quelqu’un capable de prendre ma déposition dans la salle ? » a supplié Claude Guéant aux journalistes présents.

La Rédaction

Photo : Driss Hadria/MEDEF/Wikicommon

Publicité
Publicité